Impôt : le CITE va s'ouvrir aux fenêtres

François de Rugy
François de Rugy en 2017 - CC bruno perroud

Le dispositif du crédit d'impôt transition énergétique (CITE) va de nouveau inclure le remplacement de fenêtres, qui en avait été exclu depuis mi-2018, a annoncé lundi sur Europe 1 le ministre de la Transition énergétique et solidaire François de Rugy.

« Nous allons réélargir le crédit d'impôt transition énergétique aux changements de fenêtres », a déclaré le ministre. « C'est un exemple concret d'aide aux Français qui font des travaux pour améliorer l'efficacité énergétique (de leurs logements, NDLR) et donc baisser leur facture de chauffage », a ajouté François de Rugy. Le crédit d'impôt sera plafonné à 100 euros par fenêtre et concernera les travaux consistant à passer d'un simple à un double vitrage, a précisé le ministre.

Un coût budgétaire non chiffré

Les professionnels du bâtiment notamment étaient remontés contre la sortie des travaux sur les fenêtres du périmètre du CITE depuis la mi-2018, et la volonté jusqu'à présent du gouvernement de pérenniser cette exclusion en 2019. Selon une étude des professionnels des fenêtres soumise mi-octobre aux pouvoirs publics, le remplacement d'une fenêtre simple vitrage permet une économie d'énergie comparable à l'isolation d'un mur, à surface égale.

Lundi dernier, le Sénat avait rétabli le remplacement des fenêtres au menu du CITE dans le cadre du projet de budget pour 2019, malgré un avis défavorable du gouvernement. « C'est difficile de savoir combien exactement cela coûtera, car cela dépendra du nombre de personnes demandant à bénéficier de ce système », selon François de Rugy, interrogé sur le coût de ce coup de pouce supplémentaire.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.