Crowdfunding : Prêt d'Union a drainé près de la moitié de la collecte en 2015

Logo de Prêt d'Union
DR - Prêt d'Union

Avec une collecte revendiquée de 130 millions d’euros, le site de crédits entre particuliers Prêt d’Union a réalisé 44% de l’ensemble de la collecte du financement participatif en France en 2015 selon le baromètre du crowdfunding publié ce vendredi.

« Les fonds collectés sont multipliés par deux chaque année. Nous tablons donc sur une collecte de 300 millions d’euros en 2015. » Interrogée par cBanque en septembre dernier, la coordinatrice générale du groupement professionnel Financement participatif France (FPF), Florence de Maupeou, avait vu juste. Le baromètre 2015 du crowdfunding en France, dévoilé ce vendredi par FPF (1), chiffre la collecte de l'ensemble des plateformes à 296,8 millions d’euros. Ce qui représente effectivement quasiment le double de la collecte 2014 (152 millions d’euros), et le quadruple du résultat 2013 (78,3 millions d'euros).

Lire à ce propos : Un million de Français ont testé le financement participatif en 2015

Cette collecte globale cache en revanche un rapport de force penchant de plus en plus fortement en faveur des plateformes de prêt, ou crowdlending. De 48 millions d’euros en 2013, la collecte de l’ensemble des plateformes de prêt a vu sa collecte passer à 88,4 millions d’euros en 2014, pour être plus que doublée en 2015 : 196,3 millions d’euros.

Les deux tiers de la collecte du crowdlending

Parmi les 27 plateformes ayant répondu à Compinnov et FPF, une se détache très nettement sur le montant de crédits financés : Prêt d’Union. Le site de crédits entre particuliers, créé en 2011, revendique une collecte de 130 millions d’euros, ce qui représente les deux tiers de la collecte du crowdlending (2), et 44% de la collecte 2015 de l’ensemble des plateformes de financement participatif. Prêt d’Union a ainsi doublé sa collecte 2014 (76 millions d’euros en 2014).

Certains acteurs du financement participatif refusent toutefois de catégoriser Prêt d’Union comme une plateforme de crowdfunding à part entière. Concernant le prêt avec intérêt, le cadre réglementaire entré en vigueur en octobre 2014 ne concernait que le crédit de particuliers à entreprises. Fondé en 2011, avant l’entrée en vigueur de ce cadre, Prêt d’Union possède un agrément d’établissement de crédit prestataire de services d’investissement auprès de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution. Ce statut lui permet d’octroyer des crédits à la consommation aux particuliers.

Pour les investisseurs avertis

En revanche, contrairement aux autres plateformes de crowdfunding, Prêt d’Union ne peut proposer ses solutions d’investissement (cinq fonds disponibles) qu’à un public « averti ». Les investisseurs doivent ainsi être catégorisés comme « professionnels » en respectant plusieurs conditions édictées par l’Autorité des marchés financiers, notamment en détenant un patrimoine financier significatif (500.000 euros) ou en étant « actif » sur les marchés boursiers. Raison pour laquelle Prêt d'Union reste un acteur à part dans le monde du crowdfunding.

(1) Baromètre réalisé par Compinnov pour Financement participatif France, auprès de 66 plateformes, dont 27 de crowdlending, catégorie dans laquelle ce baromètre intègre les plateformes de prêt rémunéré aux entreprises, prêt rémunéré aux particuliers, prêt non rémunéré, et le financement participatif en obligations.

(2) Le baromètre fait apparaître une collecte de 137,5 millions d’euros pour le prêt rémunéré entre particuliers. Mais la quasi-totalité de ce montant est à attribuer à Prêt d’Union (130 millions). Outre cet établissement de crédit, sont catégorisées dans le prêt aux particuliers deux plateformes de crowdfunding immobilier aux fonctionnements spécifiques : Hexagone ainsi que Dune&Solidaire.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Février 2016