SNCF : les retards en forte hausse, plus d'un TGV sur 6 n'arrive pas à l'heure

Gare du Nord à Paris
© jag - Fotolia.com

L’an dernier, 17,8% des TGV ne sont pas arrivés à l’heure, selon le rapport annuel de l’Autorité de la qualité de service dans les transports. Dans le même temps, les annulations ont grimpé de 6,8% !

Voici des chiffres qui ne vont pas redorer le blason de la SNCF. Alors que « le jugement des usagers reste médiocre avec 59% de jugements positifs », selon la dernière enquête de l’UFC Que-Choisir publié début avril, le rapport annuel de l’Autorité de la qualité de service dans les transports (AQST), révélé ce matin par Le Figaro, pointe la très nette augmentation des trains en retard ou annulés en 2018.

L’an dernier, 17,8% des TGV ne sont pas arrivés à l’heure, contre 15,4% en 2017. « Soit plus d’un train sur six qui n’arrive pas à l’heure. C’est trop », s’indigne Alain Sauvant, le directeur de l’AQST. Au-delà de la rupture d’alimentation exceptionnelle qui avait paralysée le trafic gare Montparnasse en juillet, ces retards s’expliquent par les pannes récurrentes sur le réseau classique souvent utilisé par les TGV.

Mais aussi par la forte hausse du trafic dans certaines gares qui se retrouvent donc à la limite de leur capacité. « C’est sur la ligne Le Mans-Paris Montparnasse que les usagers ont le plus souffert avec un taux de retard record de plus de 32%! », note Le Figaro. La double peine pour les usagers puisque, selon une étude publiée la semaine dernière par l’UFC, elle est aussi la plus chère avec un prix au kilomètre de 0,29 euro, en hausse de 49% par rapport à 2017 !

Année noire décidément pour les TGV avec également des annulations qui bondissent de 6,8%. La palme revient à la ligne Paris Nord-Arras avec 13,3% des TGV annulés.

Du côté des Intercités, le taux de retard atteint 17,2% contre 11,1% en 2013. Pour les lignes régionales, hors Ile-de-France, ce taux se dégrade aussi, mais plus lentement, avec 9,6% des trains qui ne respectent pas leurs horaires, contre 9,1% en 2017. Concernant, l’Ile-de-France, le rapport note que « la ponctualité de l’année 2018 est restée à peu près stable par rapport à l’année précédente, avec toutefois des résultats contrastés selon les lignes ».

Partager cet article :

© cbanque.com / MB / Avril 2019