Swiss Life mise sur l'intelligence artificielle pour doper ses commerciaux

Logo Swiss Life
DR

L’assureur et gestionnaire de patrimoine a développé une application mobile destinée à améliorer la connaissance client. Objectif : améliorer l’efficacité commerciale de ses conseillers commerciaux.

L’intelligence artificielle fait une nouvelle irruption dans le paysage financier français. Après le Crédit Mutuel et Orange Bank, qui ont tous deux misé sur Watson d’IBM, c’est au tour de Swiss Life d’équiper ses conseillers et agents généraux d’un assistant virtuel. Mais plutôt que de faire appel au géant américain, l’assureur au 1,2 million de clients en France est passé par le cabinet parisien Quantmetry, spécialisé dans l’exploitation de données.

Un assistant vocal pensé pour les déplacements

Disponible via une application mobile et baptisé AIDA, cet assistant vocal « permet non seulement d’améliorer leur efficacité commerciale en tirant pleinement parti de la connaissance de leurs clients, mais aussi d’enrichir la qualité du conseil », détaille par communiqué Swiss Life. « Naturellement utilisé en amont et en aval d’un rendez-vous client, ce service permet notamment d’affiner la préparation et le suivi d’un rendez-vous, d’optimiser sa tournée commerciale et de prioriser ses actions », poursuit-il. L’assureur précise en outre que ses utilisateurs, c’est-à-dire les conseillers, ont aussi été impliqués dans la mise au point de cet outil.

Concrètement, les commerciaux peuvent déléguer à AIDA certaines tâches comme par exemple programmer l’envoi d’un devis. L’application détermine également les clients susceptibles d’être intéressés par un produit spécifique, comme l’assurance-vie, et les géolocalise. Il ne s’agit que des premières fonctionnalités développées. Swiss Life explique en effet que le service évoluera « continuellement » en fonction des remontées du terrain.

A lire aussi : Comment Swiss Life veut capter les riches de demain avec le digital

Partager cet article :

© cbanque.com / MEF / Juin 2018