Taux 2015 : Monceau assurances sert du 3,27% et justifie l'absence de réserve

  • Par
  • ,
Logo de Monceau assurances
DR

Le groupe mutualiste Monceau assurances se plaît à cultiver sa différence. Comme il en a pris l’habitude ces dernières années, il pointe les pratiques des assureurs concurrents dans son communiqué d’annonce de rendements. Il y livre en outre des taux quasi inchangés, avec des baisses d’environ 5 points de base.

Le fonds à capital garanti de Dynavie, l’actuelle assurance-vie phare de Monceau assurances, va servir du 3,27% (1) au titre de l’année 2015, à comparer avec les 3,33% de 2014. Ce même fonds présentait la particularité, les années précédentes, d’avoir profité d’une hausse ponctuelle de rendement : 3,37% en 2012 puis 3,76% en 2013, avant donc de retomber à 3,33% en 2014 et d’afficher une performance relativement stable en 2015.

Explication : la mutuelle vie du groupe, Capma & Capmi, « procède à la distribution immédiate de performances régulières et au cantonnement des supports ». Autrement dit, le groupe Monceau « ne constitue pas de provision pour participation aux excédents [PPE, ou PPB, NDLR], pratique largement répandue chez les autres opérateurs ».

Lire à ce propos : Comment les assureurs stockent des bénéfices en réserve avec la PPB

Cette provision, que les assureurs doivent obligatoirement reverser aux titulaires d’assurance-vie dans les 8 ans, a pour objectif de lisser les rendements dans le temps. Mais la réglementation n’oblige pas à reverser cette réserve aux mêmes clients, raison pour laquelle Monceau dénonce cette pratique : « En constituant de telles provisions, les autres assureurs s’octroient la possibilité de distribuer ultérieurement, voire jamais, les performances obtenues sur la gestion des capitaux confiés, parfois pour améliorer les rendements servis à des souscripteurs entrés plus tard, voire à les attirer. »

« Les contrats fermés ne sont pas lésés »

Ces critiques, Monceau les avaient déjà exprimées les années précédentes. Ce groupe a ainsi pris pour habitude de pointer les pratiques de la concurrence pour mieux mettre en avant les siennes. Autre cheval de bataille, lié à l’utilisation de la PPB : continuer à rémunérer fortement les « vieux » contrats d’assurance-vie. Le fonds euros de Carnet Multi Epargne, contrat fermé à la souscription depuis 1997, suit ainsi la même courbe que celui de Dynavie : il servira du 3,34% pour 2015, contre 3,38% en 2014.

« Les contrats fermés ne sont donc pas lésés dans le but de doper les performances des seuls contrats commercialisés », appuie une nouvelle fois Monceau assurances, en ajoutant : « Les performances annoncées pour 2015 pour les Carnets Multi Epargne en attestent. »

Lire aussi : Que deviennent les vieux contrats d’assurance-vie ?

(1) Net de frais de gestion. Avant prélèvements sociaux et fiscalité.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Janvier 2016