BforBank

Simulateur officiel Impôts sur les revenus 2017

buffetophile

Modérateur
Staff cBanque
#21
En l'occurrence là je n'évoquais plus les taxes, mais les prix. Je veux dire qu'il est fréquent qu'on se plaigne des hausses mais rare qu'on soit content des baisses de prix qui pourtant existent.
tiens au passage , je viens de recevoir l'appel de cotisation annuel de l'assurance de mes locaux professionnels : +2.9% ca doit compenser les baisses que tu nous cites
 

agra07

Contributeur régulier
#22
Bonsoir,
"
Par exemple je suis content de voir que je paye (beaucoup) moins cher qu'il y a deux ans mon électricité, et surtout mes abonnements de téléphone portable."
Pour le téléphone cela me paraît possible mais pour l'électricité j'ai des doutes et avec la dernière augmentation du coût de l'énergie (notamment du gaz) je pense cette baisse ne va pas durer.
 

Cresus93

Contributeur régulier
#23
Bonsoir,
Pour le téléphone cela me paraît possible mais pour l'électricité j'ai des doutes et avec la dernière augmentation du coût de l'énergie (notamment du gaz) je pense cette baisse ne va pas durer.
Peu importe que ça te paraisse possible ou non, c'est factuel. J'ai quitté EDF en profitant des offres de Quechoisir l'année dernière puis à nouveau cette année, avec un autre fournisseur.
 
Dernière modification:

agra07

Contributeur régulier
#26
Peu importe que ça te paraisse possible ou non, c'est factuel. J'ai quitté EDF en profitant des offres de Quechoisir l'année dernière puis à nouveau cette année, avec un autre fournisseur.
Oui, moi aussi j'ai adhéré à une offre de marché: cette offre a la particularité de diminuer sensiblement le coût du kW-h par rapport à EDF tout en maintenant le même coût d'abonnement.
Mais au final la remise a été en partie rognée par l'augmentation intervenue entre temps.
Je ne pense pas que la concurrence sur la téléphonie mobile et internet soit comparable à celle sur l'énergie.
C'était une toute petite remarque au passage...
 

kaziklu

Contributeur régulier
#28
Je l'ai fait sur la base du simulateur et en approximant mes revenus.
Attention tout de même il ne faut pas se tromper de plus de 20%, mais dans ma situation ce pourcentage est largement suffisant.
C'est ce qui me fait un peu peur et donc hésiter. Surtout que j'ai de l'avantage en nature et pour partie je ne sais pas s'il est déjà dans mon net imposable ou à ajouter et d'autre part ma femme a de l'indemnité journalière et je ne sais pas si il faut le déclarer en déduisant CSG et RDS ou non.
Mais dans tous les cas mon IR baisse, car nous avons 1/2 part en plus pour des revenus en baisse (congé parental) et des paiements déductibles (garde d'enfant) mais la menace de la pénalité si on se trompe fait peur...
 

agra07

Contributeur régulier
#29
Bonjour,
C'est ce qui me fait un peu peur et donc hésiter. Surtout que j'ai de l'avantage en nature et pour partie je ne sais pas s'il est déjà dans mon net imposable ou à ajouter et d'autre part ma femme a de l'indemnité journalière et je ne sais pas si il faut le déclarer en déduisant CSG et RDS ou non.
Mais dans tous les cas mon IR baisse, car nous avons 1/2 part en plus pour des revenus en baisse (congé parental) et des paiements déductibles (garde d'enfant) mais la menace de la pénalité si on se trompe fait peur...
Il s'agit des revenus de 2017 qui seront à déclarer dans les prochains mois.
Si vous avez trop d'incertitude, rien ne vous empêche d'attendre d'avoir tous les éléments pour faire cette déclaration de revenus, de calculer ensuite l'IR qui en découle et de faire rectifier vos prélèvements mensuels dans la foulée.
 
#30
Merci pour l'info sur la disponibilité du simulateur !

J'ai fait un calcul et j'arrive à un résultat plaisant bien qu'étrange mais sans doute explicable : l'IR dû est aux environs de 50 euros, et les PS dus également dans les 50 euros. Ça se termine en "net à payer : 0" tout en bas de la simulation. Si j'ai bien en tête le fait que l'IR n'est pas à régler lorsqu'il est inférieur à 61 euros, je suis étonné que ce soit également le cas pour les PS et que les deux soient évalués indépendamment.