Assurance-vie : AG2R la Mondiale freine les dépôts sur les fonds euros

  • Par
  • ,
Logo d'AG2R La Mondiale
Logo d'AG2R La Mondiale - DR

A l’occasion de la présentation de ses résultats 2015, en hausse, l’assureur AG2R la Mondiale a annoncé une baisse de 17,7% de sa collecte en « assurance-vie épargne ». Raison évoquée : « la volonté du groupe de limiter les nouvelles affaires sur les supports euros ».

Le groupe AG2R la Mondiale annonce un résultat net de 299 millions d’euros en 2015, en hausse de 5,7%. L’assureur se félicite ainsi dans un communiqué de « maintenir des résultats élevés », et ce tout en renforçant ses fonds propres, de 22,8%. Côté assurance-vie, étant donné la dynamique 2015 très favorable sur l’ensemble du marché, les chiffres d’AG2R la Mondiale peuvent étonner : 4,8 milliards d’euros de cotisations sur l’assurance-vie « épargne » en 2015, contre 5,8 milliards en 2014, soit une baisse de 17,7% de la collecte brute.

L’assureur assume cette baisse, qui « résulte de sa volonté » de limiter la collecte sur les fonds en euros. Objectif : « réduire la dilution du rendement de l’actif dans un contexte de taux obligataires très bas (1,01% pour le taux à 10 ans français fin 2015), et ainsi de limiter la baisse du rendement des contrats pour les assurés de la Mondiale et de ses filiales ». Cette volonté se traduit très clairement dans les résultats 2015 : la collecte des supports euros diminue de 30%, quand celle des supports en unités de compte, moins gourmands en fonds propres pour l’assureur, grimpe de 24,5% en un an.

Une baisse compensée par l'épargne-retraite

L’assureur souligne toutefois que cette érosion de la collecte en « épargne » est compensée par une augmentation des cotisations en retraite supplémentaire, c'est-à-dire des produits de retraite collective et individuelle. Au global, la collecte d’assurance-vie ne baisse ainsi « que » de 12,5% en un an. En englobant l’épargne et la retraite supplémentaire, le poids des unités de compte (UC) continue de progresser, atteignant désormais 29,2% des encours, contre 28,4% fin 2014, et contre 18% sur l’ensemble du marché de l’assurance-vie en France.

Les mêmes évolutions se traduisent dans la collecte nette des différents types de supports. Quand la collecte nette en UC de 2015 dépasse de 300 millions d’euros celle de l’année 2014, la collecte nette des fonds en euros perd elle de 1,6 milliard d’euros en un an. Concernant les supports de retraite individuelle, les versements progressent de 18% sur le Plan d’épargne retraite populaire (Perp) et de 4,4% sur les contrats Madelin, destinés aux travailleurs non salariés.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Mai 2016