Assurance-vie : ING Direct met de l'immobilier dans son contrat

Logo de ING Direct

Le fonds en unités de compte immobilier Opcimmo P va être intégré au contrat ING Direct Vie en juin. Dans un premier temps, il ne sera accessible qu’aux clients disposant déjà d'un contrat en gestion libre.

La semaine dernière, ING Direct a joué le teasing dans la newsletter dédiée à ses clients : la banque annonce pour « bientôt » l’arrivée du fonds Opcimmo P sur son contrat d’assurance-vie. Cet organisme de placement collectif immobilier (OPCI), géré par Amundi, fait partie des plus gros supports en unités de compte (UC) immobiliers du marché, et est déjà disponible sur de nombreux contrats d’assurance-vie en ligne ainsi que sur des contrats bancaires, comme à la Société Générale. Selon les distributeurs, son nom change légèrement mais il s’agit toujours de la même enveloppe financière. Plus souples que les SCPI, les OPCI mêlent actifs immobiliers (68% fin mars pour Opcimmo), liquidités et produits obligataires classiques. Sur l’année 2016, Opcimmo affiche une performance de 2,96%.

Contactée par cBanque, la communication d’ING Direct a précisé que l’intégration d’Opcimmo P aux UC du contrat interviendrait « début juin 2017 pour tous les clients assurance-vie en gestion libre ». Toutefois, dans un premier temps, cet OPCI sera « accessible uniquement au versement libre complémentaire et à l’arbitrage des clients en gestion libre », précise le service presse : « Les processus seront digitalisés et ING prévoit d’ouvrir l’accès à l’investissement dès la souscription dans les mois à venir, en collaboration avec Generali. »

Depuis la création d’ING Direct Vie, la banque limite le nombre d’UC disponibles. Le panel, actuellement de 18 supports en UC et très orienté actions, comptera donc un 19e support. « Pour l’instant, il n’y a pas d’autre UC prévue à l’intégration dans la gamme », ajoute la communication de la banque. « L’offre est simple et volontairement courte avec une couverture des principaux secteurs d’activité et des secteurs géographiques. »

Lire aussi : Faut-il parier sur les OPCI ?

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Mai 2017