La Caisse des dépôts lève 500 millions d'euros avec un emprunt « durable »

  • cBanque avec AFP
  • ,
Entrée de la Caisse des dépôts à Paris
© Bruno Bernier - Fotolia.com

La Caisse des dépôts (CDC) a réalisé jeudi sa première émission obligataire « durable », lui permettant de lever 500 millions d'euros pour financer des projets environnementaux et sociaux.

Les fonds levés « permettront de financer des projets verts (à 90%) et sociaux (10%) », notamment dans les infrastructures de production et de stockage d'énergie verte et de chaleur, dans l'immobilier vert, la dépollution et la réhabilitation de sites ainsi que dans l'éducation et insertion professionnelle et l'économie sociale et solidaire, a précisé la Caisse des dépôts dans un communiqué.

D'une maturité de cinq ans, cet emprunt est assorti d'un coupon (taux d'intérêt annuel) nominal de 0%. Le rendement effectif pour les investisseurs, c'est-à-dire l'intérêt annuel que paiera l'emprunteur sur l'ensemble du prêt, sera négatif à -0,26%, a précisé l'institution lors d'une conférence téléphonique.

Forte demande

Néanmoins, la transaction, pilotée par BNP Paribas, Crédit Agricole CIB, HSBC, Natixis et Société générale CIB, a rencontré une forte demande, l'émission ayant attiré 1,4 milliard d'euros de souscriptions. L'intérêt pour les investisseurs peut être de placer des liquidités dans des actifs de haute qualité leur permettant de respecter des ratios réglementaires ou encore d'atteindre un objectif d'investissements durables au sein de portefeuilles spécialisés, a expliqué Stephan Haeuw, responsable financement prêts ingénierie, lors de la conférence téléphonique. Au final, l'opération a attiré 51 investisseurs parmi lesquels 40% de banques, 26% d'institutions officielles et 21% de gestionnaires d'actifs. Au total, 82% d'entre eux sont européens -dont 41% de français- et 18% sont chinois.

En février 2017, la CDC avait émis son premier emprunt vert pour un montant de 500 millions d'euros. Sur le même modèle, la RATP a lancé jeudi sa deuxième émission obligataire « durable », là encore pour un montant de 500 millions d'euros. L'émission a été réalisée conjointement par BNP Paribas, Crédit Agricole CIB, Natixis et Société Générale. Le livre d'ordres a finalement atteint 2,6 milliards d'euros jeudi. Selon un communiqué de la RATP, les fonds récoltés seront entièrement affectés à trois grands projets d'investissement : la transition énergétique du réseau de bus, le renouvellement des trains de la ligne 14 et la restructuration du site parisien des Ateliers de Vaugirard.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.