Mobile : appels surtaxés, faux SMS... Comment repérer les escroqueries

  • Par
Téléphones avec système antivol dans une boutique
© zdyma4 - Fotolia.com

Les techniques frauduleuses explosent sur téléphone mobile depuis plusieurs années : comment s’en protéger et éviter les arnaques ?

Appels surtaxés, faux MMS, demandes de rappel... avec le développement des téléphones portables et des smartphones, les arnaques ne se limitent désormais plus aux seuls téléphones fixes. Comme pour tout autre type d’arnaque, bien connaître les méthodes employées est indispensable pour se prémunir des risques de telles fraudes.

Repérer une tentative d’arnaque

Les numéros des services à valeur ajoutée (SVA) sont aujourd’hui utilisés par beaucoup d’entreprises françaises. Nombreuses sont les banques et les compagnies d’assurances à avoir recours à ces numéros commençant par l’indicatif « 08 ». Certains services publics utilisent également ces lignes, tels que la CAF (caisse d’allocations familiales). Les numéros des SVA permettent d’accéder à une multitude de services et d’informations. Ils peuvent être gratuits ou payants, on parle alors de numéros surtaxés, de quoi induire l’utilisateur en erreur. C’est à partir de cette confusion que sont montées la plupart des arnaques sur téléphone mobile, dont voici les principales :

  • Le « ping call » : l'escroc laisser sonner une ou deux fois votre téléphone, puis stoppe, sans laisser de message. Il compte juste sur le fait que la personne le rappelle...sur un numéro payant.
  • Les faux colis : l’escroc laisse un message vocal ou un SMS demandant de rappeler un numéro surtaxé afin de convenir d’un jour de livraison d’un colis fictif.
  • Les démarches administratives : la personne est appelée sous le prétexte d’une démarche administrative en cours (demande de carte grise, de permis de conduire…) et est sollicitée pour rappeler un numéro surtaxé.
  • Les faux rendez-vous : le principe est similaire, l’individu malintentionné fait croire à son interlocuteur qu’il doit rappeler un numéro payant afin de décaler un rendez-vous convenu (administration, médecin, banque…).
  • Les MMS en attente : de plus en plus fréquemment, des SMS parviennent sur les smartphones et indiquent que l’utilisateur doit cliquer sur un lien afin d’accéder à un MMS. Ce lien renvoi vers un numéro surtaxé.
  • Les « gagnants » : cette escroquerie consiste pour le fraudeur à se faire passer pour une agence de voyage, à annoncer un gain (chèque, voyage…) et à indiquer un numéro surtaxé pour finaliser cette opération. En règle générale, cette arnaque amène également la victime à révéler des données confidentielles telles que le numéro d’une pièce d’identité ou d’une carte bancaire. Si vous recevez ce type de message : « Gagnez un voyage : appelez le (089XXXXXXX) », soyez vigilant !

La galère du « spoofing »

Si vous êtes submergé d'appels de personnes expliquant vous contacter parce que vous venez de leur téléphoner, alors que ce n'est pas le cas, vous êtes sans doute malheureusement victime de « spoofing » (usurpation) téléphonique. Une technique utilisée par des sociétés de démarchage qui affichent non pas leur numéro, mais le vôtre, sur le téléphone de leurs prospects. « Cette pratique souffre hélas d’un vide juridique qui vous laisse sans recours », explique l'UFC Que-Choisir. L'association de consommateurs recommande de contacter votre opérateur téléphonique qui pourra alors si nécessaire désactiver temporairement votre ligne ou encore changer votre numéro. La meilleure parade pour éviter ces désagréments : limiter en amont la diffusion de votre numéro de téléphone.

Reconnaître un numéro surtaxé

Il existe trois types de tarification concernant les numéros en 08 : SVA +, l'organisme qui regroupe les associations et groupements d'opérateurs de communications électroniques a instauré une signalétique « couleur » permettant d’identifier la tarification des numéros. Il y a les gratuits, en vert, avec des indicatifs compris entre 0800 et 0805 : ni la communication ni le service ne sont facturés. On trouve ensuite les numéros de couleur grise dont les indicatifs sont situés entre 0806 et 0809. Ils impliquent uniquement le paiement de la communication au tarif normal. Reste les numéros surtaxés en violet avec les indicatifs 081, 082 ou 089. Les numéros à 4 chiffres commençant par 1 ou 3 ainsi que les numéros à 6 chiffres commençant par 118 sont également susceptibles d'être surtaxés. Si jamais vous avez un doute, le site infosva.org vous informe sur le tarif applicable en cas d’appel. Il fournit également des informations sur l’entreprise utilisatrice du numéro ainsi que sur la nature du service fourni. Vous pouvez aussi taper le numéro en question dans un moteur de recherche afin d'en savoir plus. Sachez aussi que les smartphones équipés des dernières générations du système d'exploitation Android, 6.0 minimum, intègre une protection contre les spams. Vous pouvez ainsi recevoir un avertissement en cas de suspicion d'appel indésirable.

Petit rappel

Les premiers chiffres des numéros de téléphone permettent aussi d’obtenir une indication importante...sauf en cas de « spoofing »! Les numéros fixes commencent par 01, 02, 03, 04, 05 ou 09. Les numéros de téléphones portables débutent par 06 ou 07. Quant aux numéros des SVA, ils démarrent par 08.

Partager cet article :
Emilie BOUET

© cbanque.com / EB / Mai 2019