Les salariés majoritairement défavorables à une hausse de la CSG

  • cBanque avec AFP
  • ,
Un bulletin de salaire
© Delphotostock - Fotolia.com

Les salariés sont majoritairement (56%) hostiles au projet du gouvernement de réduire les cotisations salariales en contrepartie d'une augmentation de la CSG, selon un sondage BVA (1) publié vendredi.

La réforme, qui devrait entrer en vigueur le 1er janvier 2018, prévoit d'augmenter le taux de la CSG (contribution sociale généralisée), utilisée pour financer la protection sociale (sécurité sociale, prestations familiales...) afin de compenser une baisse des cotisations chômage et maladie des salariés du secteur privé. Une contrepartie dont ne bénéficieront donc pas les retraités.

La hausse de la CSG ne s'appliquera toutefois qu'à une partie des retraités, à savoir les 60% d'entre eux soumis au taux plein de CSG (6,6%). L'opposition à cette réforme est plus forte chez les salariés âgés, proches de la retraite, de 50 à 59 ans, que parmi les 30-39 (65% contre 51% d'avis défavorables).

Ils ne croient pas à une amélioration du pouvoir d'achat

Par ailleurs, 41% des salariés ne croient pas que la réforme permettrait d'améliorer leur pouvoir d'achat comme le défend le gouvernement. Enfin, un tiers des salariés déclarent plutôt bien ou très bien connaître la fiscalité qui porte sur leur salaire. Les salariés de plus de 60 ans étant les plus nombreux (53%) à déclarer être les plus au fait sur cette question.

(1) Enquête réalisée en ligne du 29 mai au 1er juin pour le Club Media RH, auprès d'un échantillon représentatif de 802 salariés d'entreprises de toutes tailles.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.