Crédit court ou long ? Nouvelle venue dans le monde de l'immobilier

Capach

Contributeur régulier
Juste pour ma culture perso, à situation identique (revenu, apport, taux d'endettement, durée du prêt, ...), le taux proposé par la banque ne sera pas nécessairement le même selon qu'il s'agit d'acheter sa résidence principale ou un bien locatif ?
Tout dépend des banques, je ne peux pas te donner une réponse définitive. Certaines banques n'aiment clairement pas les investissements locatifs et font tout pour démotiver. D'autres s'en fichent et servent les mêmes taux.

D'autant plus que c'est la domiciliation des revenus que les banques apprécient, le fait de verser le salaire sur les comptes de la banque. Or, pour un investissement locatif, obtenir les flux est un peu plus délicat.
 
U

user28029

Juste pour ma culture perso, à situation identique (revenu, apport, taux d'endettement, durée du prêt, ...), le taux proposé par la banque ne sera pas nécessairement le même selon qu'il s'agit d'acheter sa résidence principale ou un bien locatif ?
A priori je dirais qu'un prêt pour du locatif sera un peu plus cher car un peu plus risqué.
Rien ne dit que le bien sera loué en permanence, ou que le locataire payera son loyer en temps et en heure.
Alors que l'achat de la résidence principale peut s'analyser comme l'achat d'un bien locatif que vous vous louez à vous-même. Autrement dit, un investissement locatif où le locataire, c'est vous. Le bien est donc loué 12 mois sur 12 et le loyer est payé.
 

Aristide

Top contributeur
Ah ah ! Nous sommes d'accord de n'être pas d'accord ! :)
Vu la quantité de dossiers de ce type que j'ai moi même financés, à l'instar du banquier de claire33 je peux affirmer que c'est possible.

Juste pour ma culture perso, à situation identique (revenu, apport, taux d'endettement, durée du prêt, ...), le taux proposé par la banque ne sera pas nécessairement le même selon qu'il s'agit d'acheter sa résidence principale ou un bien locatif ?
Le risque est étudié au niveau du client/acquéreur/emprunteur et non pas au niveau du seul dossier en cours d'instruction.

A durée égale, le taux devrait donc être identique quel que soit la destination résidence personnelle ou résidence locative.

Mais si vous sollicitez un crédit pour une opération locative d'abord, votre banque vous proposera un taux en rapport avec les taux de marché du moment et en fonction du niveau de risque que vous présentez à ce même moment.

Si quelques années plus tard vous sollicitez de nouveau un financement pour une résidence principale, d'une part, il est possible/probable que les conditions de refinancement des banques aient évolués (à la hausse ou à la baisse).

Mais, d'autre part, il est aussi possible que - compte tenu notamment de votre crédit antérieur - le niveau de risques que vous présentez soit plus élevé. Ou bien, à l'inverse, que du fait d'accroissement de vos salaires ce risque soit réduit.

Lors de cette seconde opération, de par la combinaison des deux effets "Taux de marché + nouveau niveau de risques" - à durées identiques - le taux qui vous sera alors proposé pourra être différent de celui de la première opération.

Cdt
 

buffetophile

Modérateur
Staff cBanque
Juste pour ma culture perso, à situation identique (revenu, apport, taux d'endettement, durée du prêt, ...), le taux proposé par la banque ne sera pas nécessairement le même selon qu'il s'agit d'acheter sa résidence principale ou un bien locatif ?
je dirais que tout dépend de ta relation avec la banque et de l'intérêt qu'elle porte à ta clientèle ....

a priori j'ai toujours soutenu à mes divers banquiers qu'ils n'avaient aucune raison objective pour faire une différence ....
certains l'ont compris ...d'autres non....
 

Capach

Contributeur régulier
Vu la quantité de dossiers de ce type que j'ai moi même financés, à l'instar du banquier de claire33 je peux affirmer que c'est possible.
Bien sur que c'est possible, rien ne l'interdit. Le banquier ne va pas brûler en enfer s'il finance ce genre de projet.

Cependant, je dis et je maintiens que ce genre de projet est irrecevable dans ma région.

De par mon expérience et eu égard à la politique de certaines banques, la tendance reste qu'il est préférable, qu'il est "bon père de famille", d'être propriétaire de sa résidence principale avant de se lancer dans un investissement locatif.

Irrecevable vs possible ... tout simplement
 

Aristide

Top contributeur
??????

Un investisseur/emprunteur qui - par exemple - bénéficie d'un logement de fonction, ne pourrait donc pas - dans votre région - obtenir un financement locatif et ceci, quelle que soit la banque ?
 

Capach

Contributeur régulier
??????

Un investisseur/emprunteur qui - par exemple - bénéficie d'un logement de fonction, ne pourrait donc pas - dans votre région - obtenir un financement locatif et ceci, quelle que soit la banque ?
Bien sur que si. C'est d'ailleurs la seule exception que j'ai pu noter.
 

moietmoi

Top contributeur
Cependant, je dis et je maintiens que ce genre de projet est irrecevable dans ma région.

De par mon expérience et eu égard à la politique de certaines banques, la tendance reste qu'il est préférable, qu'il est "bon père de famille",

Irrecevable vs possible ... tout simplement
il y a 2 aspects de la question:
patrimonialement parlant: est-il raisonnable d'être durablement locataire et par ailleurs bailleur; ma réponse est oui dans beaucoup de cas;
-est-ce finançable, oui, dans les limites raisonnables qu'on les banques ( on n'est pas obligé de demander un financement d'une banque de la région ou l'on habite...)

par ailleurs pourra-t-on par la suite financer sa résidence principale: dans la majorité des cas, si on ne peut pas la financer au début, on ne pourra pas non plus, sauf changement, (couple avec 2eme revenu; loto, héritage) la financer par la suite, sauf à vouloir vivre dans un réduit , à surface et lieu équivalents la mensualité d'un loyer est plus faible que la mensualité d'un prêt sur 20 ans pour le même bien
 

Aristide

Top contributeur
Envoyé par Aristide

??????

Un investisseur/emprunteur qui - par exemple - bénéficie d'un logement de fonction, ne pourrait donc pas - dans votre région - obtenir un financement locatif et ceci, quelle que soit la banque ?
Bien sur que si. C'est d'ailleurs la seule exception que j'ai pu noter.
Et donc - si c'est la seule exception - un célibataire (sans logement de fonction) cadre supérieur, voire cadre dirigeant, qui gagne extrêmement bien sa vie mais qui, ne serait-ce parce qu'il est susceptible de changer de lieu de travail, ne veut pas acquérir de résidence principale - dans votre région - se verra refuser un financement locatif et, ceci, quelle que soit la banque ?

Cdt
 
Haut