#fintech : le financement de la transition écologique selon Lendosphere

Laure Verhaeghe et Amaury Blais (Lendosphere)

Qui sont ces dizaines de Fintech, jeunes pousses alliant finance et technologie, qui se développent en France et tentent de se faire une place aux côtés des banques et autres sociétés financières ? Episode 2 avec Lendosphere, plateforme de financement participatif de projets estampillés « développement durable », que nous présente sa co-fondatrice, Laure Verhaeghe, journaliste reconvertie dans le crowdlending.

Racontez-nous la genèse du projet Lendosphere ?

Laure Verhaeghe : « A l’origine, Amaury Blais, analyste financier, et moi-même, journaliste spécialisée dans le développement durable, avons décidé de créer Lendosphere pour placer le financement participatif au service de la transition écologique. Il s’agit de créer un nouvel outil d’épargne citoyenne et positive, grâce auquel tous les citoyens peuvent, à partir de 50€, prendre part au financement de cette transition. Lendosphere répond donc à une vraie attente des épargnants : prêter du sens à leur épargne, de façon transparente et directe. »

Quel est l’apport de Lendosphere, par rapport à l’offre existante ?

LR : « Le crowdlending, financement participatif en prêts rémunérés, s’est ouvert très récemment en France, depuis le 1er octobre 2014, grâce à l’ouverture d’une brèche dans le monopole bancaire sur les prêts. Depuis cette date, une trentaine de plateformes de crowdlending ont vu le jour, dont la moitié sont actives et une poignée connaît un développement important, dont Lendosphere. Lendosphere est la seule de ces plateformes agréées à être dédiée uniquement à des projets de développement durable. Ce positionnement, issu de nos valeurs et convictions, nous assure dans le même temps une visibilité intéressante auprès des porteurs de projet et des emprunteurs. Notre service permet ainsi à tous les épargnants de conjuguer rentabilité - avec des taux annuels bruts entre 4% et 8% - et sens. »

Quels sont vos objectifs de développement ?

LR : « Depuis son lancement le 10 décembre dernier, Lendosphere enregistre de bons résultats : plus de 1.400 personnes sont inscrites sur la plateforme, 10 projets ont été financés, deux sont en cours et plus de 750.000 euros ont été prêtés. Nos objectifs de développement sont, à horizon 3 ans, de réaliser 5 millions d’euros de chiffre d’affaires et de présenter entre 80 et 100 projets par an. »

Fiche d'identité : Lendosphere
ActivitéPlateforme de financement participatif en prêts rémunérés (crowdlending) dédiée à la transition écologique
Site webwww.lendosphere.com
Date de créationOctobre 2014
Ouverture au public10 décembre 2014
Clientèle viséeParticuliers
MarchéInternational
Agrément ACPR ou statut spécifiqueIntermédiaire en financement participatif (IFP), enregistré auprès de l'ORIAS et contrôlé par l'ACPR
Capital et levée de fondsCapital : 10.000 euros*. Pas de levée de fonds
Chiffre d'affairesNon communiqué
Nombre de clients1.400 personnes inscrites sur la plateforme / 12 projets en ligne
Effectif actuel3 salariés
* Source : Bulletin officiel des annonces civiles et commerciales
Partager cet article :

© cbanque.com / Recueilli par VM / Juillet 2015