Caisse des dépôts : le résultat net en baisse de 23,5 % en 2015

  • Par
  • ,
Caisse des Dépôts
CC Metalheart

Pour 2015, le groupe Caisse des dépôts s'affiche un résultat net de 1,371 milliard d'euros contre 1,793 milliard d'euros un plus tôt. Il a subi 479 millions d'euros dépréciations d'actifs de Bpifrance. Cela ne réduit pas sa volonté d'investir dans l'économie française.

Le résultat récurrent 2015 du Groupe Caisse des [résultat courant de la Section générale et résultats opérationnels des filiales revenant à la CDC, ndlr], hors éléments exceptionnels, est en hausse de +4 % à 1,523 milliard d'euros en 2015 contre 1,466 milliard d'euros un an plus tôt. « Il est porté par la croissance des résultats de la Section générale et des filiales et ce, malgré le niveau extrêmement bas des taux d’intérêt qui pèse sur les marges financières de la Caisse des Dépôts », explique la Caisse des dépôts dans un communiqué. « Les résultats du groupe ont permis de renforcer ses capacités d’intervention avec un montant de fonds propres en hausse de 2 milliards d'euros à 31,6 milliards d'euros ».

Les participations de la CDC rapportent moins

Quant aux contributions des filiales, elles sont en baisse de 289 millions d'euros, à 864 millions d'euros. La CDC est actionnaire notamment de CNP Assurances (qui apporte la plus importante contribution et qui progresse de 4%), Bpifrance, La Poste, Icade, Société nationale immobilière, Compagnie des Alpes, Agis, Compagnie nationale du Rhône, CDC infrastructure ou encore Transdev Group.

Parmi les outils à la disposition de la CDC, il y a les fonds d'épargne. Et 2015 a été une « année record », reconnaît la CDC. « Les fonds d’épargne ont prêté au logement social 17,2 milliards d'euros. Ces crédits ont notamment contribué au financement de 134.000 logements construits ou acquis, contre 123.000 en 2014, et de 311.000 logements réhabilités. » Au 31 décembre, l’encours de prêts se montait à 176,4 milliards d'euros. Ce qui permet d'augmenter ses fonds propres de 1 milliard d'euros et de verser 764 millions d'euros à l'Etat.

26,3 milliards d'euros d'investissements dans les 5 ans

Sur la base de ces chiffres, la CDC confirme son rôle de financeur de l'économie française : « En augmentant ses capacités d’investissement, le groupe va continuer d’être un acteur majeur des transitions énergétique, numérique, démographique et sociale, ainsi qu’un intervenant dynamique sur les territoires », a commenté Pierre-René Lemas, directeur général du groupe Caisse des dépôts, lors de la présentation des résultats 2015. Concrètement, en 2016, le secteur du logement va bénéficier d'une enveloppe supplémentaire de 1,5 milliard d'euros pour comme le chantier de la rénovation thermique des bâtiments publics.

D'ici 2020, la CDC dit vouloir « réaliser 100 milliards d'euros en prêts au titre des fonds d’épargne et d’accroître ses ambitions pour les 5 prochaines années en investissant 26,3 milliards d'euros supplémentaires dans l’économie française ».

Partager cet article :
Baptiste Julien BLANDET

© cbanque.com / BJB/ Avril 2016