Crowdfunding : neuf premières plateformes immatriculées à l'Orias

  • Par
Flèches indiquant "Crowdfunding"
© tashatuvango - Fotolia.com

Ce matin, l’Orias, le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance, a immatriculé quatre premières plateformes de crowd equity, le financement participatif en fonds propres. Côté prêts, cinq acteurs ont déjà obtenu leur sésame.

Anaxago, Wiseed, Lumo et Sowefund apparaissent à ce jour comme les seuls intermédiaires immatriculés en tant que conseillers en investissements participatifs (CIP) sur le site de l’Orias. Trois de ces quatre entreprises se sont prises au jeu de la course à qui sera la « première plateforme » à obtenir le statut de CIP. Ou à se revendiquer comme telle. Ce qui a donné lieu à des communiqués de presse et à des messages relativement similaires sur le réseau social Twitter.

La plateforme Lumo, spécialisée dans les projets d’« électricité verte » - photovoltaïque, éolien, biomasse, etc. -, n’a elle pas communiqué sur le sujet sur son compte @LumoFrance.

Plateformes de prêts : cinq sociétés immatriculées

Par ailleurs, ce vendredi, cinq sociétés apparaissent immatriculées en tant qu’intermédiaire en financement participatif (IFP), statut qui concerne les plateformes de prêts et de dons (1). Il s’agit de Prêt PME, Lendopolis, Givemedolz, Credit.fr et PrêtGo. Les trois premiers cités, toutes des plateformes de prêts aux entreprises, annoncent un lancement prochain de leur activité sur leur site web. Pour les deux derniers, il n’existe pas encore de page d’accueil sur leur URL.

(1) Les plateformes de dons n’ont pas obligation d’obtenir le statut IFP pour exercer. Du côté du crédit, à noter qu’une plateforme de prêts entre particuliers comme Prêt d’Union n’est « pas concernée » par ce statut comme l’explique son co-fondateur Charles Egly dans une interview à cBanque.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Octobre 2014