#fintech : Linxo veut simplifier la gestion des comptes bancaires

Bruno Van Haetsdaele, President & co-fondateur Linxo
Bruno Van Haetsdaele, co-fondateur Linxo - DR

Qui sont ces dizaines de Fintech, jeunes pousses alliant finance et technologie, qui se développent en France et tentent de se faire une place aux côtés des banques et autres sociétés financières ? Linxo propose un service web et mobile de gestion de budget, qui permet de consolider dans une même interface les informations issues de plusieurs comptes bancaires.

Quel est le principe de Linxo ?

Bruno Van Haetsdaele, président et co-fondateur : « L’objectif est de faciliter la gestion des comptes bancaires : comprendre où est passé l’argent à la fin du mois, savoir si on a pu épargner et combien… Pour y parvenir, l’application permet de regrouper automatiquement vos comptes bancaires et votre épargne détenus dans une ou plusieurs banques. Vos opérations y sont automatiquement classées en postes budgétaires (habitation, alimentation, voyages, etc.). Elle permet aussi de prévoir l’évolution de votre situation financière dans les prochains jours, pour éviter les découverts, et vos opportunités d’épargne. »

Linxo existe déjà depuis 2011. Comment vous est venu l’idée de ce service ?

BVH : « Le service a été imaginé par mon associé Hugues Pisapia. J’étais aux Etats Unis à l’époque, et Mint.com [site internet fondé en 2006 aux Etats-Unis, précurseur des services de gestion des finances personnelles, NDLR] était en train d'exploser là-bas. Je suis rentré en France et nous avons monté le projet ensemble. »

Quels sont les points forts de Linxo, par rapport aux services en ligne fournis par les banques ?

BVH : « Le fait de regrouper automatiquement les comptes de plusieurs banques, en premier lieu. Mais aussi l’expérience utilisateur, notre ligne directrice depuis le début de l’aventure. Par exemple, notre dernière fonctionnalité lancée en mars 2015, le prévisionnel (1), permet à nos utilisateurs d’anticiper l’évolution du solde de leurs comptes. Cette fonctionnalité a bien sûr nécessité le développement de nouveaux algorithmes pour rendre les prévisions fiables, mais aussi un travail pour que l’expérience utilisateur reste simple. »

Vous adressez principalement aux particuliers. Mais pas seulement…

BVH : « Effectivement. Nous commercialisons également nos solutions auprès des banques. Nous fournissons par exemple à la banque en ligne Fortuneo [filiale du Crédit Mutuel Arkea, actionnaire minoritaire de Linxo, NDLR] notre service en marque blanche. Les TPE/PME sont également utilisatrices de Linxo, et une déclinaison pour les pros est à l’étude ».

Quels sont vos objectifs de développement, à moyen et long terme ?

BVH : « D’ici quelques années, nous estimons qu'entre 20% et 30% des foyers français et européens pourraient utiliser Linxo ou un service similaire. »

Fiche d'identité : Linxo
ActivitéApplication de gestion de budget
Site webwww.linxo.com
Date de créationAvril 2010
Ouverture au publicEn bêta depuis fin 2010 ; ouverture officielle en 2012
Clientèle viséeParticuliers et entreprises (banques, TPE…)
Marché viséFrance. Ouverture à l’international en 2016
Agrément ou statut spécifiquePas d’agrément nécessaire actuellement. Cela va changer avec l’arrivée fin 2015 de la 2e directive européenne sur les services de paiement (DSP2)
Capital et levée de fondsCapital : 34.359 euros*
Levée de fonds de 1,2 million d'euros
Chiffre d'affairesNon communiqué
Nombre de clients800.000 téléchargements de l'application
Effectif actuel7 personnes
Partenaires banque-assuranceCrédit Mutuel Arkea (actionnaire minoritaire)
* Source : mentions légales du site internet

(1) Le prévisionnel fait partie des services accessibles uniquement aux utilisateurs payants (29,99 euros par an ou 3,59 euros par mois). Les fonctionnalités de base sont toutefois accessibles gratuitement, avec affichage de publicités.

Partager cet article :

© cbanque.com / Propos recueillis par VM / Septembre 2015