Immobilier : le secteur du bâtiment préconise une « carotte fiscale » pour relancer le logement

  • cBanque avec AFP
  • ,
chantier immobilier
mrskyce / Flickr

La fédération française du bâtiment (FFB) a préconisé jeudi « une carotte fiscale » pour relancer le secteur du logement et donc de la construction, au lendemain de la mise en préparation d'un nouveau « plan de relance » par François Hollande.

« Il manque une carotte fiscale » et « on n'évitera pas des mesures fiscales fortes pour redonner confiance à ce marché », a estimé Jacques Chanut, président de la FFB, au micro de la radio BFM Business. « Il faut un choc suffisamment fort pour que la psychologie se débloque », a-t-il ajouté, autrement dit, pour redonner confiance dans ce marché.

Une mesure de « solidarité intergénérationnelle »

Parmi les « mesures qu'il faut annoncer dans le mois qui vient », il préconise une mesure de « solidarité intergénérationnelle » afin de donner la possibilité d'acheter et louer entre ascendants et descendants.

Selon lui, le secteur de la construction, constitué de nombreuses microentreprises, concentre à lui seul un tiers des défaillances de sociétés.

Manque de primo-accédants : « un problème d'apport »

« Pour arriver aux 500.000 logements (construits par an, NDLR) promis par François Hollande, il faut faire 130.000 primo-accédants par an », alors qu'« il y en a eu 37.000 l'année dernière », a observé Jacques Chanut. Ce n'est « pas un problème de taux (d'emprunt) mais un problème d'apport », analyse le président de la FFB.

L'accession à la propriété souffre actuellement, dans un contexte de conjoncture économique plus que morose et de chômage en hausse.

Le président François Hollande a annoncé mercredi avoir demandé au gouvernement de préparer un nouveau « plan de relance » du secteur du logement qui « touchera à la fiscalité, aux procédures et aux financements », dans un entretien accordé au journal Le Monde.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.