Placer 180K€ ?

adri

Membre
Bonjour

Après avoir échangé sur le Forum "immobilier locatif" je change de Forum car question différente

Marié ,2 enfants qui vivent leurs vies :) , 60 ans (reste 1 ou 2 ans à travailler) ,TMI 30% grace à un Appart Scellier ,1 Robien + Proprio RP ,Résidences secondaires , multiple AV,PEA,Livret A ,...
Je viens de débloquer 180 K€ et je ne sais pas trop ou les mettre (ni voyez aucune arrogance de ma part c'est juste que les offres actuelles ne proposent pas grand chose d'autre que les traditionnelles AV )
Je ne souhaite pas acheter un nouvel appart en défisc
Je ne souhaite pas prendre de risques extremes sur des placements
Je pourrais effectivement mettre cela encore sur une AV (comme ma banque me le propose) et attendre .... mais auriez vous par hasard des idées "creatives" que j'avoue ne plus avoir.

Merci

Adri
 

adri

Membre
J'y vois 2 inconvénients majeurs
Un contrat PERP ne permet pas à son détenteur de disposer du capital à tout moment
Trop de frais (entrée,arbitrage,...)
 

paal

Top contributeur
Bonjour

Après avoir échangé sur le Forum "immobilier locatif" je change de Forum car question différente

Marié ,2 enfants qui vivent leurs vies :) , 60 ans (reste 1 ou 2 ans à travailler) ,TMI 30% grâce à un Appart Scellier ,1 Robien + Proprio RP ,Résidences secondaires , multiples AV, PEA, Livret A ,...
Je viens de débloquer 180 K€ et je ne sais pas trop ou les mettre (ni voyez aucune arrogance de ma part c'est juste que les offres actuelles ne proposent pas grand chose d'autre que les traditionnelles AV )
Il me semble que vous disposez déjà d'une belle panoplie de supports de placements, et qu'il vous est loisible soit de les renforcer, soit d'en ouvrir d'autres (sauf pour le PEA bien entendu ...)

Je ne souhaite pas acheter un nouvel appart en défisc
Je ne souhaite pas prendre de risques extrêmes sur des placements
Vous apparaissez perplexe sur la façon de placer les sommes résultant de ventes de biens immobiliers, mais par contre, vous savez précisément vers quoi vous ne souhaitez plus aller ...

Pour la défiscalisation, cela voudrait-il dire que vous n'en voyiez plus l'utilité ?
En seriez-vous donc parvenu à un stade où ce ne serait plus utile, puisque ne réglant plus (ou peu) d'IR ??
Perso je lis tout de même que votre taux marginal se trouve avec une TMI à 30%, et tout dépend si ce taux marginal ne s'applique qu'au début de cette tranche à 30%, où bien s'il s'applique jusqu'à quelques dizaines d'Euros de la tranche supérieure ....

De plus, et vous avez du faire une reconstitution de carrière, avec probablement des simulations de pensions de retraites, qui seront votre quotidien d'ici 2 ou 3 ans ; il faudrait vous faire une simulation sur le site officiel du Trésor, pour estimer quelle serait la ponction fiscale, en situation de retraité ...

Pour le risque à prendre sur les placements, ce serait à vous d'apprendre à estimer et de maîtriser celui que vous pouvez prendre, et cela se vérifie aussi bien sur les supports gérés dans un PEA que sur les UC d'une AV que vous pouvez mettre en AV ....

Je pourrais effectivement mettre cela encore sur une AV (comme ma banque me le propose) et attendre ....
Avec cette dernière phrase, j'ai comme le sentiment que vos placements se trouvent encore dans une banque traditionnelle, et non dans une ou plusieurs BEL, et la différence ce sont les frais qui existent dans l'une et qui peuvent ne plus exister dans les autres .....

mais auriez vous par hasard des idées "créatives" que j'avoue ne plus avoir.
Merci
Adri
Et si cela se vérifiait, en voilà une d'idée novatrice qui consisterait à faire la chasse au gaspi en supprimant la grande majorité des frais en cette période de taux bas, c'est à dire à augmenter pour le coup leurs rendements nets ....

Peut-être également disposez-vous de contrats comportant des UV assorties d'une gestion profilée, et comme vous semblez avoir une expérience en matière de PEA, vous familiariser avec une gestion libre (ou libérée), et vous occuper vous-mêmes de la gestion de ces supports ; cela pourra vous prendre davanatge de temps qu'aujourd'hui, mais vous serez prochainement en retraite ; çà vous plairait de vous orienter dans cette voie ?

Cela fait déjà deux idées, qui auraient l'objectif de tendre vers une gestion plus attractive de vos avoirs, et où la réactivité ce serait vous, et non un intermédiaire financier ....

Vous pouvez aussi suivre les analyses développées sur un certain nombre de titres sous la houlette de Poam ....
 
Dernière modification:

abcdef

Contributeur régulier
Une idee: profiter de la vie et le dépenser!

Sinon sans prendre de risque extrême, je m'orienterais à défaut également dans l'assurance vie où on peut y mettre tous les supports possibles.
 

moietmoi

Top contributeur
Après avoir échangé sur le Forum "immobilier locatif" je change de Forum car question différente
on a quand même le doit de parler immobilier?
Je viens de débloquer 180 K€
Je ne souhaite pas acheter un nouvel appart en défisc
mais pas allergique à une solution immobilière?
des idées "creatives" que j'avoue ne plus avoir
que sait on de votre revenu à la retraite? sera-t il d'un niveau suffisant?
une idée "créative" en immobilier: achat d'un bien en mauvais état permettant après rénovation de faire de la location meublé( en colocation) ou en location courte durée(rbnb);ne rajoute rien en impôt et permet d'augmenter son revenu pour maintenir son niveau de vie à la retraite, vous lance dans une nouvelle aventure..

ou bien jouer sur la fiscalité du déficit foncier en achetant un bien à vocation locative nue, avec plein de travaux à exécuter sur quelques années pour pouvoir "pomper" les revenus fonciers des 2 autres... 47,2% d'économie;

ou alors un investissement en scpi en nue propriété ? mais peut être faut il faire attention à l'IFI?
 
Dernière modification:

paal

Top contributeur
Une idée : profiter de la vie et le dépenser !
Oui, c'est également une idée, mais il faut alors la programmer ....

Etape 1 - attendre le temps qu'il faut pour devenir retraité, avec les formalités qui vont avec ....
Durant ce laps de temps, prévoir que faire de la somme disponible à investir, quitte à ce que cela soit

Etape 2 - Parvenu au moment des premières perceptions des pensions de retraite, voir comment s'équilibre votre nouveau budget de dépenses, en tenant compte de l'impact sur la fiscalité, d'où la simulation sur le site du Trésor

Etape 3 - Après une ou deux années sous ce nouveau niveau de pouvoir d'achat, vérifier comment adapter sa consommation, y compris en tapant éventuellement dans les réserves (mais avec modération, comme pour le vin !)

Sinon sans prendre de risque extrême, je m'orienterais à défaut également dans l'assurance vie où on peut y mettre tous les supports possibles.
Oui, et c'est à ce stade qu'il serait utile de s'initier à une gestion indépendante des UC ....

On peut vous aider si vous en avez besoin ....
 
Dernière modification:

paal

Top contributeur
On a quand même le doit de parler immobilier?
Mais pas allergique à une solution immobilière?
On va dire qu'au-delà de la banque, on peut parler de tous sujets en relation avec une gestion patrimoniale ; et bien entendu, l'immobilier en fait partie ....

Mais les opérations successorales aussi !!

Que sait on de votre revenu à la retraite? sera-t il d'un niveau suffisant?
C'est assurément le point primordial sur lequel notre investisseur va devoir se pencher, et tant qu'il n'a pas les idées au clair sur cette évolution, ce qui validerait l'idée de la solution d'attente sur un contrat AV distinct (pour ne pas mélanger les fiscalités depuis 2018 ....

Mais qui dit nouvelle souscription, peut dire aussi nouvelle modalité de gestion, et seul le souscripteur peut avoir une adaptation très fine en assurant lui-même la gestion ....

Une idée "créative" en immobilier: achat d'un bien en mauvais état permettant après rénovation de faire de la location meublé (en colocation) ou en location courte durée (rbnb) ; ne rajoute rien en impôt et permet d'augmenter son revenu pour maintenir son niveau de vie à la retraite, vous lance dans une nouvelle aventure..
Encore faut-il que ce soit le type de nouvelle aventure qu'il souhaite privilégier ....

Imaginons un instant que votre futur retraité aime les voyages, avec l'esprit libre ; il voit possibilité d'une escapade pour partir dans une destination inconnue pour y passer 3 semaines ??

Ou bien jouer sur la fiscalité du déficit foncier en achetant un bien à vocation locative nue, avec plein de travaux à exécuter sur quelques années pour pouvoir "pomper" les revenus fonciers des 2 autres... 47,2% d'économie;
Certes, mais a-t-il l'âme d'un chef de chantier, même modeste ??

Ou alors un investissement en scpi en nue propriété ? mais peut être faut il faire attention à l'IFI ?
Ce serait la solution immobilière qui serait la moins pesante, que ce soit en terme d'emploi du temps, ou d'imposition fiscale, puisque c'est l'usufruitier qui sera redevable de l'IR et des PS, et que pour l'IFI, ce n'est pas le nu-propriétaire qui en est redevable (du moins si cela suit les mêmes principes que l'ISF ...)
 
Dernière modification:

adri

Membre
Merci à tous pour vos propositions.
Mes revenues retraites (sans mes revenues fonciers et sans la retraite de ma femme) sont estimés à 5K par mois mais je ne suis pas certain que cela change la decision et/ou l'orientation à prendre avec cette somme.
 
Haut