Les employés de banque auront disparu en 2050, selon un think tank

Agence Crédit Agricole des Maourines à Borderouge
Agence des Maourines à Borderouge - DR Crédit Agricole

Selon une note du think tank libéral Institut Sapiens, le métier d’employé de banque fait partie des emplois les plus menacés par la « lame de fond » du numérique. Au rythme actuel, la profession pourrait avoir disparu avant 2050.

Manutentionnaires, secrétaires de bureautique et de direction, employés de comptabilité, caissiers et employés de libre-service et enfin employés de la banque et de l’assurance : c’est la liste des cinq métiers les plus menacés par le changement numérique, selon la courte note de l’Institut Sapiens. Pour boucler cette liste, le think tank n’est pas allé chercher midi à 14 heures : il s’agit tout simplement des 5 « familles professionnelles », au sens de la Dares (1), qui ont perdu le plus d’effectifs depuis 1986.

Parmi elles, la « famille » des employés de banque et d’assurance est la plus touchée : -39% entre 1986 et 2016. « La banque et les assurances ne comptent plus que 253 000 employés, contre 323 000 en 1986 », écrit Erwann Tison, directeur des études du think tank et auteur de la note. Leur poids relatif dans l’emploi total en France a ainsi été divisé par 2, passant de 1,8% en 1986 à 0,9% en 2016.

Une extinction d’ici 2038 à 2051

Mais de quels emplois parle-t-on ? « (…) Principalement les agents de guichets, les téléconseillers, les employés de services techniques et les commerciaux (…) », précise la note. A ce rythme, la famille professionnelle des employés de banque et d’assurances risque ainsi une « extinction prochaine et rapide », « d’ici 2038 à 2051 », n’hésite pas à avancer la note, sans explorer l’hypothèse d’une transformation de ces métiers.

Malgré l’ancienneté du phénomène, Erwann Tison en attribue la cause au numérique et aux fintechs. « La plus forte baisse concerne la période 2010-2016 avec une chute de 22% des effectifs qui correspond à l’émergence des technologies financières mais aussi de la digitalisation de la plupart des services bancaires. »

(1) Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques du ministère du travail. Un famille professionnelle regroupe des métiers aux tâches similaires ou identiques.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Août 2018