psa

Banque pro : Margo Bank recrute une ex de chez Rothschild

Margo Bank
DR

Se positionnant entre la néobanque et la banque traditionnelle, Margo Bank a nommé Myriam Viaud, ex-juriste chez BNP Paribas et Rothschild & Cie Banque, au pilotage stratégique de ses activités juridiques.

Même dans ses recrutements, la jeune pousse soutenue par Xavier Niel entend se démarquer des autres fintechs se lançant sur le marché de la banque pour les professionnels (Qonto, Manager.One, Anytime…). En effet, à la manière d’une banque traditionnelle, Margo Bank a annoncé par communiqué la nomination de Myriam Viaud au poste de secrétaire générale. Âgée de 47 ans, cette diplômée d’un master 2 en droit privé à Paris X Nanterre connaît bien le monde de la banque. De 1995 à 2009, elle a exercé comme juriste dans le groupe BNP Paribas. D’abord en charge des contentieux, Myriam Viaud est ensuite devenue conseillère juridique du réseau bancaire de Paris avant de conseiller la banque privée et la gestion de fortune de BNP Paribas. Puis, en 2009, elle a rejoint Rothschild & Cie Banque dont elle est nommée directrice juridique adjointe en 2015.

Chez Margo Bank, la juriste « sera en charge du pilotage stratégique des activités juridiques », explique le communiqué de la jeune pousse. « Elle coordonnera aussi la relation avec les actionnaires et les instances de gouvernance, dans un secteur fortement régulé », poursuit-il. « Myriam Viaud nous rejoint alors que nous sommes en cours de procédure pour obtenir l’agrément d’établissement de crédit auprès de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) et de la Banque Centrale Européenne (BCE) », explique de surcroît Jean-Daniel Guyot, co-fondateur de Margo Bank.

Lancement prévu en 2019

En effet, alors que les start-ups se lançant sur le marché bancaire disposent généralement d’un agrément d’établissement de paiement, Margo Bank vise celui d’établissement de crédit. Objectif, proposer à ses clients professionnels du prêt et attirer ainsi des entreprises réalisant entre 1 et 20 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel, comme nous l’expliquait Jean-Daniel Guyot en mars dernier. Autre élément différenciant par rapport aux autres fintechs, Margo Bank va s’appuyer sur des conseillers bancaires qui se déplaceront à la rencontre de leurs clients. Pour l’heure, la jeune pousse travaille sur son infrastructure informatique et espère lancer commercialement son offre en 2019.

Partager cet article :

© cbanque.com / MEF / Juin 2018