Gilets jaunes, profs, élus, enfants... Le SAV de Delevoye sur sa réforme des retraites

Jean-Paul Delevoye
Capture d'écran de reforme-retraite.gouv.fr

Pourquoi maintenir des avantages pour les militaires ? Les enseignants grands perdants ? Un dispositif spécial « Gilets jaunes » ? Depuis deux mois, le haut-commissaire aux Retraites Jean-Paul Delevoye répond aux questions des internautes. Florilège.

Le gouvernement a lancé la « consultation citoyenne sur les retraites » début octobre. Celle-ci s’articule autour d’un site participatif et de réunions d’information à l’initiative d’élus locaux. Sur internet, le haut-commissaire Jean-Paul Delevoye répond chaque vendredi à une sélection de 5 questions afin d'expliquer ses préconisations pour « refonder » le système de retraite. Le principe : les questions rassemblant le plus de votes sont sélectionnées et doivent obtenir une réponse.

A quand un simulateur avant/après la réforme ?

« Zabouf » puis « Grufalo » ont tous deux réclamé la mise en ligne d’un simulateur permettant d’estimer sa retraite avant et après la réforme annoncée. Tous deux ont, globalement, reçu la même réponse : « Un premier outil de simulation sur cas-types sera disponible lorsque le projet de loi sera arrêté. (…) Dans les 6 mois qui suivront l’adoption du projet de loi, le compte individuel de retraite (accessible via les sites d’Union Retraite ou les caisses de retraites), qui comporte un simulateur personnalisé, permettra à chacun de vérifier sa situation. »

Les enseignants parmi les grands perdants ?

Les questions concernant les enseignants sont celles qui ont recueillies le plus de votes : 390 pour une question sur les enseignants du privé, et des dizaines pour plusieurs questions illustrant les inquiétudes des salariés de l’Eduction nationale. Seront-ils les « grands perdants » ? Extrait des réponses de Jean-Paul Delevoye : « Le gouvernement a pris l’engagement que la mise en place du futur système universel de retraite s’accompagnera d’une revalorisation salariale pour les enseignants. L’objectif sera de garantir un même niveau de retraite entre les enseignants et les fonctionnaires de niveau équivalent. »

Pourquoi des avantages pour les militaires ?

Jean-Paul Delevoye préconise de donner des points supplémentaires aux militaires pour qu’ils puissent continuer à partir en retraite plus tôt, ce qui interroge certains internautes… L’explication du haut-commissaire : « Il n’est pas envisageable d’avoir des soldats sur le terrain en opération à 62 ans. (…) Le système universel maintiendra ce départ anticipé pour les militaires ayant des missions sur le terrain nécessitant une parfaite condition physique. »

La fin du régime spécial aussi pour les élus ?

Plusieurs internautes ont pointé les « privilèges » dont jouissent certains élus et hauts-fonctionnaires, réclamant un traitement égalitaire vis-à-vis de la retraite. La réponse : « Le système universel mettra fin aux régimes spéciaux et aux régimes des députés et sénateurs. (…) Le Président de la République, les ministres et les élus locaux ne bénéficient pas de règles spécifiques au regard de leurs retraites. Il en est de même des hauts fonctionnaires, qui relèvent du même régime que tous les fonctionnaires. »

Quelle compensation selon le nombre d’enfants ?

« Benmat11 » s’est inquiété de la « perte des trimestres pour enfant dans la conversion des droits acquis ». Au sujet de la conversion en points des avantages pour les enfants nés avant 2025 (la date théorique d’entrée en vigueur de la réforme), Jean-Paul Delevoye renvoie à la « concertation » en cours…

Un régime spécial « Gilets jaunes » ?

« Les Gilets jaunes ont permis cette réforme des retraites grâce à leur mobilisation tous les week-ends pendant 1 an, il est légitime qu’ils puissent partir plutôt à la retraite pour avoir permis cette reforme. » Cette question a retenu 52 votes et a donc été sélectionnée. Réponse – teintée d’ironie – de Jean-Paul Delevoye : « Je suis particulièrement sensible à votre intérêt pour la construction d’un système universel de retraite qui comportera les mêmes règles pour tous, c’est-à-dire que tous auront les mêmes droits et les mêmes obligations au regard de la retraite. »

Une dernière chance d’interroger Delevoye

La phase de consultation prend fin le 8 décembre. Une dernière salve de questions doit donc être retenue cette semaine : vous avez jusqu’au vendredi 6 décembre pour poser une question ou voter pour celle qui vous intéresse.

Lire aussi : Ce que l’on sait sur la réforme des retraites

Partager cet article :

© cbanque.com / MoneyVox / BL / Décembre 2019

Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !

Ajouter un commentaire

Me prévenir en cas de nouveau commentaire