Epargne : « Les citoyens veulent flécher leur argent vers des projets qui ont du sens »

Une éolienne dans un champ
CC - Wikimedia commons / Wagner Christian

Comment être sûr que l’argent que je place sera utile pour financer la transition énergétique ? A ceux qui se posent cette question, Lendosphere propose, depuis son lancement fin 2014, d’investir directement dans des projets locaux autour des énergies renouvelables. Avec un certain succès. Trois questions à la co-fondatrice de la plateforme, Laure Verhaeghe.

Laure Verhaeghe Lendosphere

Laure Verhaeghe est co-fondatrice et directrice générale de Lendosphere

Laure Verhaeghe, pourquoi avoir fait le choix, il y a un peu plus de 4 ans, de lancer une plateforme de financement participatif dédiée à la transition énergétique ?

Laure Verhaeghe : « Parce que le crowdlending est un outil extraordinaire pour associer les citoyens à cette transition énergétique ! On est très loin du greenwashing [pratique qui consiste à utiliser abusivement un discours écologiste à des fins marketing, NDLR]. Au contraire : il s'agit d’une solution qui réconcilie les logiques économiques et écologiques, et qui répond à une attente de plus en plus grande au sein du public : celle de flécher son argent vers des projets qui ont du sens. »

Combien la plateforme compte-t-elle d’usagers, et qui sont-ils ?

L.V. : « Nous avons aujourd’hui plus de 10 000 personnes inscrites qui ont investi plus de 38 millions d'euros, ce qui fait de Lendosphere une des premières plateformes au niveau national sur ce critère. Ces usagers sont généralement dans une démarche citoyenne globale, appellent de leurs vœux à une transition écologique rapide et cherchaient depuis longtemps une solution qui leur permette de financer des panneaux solaires plutôt que des centrales à charbon… C’est une majorité silencieuse, qui, au final représente beaucoup de gens. »

Avez-vous vocation à remplacer les banques pour financer cette transition énergétique ?

L.V. : « Non, les montants levés sont insuffisants, mais nous sommes aujourd’hui un outil de financement à part entière, compétitif et réactif. Les projets que nous contribuons à financer sont solides, ont accès au financement bancaire, cherchent une complément de financement mais aussi une vitrine pour faire connaître leur projet et fédérer localement autour de celui-ci. »

Lendosphere en chiffres

Lancé en décembre 2014, la plateforme Lendosphere a contribué depuis au financement de 132 projets liés à la transition énergétique (photovoltaïque, éolien, etc.), pour un montant total de 38 millions d’euros. Elle n’a enregistré jusqu’ici aucun retard de remboursement, ni aucun défaut. Le coût du crédit pour l’entreprises se situe entre entre 5% et 9%, le rendement pour le prêteur entre 4% et 7%.

Partager cet article :

© cbanque.com / Propos recueillis par VM / Février 2019

Commentaires

Me prévenir en cas de nouveau commentaire
Publié le 28 février 2019 à 17h35 - #1Petit louis
  • Homme
  • 67 ans

C'est beau l'éthique .....mais des financements rémunérés à combien ???...avec quel potentiel de risque?

Trouvez-vous ce commentaire utile ?

Ajouter un commentaire