BNP Paribas veut tripler ses ventes en assurance dommage d'ici fin 2020

  • cBanque avec AFP
  • ,
BNP Paribas
DR

Le bancassureur français BNP Paribas a annoncé mercredi vouloir tripler ses ventes de contrats d'assurance dommage en France d'ici fin 2020 avec la création récente d'une nouvelle filiale baptisée Cardif IARD, fruit d'une alliance avec l'assureur mutualiste Matmut.

« L'ambition c'est de porter le taux d'équipement de nos clients en assurance dommage de 8% actuellement à 12% à l'horizon 2020 », a déclaré Marie-Claire Capobianco, directrice des réseaux France chez BNP Paribas, lors d'une conférence de presse à Rouen où est installé le nouveau siège de Cardif IARD. En pratique, cet objectif « correspond à multiplier par trois la vente de produits d'assurance dommage » et « signifie que le montant total des primes d'assurances que nous aurons fin 2020 soit supérieur à 250 millions d'euros » contre un peu moins de 170 millions fin 2017, a précisé Mme Capobianco.

BNP Paribas s'est associé à Matmut

Pour atteindre cet objectif, le groupe s'est allié à l'assureur mutualiste rouennais Matmut pour créer au mois de mai Cardif IARD, nouvelle compagnie spécialisée en assurance dommage dont BNP Paribas est actionnaire à hauteur de 66% et Matmut de 34%. L'assureur mutualiste, qui avait remporté en 2016 un appel d'offres lancé par BNP Paribas, apportera - entre autres - son savoir-faire à Cardif IARD en ce qui concerne les systèmes d'information, dont il fournira la base et la maintenance. Une centaine de ses collaborateurs ont par ailleurs rejoint les rangs de la nouvelle compagnie.

En retour, Matmut espère profiter de l'image de marque du groupe BNP Paribas mais compte aussi sur une « clause de bonne conduite » conclue entre les deux partenaires pour leur éviter de se faire trop de concurrence, dans un contexte de montée croissante des bancassureurs sur le marché de l'assurance.

Axa sur le banc de touche

Jusqu'à présent, BNP Paribas proposait des contrats d'assurance dommage dans son réseau d'agences bancaires via un partenariat avec l'assureur Axa, mais ce partenariat « a pris fin », a précisé à Rouen le groupe bancaire. En ce qui concerne Axa, « il n'y a pas d'insatisfaction, mais nous voulons être dans une dimension beaucoup plus forte » et « avoir le contrôle au niveau du groupe, d'où le fait de créer notre propre compagnie », a déclaré Mme Capobianco.

Cardif IARD, qui emploie actuellement 230 collaborateurs, devra en compter 450 en 2020. La société, qui distribuera ses produits dans le réseau de détail de BNP Paribas en France et via sa filiale de banque en ligne Hello Bank !, se targue d'avoir déjà vendu 30.000 contrats, répartis à parts égales entre assurance auto et habitation.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.