Crédit conso, LOA et affacturage, piliers du financement en France en 2018

calculs
© auteur - Fotolia.com

L'affacturage, le crédit à la consommation et la location de matériel aux entreprises ont été les activités de financement les plus lucratives en France en 2018, selon le rapport d'activité annuelle de l'Association des sociétés de financement (ASF) publié mardi.

L'affacturage, qui consiste en la reprise de créances d'entreprises par un établissement financier dit « factor », ressort comme la branche la plus porteuse, le montant des créances prises en charge en 2018 atteignant un montant record de 320,4 milliards d'euros en progression de 10,2%, une telle croissance à deux chiffres remontant à 2014. « L'affacturage est devenu le premier crédit court terme devant le découvert », a expliqué Patrick de Villepin, président du conseil d'administration de BNP Paribas Factor, lors d'une conférence de presse.

« Nous allons de plus en plus vite » grâce aux nouvelles technologies mais aussi grâce à des formules dites « au forfait » destinées aux TPE, a développé le dirigeant bancaire. « Le dynamisme des opérations est plus accentué à l'international », précise l'ASF dans son rapport, celles-ci progressant de 18% sur un an contre 7% sur le marché français. L'affacturage à l'international représente désormais près du tiers (30%) du total des opérations d'affacturage, contre 19% cinq ans auparavant. « Nous avons des champions européens pour ne pas dire mondiaux », la France se présentant comme numéro un européen de l'affacturage et numéro deux mondial derrière la Chine selon des statistiques provisoires, s'est félicité Patrick de Villepin.

La location avec option d'achat auto toujours moteur

Pilier traditionnel du financement, le crédit à la consommation affiche pour sa part une progression de 5,3% en 2018 à 43,1 milliards d'euros, tiré essentiellement par la location avec option d'achat (LOA) automobile. La LOA confirme sa prééminence dans l'achat de véhicules neufs, sa part dans les financements choisis par les consommateurs passant de 42% en 2013 à 75% en 2018.

« Il y a bien un glissement de l'acquisition d'un véhicule vers les offres locatives c'est ce que viennent chercher les consommateurs aujourd'hui », a relevé Jean-Marie Bellafiore, directeur général délégué de BNP Paribas Personal Finance et vice-président de l'ASF. Confirmant ce changement de comportement privilégiant la location à la propriété, le financement locatif, ou « leasing », de l'équipement des entreprises et professionnels a bondi de 7,6% à près de 30 milliards d'euros de crédit. « C'est une industrie qui s'est imposée partout en Europe avec de gros acteurs et des leaders qui sont notamment des acteurs français », le leasing ayant représenté 384 milliards d'euros en 2017 en Europe, a affirmé François Camilleri, directeur général délégué de Natixis Lease.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.

Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !

Ajouter un commentaire

Me prévenir en cas de nouveau commentaire