Déficit : Moscovici estime que la France peut respecter ses engagements

  • cBanque avec AFP
  • ,
Pierre Moscovici, Palais de l'Elysée, 28 septembre 2012
CC Parti Socialiste/Flickr

Le commissaire européen chargé des Affaires économiques, Pierre Moscovici, a estimé « possible » lundi que la France respecte son engagement de ramener son déficit sous la barre des 3% du produit intérieur brut (PIB) en 2017.

« Passer sous 3% de déficit en 2017, comme la France s'y est engagée, est possible à condition que le budget 2017 soit un budget sérieux », a déclaré Pierre Moscovici sur LCI. « Ca me paraît tout à fait jouable », a dit le commissaire européen, estimant que « la tendance économique est la bonne » mais qu'il faudra rester vigilant sur la santé des finances publiques. « Il faudra que le budget 2017 qui sera présenté à l'automne continue d'être un budget sur la voie des efforts », a-t-il insisté.

C'est la première fois que Bruxelles dit croire que la France atteindra son objectif de déficit public pour l'an prochain. La Commission européenne tablait encore en février sur un chiffre de 3,2% pour 2017, supérieur aux exigences du pacte de stabilité (3%), alors que la France a déjà obtenu en 2015 un délai supplémentaire de deux ans pour tenir l'engagement.

Un « niveau moyen » sous les 2% dans la zone euro

Pierre Moscovici a rappelé que seuls trois pays de la zone euro, la France, le Portugal et l'Espagne, avaient un déficit public supérieur à 3% du PIB alors que « le niveau moyen des déficits est sous 2% pour la zone euro ».

Réduit à 3,5% du PIB en 2015 (7% en 2010), le déficit public de la France devrait repasser sous les 3% en 2017, selon les objectifs budgétaires du gouvernement.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.