Blockchain : 8 banques européennes s'associent

  • cBanque avec AFP
  • ,
Pourcentages
© henvryfo - Fotolia.com

Huit banques européennes ont annoncé mardi vouloir créer une coentreprise en vue de lancer en 2018 une plateforme commerciale européenne en ligne reposant sur la technologie blockchain, qui renforce la traçabilité et la sécurité des transactions.

Deutsche Bank, HSBC, KBC, Natixis, Rabobank, Société Générale, Unicredit et Banco Santander « ont l'intention de créer une société commune avant la fin 2017 qui détiendra, gèrera et distribuera » la plateforme « Digital Trade Chain » désormais rebaptisée « we.trade », ont indiqué les huit banques dans un communiqué conjoint. Le siège de cette nouvelle entité sera situé en Irlande, est-il précisé.

Développée depuis janvier 2017 avec IBM, la plateforme vise à faciliter les échanges commerciaux nationaux et transfrontaliers entre entreprises via la technologie blockchain, qui utilise des blocs de transaction codés et authentifiés s'ajoutant les uns aux autres.

La plateforme sera testée dès février 2018

La blockchain est réputée infalsifiable car toute modification d'information doit être simultanément faite chez tous les utilisateurs compris dans une transaction. La plateforme, accessible à partir de n'importe quel appareil connecté, sera testée dès février 2018 par des clients des huit banques avant d'être lancée auprès du grand public au second trimestre 2018. Elle pourra mettre en relation « de façon homogène les parties impliquées dans une transaction commerciale, c'est-à-dire l'acheteur, la banque de l'acheteur, le vendeur, le vendeur banque et transporteur », est-il indiqué dans le communiqué.

Elle « simplifiera les processus de financement du commerce pour les entreprises » confrontées à la « gestion, [au] suivi et [à] la sécurisation des transactions commerciales ». D'autres banques sont bienvenues dans le consortium, précisent les huit établissements associés, le dernier venu étant l'espagnol Banco Santander.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.