Achat avec apport ou emprunt maxi pour faire fructifier son apport

poam5356

Modérateur
Staff cBanque
La banque nous propose LA meilleure assurance : la sienne. Elle couvre tout. Que si ton appartement explose, l'assurance te reloge pendant 1 an. Bla bla bla et re-bla. En effet, elle nous propose une assurance à 0,42% (TAEA) pour du 50/50 sur nos têtes pour les 20 ans, et un TAEG à 2,07%.
C'est pas mal, mais doit y avoir mieux. 20 ans, du 1,7 ça doit se trouver sans trop de problème. 0,42 en assurance... Dépend de votre âge.
Poussez un peu votre banquier dans ses retranchements… Ce sont des commerçants!

Donc selon vous, qu'est-ce qui est le plus intéressant en ce moment (avec un TAEG d'environ 2% sur 25 ans ou 1,8% sur 20 ans par exemple) :
- acheter à crédit avec le minimum d'apport (et donc continuer à placer l'argent dans différents produits bancaires type AV)
- acheter à crédit avec le plus grand apport possible (et donc retirer la plus grande partie de ses placements)
- acheter comptant (ruiné, fauché... mais pas endetté)
Vous faites un pari sur l'avenir :
S'il y a de l'inflation dans les années, décennies à venir -> Acheter le maximum à crédit puisque les taux sont très bas actuellement.
S'il n'y a pas d'inflation : Acheter avec un crédit minimum.
Si nous retombons en déflation, comme au Japon : Attendre puisque déflation signifie achat plus bas.
 
Dernière modification:

Doolittle

Contributeur régulier
Banquier conseille de tout emprunter sur 25 ans
TAEG proposé = 2,25%

Apport possible de 20% (soit 100 000€) pour n'emprunter que sur 20 ans
TAEG proposé = 2,05%

Quelle formule mathématique dois-je utiliser pour savoir s'il est plus "rentable" d'utiliser son apport et ainsi payer moins d'intérêts à la banque, ou bien tout emprunter et déposer cette même somme dans un compte bancaire ?
Facile.

2,25% > 2,05% => il vaut mieux utiliser l'épargne disponible. Elle coûte moins cher.
 

Cresus93

Contributeur régulier
Avant tout voir d'autres banques (2 mini) pour faire jouer la concurrence.
Le premier taux proposé n'est jamais le meilleur, les frais de dossiers peuvent souvent être annulés, etc.
Va voir au moins une autre banque, fais des simulations ou monte des dossiers via des banques en ligne (bourso, ING, fortuneo aussi qui vient de se lancer) et retourne voir ton banquier, montre lui que tu t'intéresses, que tu es combatif, etc.
 
Avant tout voir d'autres banques (2 mini) pour faire jouer la concurrence.
Le premier taux proposé n'est jamais le meilleur, les frais de dossiers peuvent souvent être annulés, etc.
Va voir au moins une autre banque, fais des simulations ou monte des dossiers via des banques en ligne (bourso, ING, fortuneo aussi qui vient de se lancer) et retourne voir ton banquier, montre lui que tu t'intéresses, que tu es combatif, etc.
Oui oui c'est prévu !
Cependant ça ne répond pas à ma question qui était juste : mieux vaut un crédit longue durée ou acheter comptant...
 

poam5356

Modérateur
Staff cBanque
J'avais aussi répondu....Faudrait quand même lire les messages postés :
"Vous faites un pari sur l'avenir :
S'il y a de l'inflation dans les années, décennies à venir -> Acheter le maximum à crédit puisque les taux sont très bas actuellement.
S'il n'y a pas d'inflation : Acheter avec un crédit minimum."
 
Bonjour,

A toutes fins utiles :


Cdt
Aristide, j'ai relu avec plaisir les 2 pages explicatives.
Franchement très intéressant !

J'ai beaucoup joué avec le fichier Excel ; j'ai vraiment du mal à faire gagner le paiement à crédit !
Même en mettant des taux de rémunération à 0% et le taux d'emprunt à 1%, le coût réel de l'investissement est systématiquement moins important pour l'achat avec l'épargne disponible.

Cependant, si le taux de rémunération = taux d'emprunt, la différence devient alors minime et l'investissement à crédit devient intéressant (d'autant plus avec l'assurance en cas de pépin).

Ca fait réfléchir...

Dommage que cela n'intègre pas une variable avec l'inflation (merci poam5356 pour la remarque)
 
Dernière modification:

Aristide

Top contributeur
Bonjour,

Aristide, j'ai relu avec plaisir les 2 pages explicatives.
Franchement très intéressant !
Je vous remercie.:)

J'ai beaucoup joué avec le fichier Excel ; j'ai vraiment du mal à faire gagner le paiement à crédit !
Même en mettant des taux de rémunération à 0% et le taux d'emprunt à 1%, le coût réel de l'investissement est systématiquement moins important pour l'achat avec l'épargne disponible.
Je n'arrête pas de rappeler qu'utiliser sa propre épargne pour financer ou participer au financement d'un investissement c'est s'accorder un crédit à soi même au taux de son épargne.

Donc - financièrement parlant - à partir du moment ou le taux de rémunération de votre épargne (= le taux de votre crédit à vous même) est inférieur au taux du crédit proposé par votre banque, votre intérêt est d'utiliser votre épargne.

Mais il y a d'autres considérations à prendre en compte; en particulier l'aspect "Prévoyance/Sécurité" avec les éventuels impacts de l'assurance décès invalidité abordés dans la seconde partie de mon billet.

Dommage que cela n'intègre pas une variable avec l'inflation (merci poam5356 pour la remarque)
Raisonnons sur un cas d'école.

Vous avez une épargne qui est rémunérée au taux de 1%; parallèlement vous remboursez 100€ sur un crédit au taux fixe de 1,50%.

A l'instant "t" l'on trouve sur le marché un produit "p" au prix de 1€ l'unité.
Sur ces bases votre créancier qui perçoit le remboursement de 100€ peut donc acheter 100 unités du produit "p".
Inversement, puisque vous vous démunissez de ces 100€ c'est vous qui ne pouvez plus acheter ces 100 unités du produit "p".

Supposons maintenant pour "grossir le trait" que sur un an il y ait eu une inflation de 10%
Votre crédit étant à taux fixe, la charge de remboursement restera exactement identique soit 100€.
Par contre puisque les prix ont augmenté de 10%, le prix du produit "p" est passé à 1,10€ si bien que le créancier qui recevra vos 100€ ne pourra désormais acquérir que 100/1.10 = 90,90 produits "p"

C'est donc lui qui apparaît lésé (***); pour vous c'est toujours 100€ qui sortent de votre poche.

(***) A noter cependant que si le créancier est une banque, les 100€ qu'elle avait initialement prêtés à 1,50% les prêtera désormais, "peu ou prou", à 11,50% et ne sera pas vraiment perdante.

Par contre là ou l'inflation est intéressante pour l' emprunteur c'est parce que ses revenus (salaires - retraites - rémunération de son épargne) évoluent - là encore "peu ou prou" - en même temps que ladite inflation.

Ayant donc un crédit à taux fixe à rembourser vos échéances considérées ne seront pas impactées par l'inflation mais, par contre vos revenus - dont le taux de rémunération de votre épargne - progresseront à peu près au rythme de l'inflation ce qui, mécaniquement, réduira votre taux réel d'endettement et, corrélativement, augmentera votre reste à vivre.

Il va sans dire que le raisonnement ne tient pas avec des taux de crédit à taux variables/révisables.

Pour en revenir à mon applicatif, il semble déjà assez compliqué pour le bonne compréhension des non initiés qui consultent le forum et ses blogs, mais, ainsi qu'expliqué ci-dessus puisque le volet "remboursement dette" n'est pas impacté et que ce sont uniquement les taux de rémunération de l'épargne qui le seraient en cas d'inflation, si vous souhaitiez simuler une telle dépréciation monétaire il suffit d'agir en conséquence sur ces taux de rémunération de l'épargne lors de vos simulations.

Par rapport à un choix différent du vôtre ce sujet a déjà été abordé dans un post récent :

Cdt
 
Dernière modification:
Ayant donc un crédit à taux fixe à rembourser vos échéances considérées ne seront pas impactées par l'inflation mais, par contre vos revenus - dont le taux de rémunération de votre épargne - progresseront à peu près au rythme de l'inflation ce qui, mécaniquement, réduira votre taux réel d'endettement et, corrélativement, augmentera votre reste à vivre.


Cdt
J'avais aussi répondu....Faudrait quand même lire les messages postés :
"Vous faites un pari sur l'avenir :
S'il y a de l'inflation dans les années, décennies à venir -> Acheter le maximum à crédit puisque les taux sont très bas actuellement.
S'il n'y a pas d'inflation : Acheter avec un crédit minimum."
Donc si on fait le pari de revenir à une inflation dans les années qui viennent, vous vous accordez tous 2 à acheter à crédit.
Dur de parier sur les 20 prochaines années... déjà compliqué de savoir ce qui va se passer lors des prochaines élections (retour à l'écu, ne rien changer, commencer avec 5-10 ans de retard les réformes, etc.)

En tout cas, un grand merci à tous ceux qui ont pris le temps d'éclairer ma lanterne. :)
 

bleulargo

Membre
Discussion passionnante ! Merci aux intervenants.
D'autant que peu de gens doivent se poser la question comme outsider73 !
Ce n'est pas bien sûr l'intérêt des banquiers ou autres officines de conseils en prêts ...
Cordialement
 
Haut