Victimes du mobile, les cabines téléphoniques sont utilisées moins de 30 secondes par mois

Femme utilisant son smartphone
CC Ivan / Pexels.com

Même en nombre réduit, l'usage réel des cabines restantes est marginal, alors que l'équipement des Français en mobile atteint les 94%.

Elles étaient 300 000, il y a encore une vingtaine d’années, elles sont désormais 1 000 fois moins nombreuses. Il ne reste plus que 300 cabines téléphoniques en France aujourd’hui, dont seulement 100 fonctionnent toujours. Ces chiffres transmis à BFM par Orange, l’opérateur historique en charge de ce dispositif de communication en voie d’extinction, traduisent l’irrésistible ascension de la téléphonie mobile sur l’ensemble du territoire. Enfin presque.

Alors que la 5G est attendue pour 2020, des zones blanches, où l’accès à la 3G et à la 4G est inexistant, demeurent. C’est là que la centaine de cabines téléphoniques toujours actives sont installées. Mais leur utilité reste toute relative. Leur temps d’utilisation n'était que de 28 secondes en 2018 en moyenne. Il est même passé à seulement « quelques secondes par mois », dixit Orange.

1% de la population n'a ni fixe, ni mobile

Et pour cause, selon le dernier bilan de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes (Arcep), 94% des Français de 12 ans et plus sont équipés d’un mobile, dont 3 sur quatre possèdent un smartphone. « Finalement, seulement 1% de la population ne dispose ni d’un téléphone fixe ni d’un téléphone mobile, alors qu’une grande majorité (79%) possède les deux équipements », souligne l’Arcep.

Les cabines téléphoniques sont appelées progressivement à disparaître, d’autant que le gouvernement a fait savoir l’an dernier qu' « il n’y aura plus de zones blanches » d’ici 5 ans.

En attendant, si les anciennes cabines sont normalement recyclées, certaines y échappent. Elles sont données à des communes qui veulent les garder pour installer un libre-service de livres par exemple. D’autres font le bonheur des collectionneurs. Sur Facebook Marketplace ou Le Bon Coin, des exemplaires sont proposés, dont une à 250 euros. Avis aux amateurs.

Partager cet article :

© cbanque.com / MoneyVox / MB / Septembre 2019

Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !

Ajouter un commentaire

Me prévenir en cas de nouveau commentaire