Anaxago fait le bilan d'un an de crowdfunding immobilier

  • Par
  • ,
  • 2 commentaires
Immeubles virtuels posés sur une main
© nito - Fotolia.com

Ayant lancé ses premiers projets immobiliers en octobre 2014, la plateforme de crowdfunding Anaxago dresse un bilan de cette première année d’activité dans ce domaine, devenu entre temps une branche florissante du financement participatif. En parallèle des performances de sa propre plateforme, elle publie un baromètre pour l’ensemble du marché du crowdfunding immobilier sur l’année 2015.

« En 2015, le crowdfunding immobilier a permis de lever 30 millions d’euros destinés au financement de 117 projets, via 15 plateformes en activité », avance Anaxago dans son premier baromètre (1) sur ce marché naissant mais qui, selon l’entreprise « représente désormais une part importante des montants levés sur les différentes plateformes de crowdfunding made in France ». Et qui revendique son impact au-delà même de l’écosystème du financement participatif : « Le total de ces levées a permis la construction de près de 2.400 logements dans l’Hexagone, mais également la création et/ou préservation de plus de 4.800 emplois ».

Ces 117 projets répertoriés sur l’année 2015, principalement concentrés sur quelques régions (Paris, Lyon, Marseille, Lille ou encore Montpellier), affichent un montant moyen de 255.000 euros. Avec toutefois quelques opérations ayant dépassé, au cours de ces derniers mois, la barre du million d’euros financés, comme KaleLithos Invest chez Anaxago (1,8 million), Orphalese Antony via Hexagon-e (1 million) ou Totem avec Wiseed (1 million).

Anaxago : 14 millions d'euros en un an

Sur une période différente, Anaxago annonce avoir collecté, en un an, pas moins de 14 millions d’euros auprès « d'un demi-millier d'investisseurs », pour « 30 projets financés ». Un développement particulièrement rapide qui ne semble pas prêt de se tarir, la plateforme affirmant recevoir chaque mois une moyenne de 20 projets qui, toutefois, ne se réalisent pas tous : la start-up fondée en 2012 insiste ainsi sur son travail de sélection des dossiers.

« Au-delà d’un engouement bien connu pour la nouveauté, les investisseurs ont (…) trouvé un placement rentable, et les promoteurs un nouveau soutien », explique Joachim Dupont, président d’Anaxago. « Néanmoins, il faut savoir raison garder et s’assurer d’un conseil de qualité dans chacune des étapes pour s’inscrire dans la lignée de tous ces succès et assurer la pérennité de ce métier. » Dans son baromètre du crowdfunding immobilier, la plateforme met d’ailleurs en avant le statut de conseiller en investissement participatif (CIP), créé en octobre 2014 pour le financement participatif, qu’elle partage désormais avec plusieurs opérateurs : Canberra Immo, Club Funding, Lymo et Wiseed.

Mise à jour (18 novembre, 10h50) - Correction de deux chiffres suite au signalement d'un lecteur.

(1) Baromètre réalisé par la plateforme Anaxago. Données estimatives selon les publications des plateformes d’equity crowdfunding immobilier (Anaxago mêle des plateformes immatriculées CIP et des plateformes de promotion immobilière non immatriculées) en activité au mois de septembre 2015 : Anaxago ; Axymo ; Canberra Immo ; Club Funding (Groupe Profina) ; Crowdfunding Immo ; Crowdimmo Invest ; Dividom ; Hexagon-e ; Hipipipimmo ; Homunity ; Immocratie ; Inidev ; Lymo ; Propulss ; Wiseed.

Partager cet article :

© cbanque.com / PG / Novembre 2015

Commentaires

Publié le 18 novembre 2015 à 10h39 - #1thierry m
  • Homme

14M€ avec 65 investisseurs seulement, ce n'est pas vraiment du crowdfunding (financement par la foule...) non?

Trouvez-vous ce commentaire utile ?01
Publié le 18 novembre 2015 à 10h52 - #2Benoît (cBanque)

@Thierry M.
Effectivement, une erreur (désormais corrigée) s'était glissée dans le texte. Merci pour votre signalement.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?01