Logement : la question du bonus-malus énergétique tranchée « avant l'été », d'après Hulot

  • cBanque avec AFP
  • ,
Diagnostic énergétique
© john lee - Fotolia.com

Le gouvernement, qui réfléchissait à un système de bonus-malus appliqué sur la taxe foncière ou lors de la vente des logements en fonction de leur performance énergétique, tranchera sur la question « avant l'été », a indiqué vendredi le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot.

« Je ne veux pas l'imposer mais moi j'y suis plutôt favorable », a indiqué vendredi sur RTL Nicolas Hulot, qui a précisé que la question sera arbitrée « avant l'été ». Le ministre de la Transition écologique a présenté jeudi son plan visant à encourager la rénovation des bâtiments publics et privés afin de réduire leur consommation d'énergie et les émissions de gaz à effet de serre.

Ce bonus-malus « n'est pas dans le plan mais il est toujours à l'étude », a précisé Nicolas Hulot. « Est-ce que c'est de l'incitation ou est-ce que c'est de l'obligation, c'est ça qu'on va regarder dans un temps très court », a-t-il affirmé. « Dans les semaines qui viennent on tranchera sur le meilleur dispositif », a-t-il ajouté.

La piste d'un bonus-malus avait irrité l'Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI), qui affirme que cela imposerait aux propriétaires « de nouvelles obligations lourdes ». L'association de consommateurs UFC-Que Choisir soutenait en revanche l'instauration d'un bonus-malus pour inciter les bailleurs à entreprendre des travaux d'efficacité énergétique sur leurs biens en location.

Le plan du gouvernement pour la rénovation des bâtiments a notamment pour objectif de rénover 500.000 logements par an - une ambition déjà affichée, sans succès, durant le quinquennat précédent -, en mobilisant 14 milliards d'euros sur cinq ans, planifiés dans le cadre du Grand plan d'investissement annoncé en septembre par le Premier ministre Edouard Philippe.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.