PEE et Perco : 9 milliards d'euros versés grâce à l'intéressement ou la participation en 2017

Des bulletins de paie
© franz massard - Fotolia.com

L’intéressement et la participation restent les principales sources d’alimentation des plans d’épargne salariale, devant les versements volontaires et l’abondement de l’employeur. Plus de 10 millions de plans sont recensés en France.

L’épargne salariale a battu un nouveau record d’encours à la fin 2017, à 131,5 milliards d’euros, contre 122,5 milliards un an plus tôt ou 85,3 milliards en 2011 selon les statistiques publiées hier par l’AFG, association regroupant les sociétés de gestion. Cette progression constante des encours, depuis 6 ans, est surtout due à l’orientation positive des marchés financiers.

Plus de retraits que de versements

Sur l’année 2017, le solde de souscriptions est légèrement négatif. Les versements atteignent ainsi 14,6 milliards d’euros, en légère hausse par rapport à 2016, mais le montant des rachats s’élève à 15,5 milliards d’euros, en hausse de 10% par rapport à 2016. La « collecte nette » des plans d’épargne salariale est ainsi quasiment de -1 milliard d’euros.

L’augmentation des rachats s’explique « principalement par des remboursements importants dans les fonds d’actionnariat salarié » selon l’AFG. L’association souligne par ailleurs le nombre élevé de déblocages liés à l’acquisition d’une résidence principale : 169 000 foyers ont ainsi utilisé leur épargne salariale comme apport personnel, pour un montant moyen de 12 500 euros.

Côté versements, l’intéressement (4,9 milliards d’euros) et la participation (3,8 milliards) restent les principales sources d’alimentation des plans d’épargne salariale, devant les versements volontaires des salariés (2,9 milliards) et les abondements des entreprises (2,8 milliards).

Perco : 2,4 millions d’adhérents

Ces statistiques prennent en compte l'ensemble des plans : PEE (plan d'épargne entreprise) et Perco (1). La donne change lorsque l'AFG ne s'intéresse qu'aux Perco : dans le cas de ces plans d’épargne salariale bloqués jusqu’à la retraite, l’abondement représente 30% des flux entrants, les versements volontaires 24% et les transferts de PEE, de jours de congés ou de RTT 13%. La participation (18%) et l’intéressement (15%) font donc figure de sources d’alimentation minoritaires sur ces plans d’épargne à long terme. Fin 2017, l’AFG recense 15,9 milliards d’euros d’encours sur les Perco, pour 2,4 millions d’adhérents.

Natixis, Crédit Agricole et CM-CIC principaux teneurs de compte

Natixis Interépargne occupe la place de leader de la tenue de comptes en épargne salariale, avec plus de 2,8 millions de comptes, juste devant le Crédit Agricole (2,5 millions). CM-CIC ES, Société Générale et BNP Paribas E&RE figurent plus en retrait, avec environ un million de compte gérés.

(1) Plan d’épargne pour la retraite collectif

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Mars 2018