Où trouver un prêt viager hypothécaire ?

Passager

Membre
Pourquoi le bien aurait été sous évalué au départ et quelle incidence ça peut avoir au décès ? Je ne comprends pas très bien, car on m'a dit que je pouvais choisir moi-même l'expert. Suffisait juste que la banque soit d'accord sur cet expert.
Dans le cas que vous citez, vous parlez d'une durée du prêt de 12 ans et 3 mois. Je pensais qu'il n'y avait pas de durée, puisque nul ne connait la date de son décès. Ils faisaient comment ? ...

PS : oui, j'attends de voir quelle banque va faire ce prêt.
Exact, un prêt viager hypothécaire, par DEFINITION, n'a pas de durée. Cela explique le faible ratio montant de lemprunt/valeur du bien. Le problème est que la plupart des gens ne connaissent pas la différence entre prêt hypothécaire et prêt viager hypothécaire. Soyons tolérants, mais c'est quand même saoulant. Avec mes excuses pour cet accès de mauvaise humeur :)
 

vivien

Contributeur régulier
Bonjour,
Le problème est que la plupart des gens ne connaissent pas la différence entre prêt hypothécaire et prêt viager hypothécaire.
Pour moi le problème est qu'une grande majorité d'intervenants n'a jamais lu un contrat de Prêt Viager Hypothécaire.

Dans ces documents figurent bien des échéances (ce pourquoi j'évoquais 12 ans et 3 mois dans un dossier) qui sont données UNIQUEMENT à titre indicatif non pas pour fixer la durée du crédit, car chacun comprend que pour un crédit viager hypothécaire l'échéance n'est pas connue, mais pour calculer les TEG/TAEG.

Pour mémoire le TAEG/TEG constitue une mention obligatoire quel que soit le fonctionnement du crédit et là ce n'est pas un choix, pour la banque. Et sauf à être plus amplement informé, un calcul de TEG/TAEG nécessite de connaitre une durée.

Dans les contrats du Crédit Foncier il y avait la présentation de 3 hypothèses d'échéance pour lesquelles les TAEG/TEG étaient bien sûr différents. Dans certains dossiers il y avait même des simulations avec une variation de l'évaluation du bien.

Enfin je trouve qu'un forum n'est le lieu pour manifester ses variation d'humeur.
 
Dernière modification:

vivien

Contributeur régulier
bonjour,
Dans mon précédent message il fallait lire
"Enfin je trouve qu'un forum n'est PAS le lieu pour manifester ses variations d'humeur".
 

Passager

Membre
Bonjour il y a surtout une grande frustration de nous tous, plutôt qu’une saute d’humeur. de la disparition de cette solution unique que représentait le PVH pour certaines personnes.
 

Friedrich

Membre
Bonjour,

Pour moi le problème est qu'une grande majorité d'intervenants n'a jamais lu un contrat de Prêt Viager Hypothécaire.

Dans ces documents figurent bien des échéances (ce pourquoi j'évoquais 12 ans et 3 mois dans un dossier) qui sont données UNIQUEMENT à titre indicatif non pas pour fixer la durée du crédit, car chacun comprend que pour un crédit viager hypothécaire l'échéance n'est pas connue, mais pour calculer les TEG/TAEG.

Pour mémoire le TAEG/TEG constitue une mention obligatoire quel que soit le fonctionnement du crédit et là ce n'est pas un choix, pour la banque. Et sauf à être plus amplement informé, un calcul de TEG/TAEG nécessite de connaitre une durée.

Dans les contrats du Crédit Foncier il y avait la présentation de 3 hypothèses d'échéance pour lesquelles les TAEG/TEG étaient bien sûr différents. Dans certains dossiers il y avait même des simulations avec une variation de l'évaluation du bien.

Enfin je trouve qu'un forum n'est PAS le lieu pour manifester ses variation d'humeur.
Si j'ai bien compris ce qu'on m'avait expliqué, la durée prise en compte pour le calcul du TEG est l'espérance de vie des emprunteurs, et il regardait le TEG selon que le bien prenait de la valeur (2% par an) ou non (0 %).
Après, je ne sais pas pour les 2 autres hypothèses.
 

hippoLH

Nouveau membre
Bonjour,

Je recherche également une solution pour que ma mère (88 ans) puisse trouver un prêt viager hypothécaire, malgré la fermeture du Crédit Foncier.
Je me suis adressé à plusieurs notaires, qui m'ont confirmé que leur organisation professionnelle ne connaissait pas de solution actuellement et doutait de la reprise du produit au sein de BPCE.
Il semblerait toutefois que certains opérateurs étrangers puissent intervenir (notamment depuis l'Allemagne), ou que des établissements financiers habilités, bien que difficiles à identifier, proposeraient ce produit ?
Je suis preneur de toute suggestion de la part de ce forum pour débloquer sa situation.

Merci
 

Friedrich

Membre
Hello,

hormis imposer à un établissement de crédit de développer à son tour le PVH, je ne vois pas trop comment faire ... Si j'ai bien compris, avant l'ordonnance de 2006, il n'y avait rien et après, on a "gentiment" demandé au Crédit Foncier de bien vouloir faire, pour montrer un exemple qui n'a pas été suivi. Pour moi, le seul établissement qui pourrait prendre la relève est la CDC, et du coup, j'attends que ...
 

vivien

Contributeur régulier
Bonjour,

Je recherche également une solution pour que ma mère (88 ans) puisse trouver un prêt viager hypothécaire, malgré la fermeture du Crédit Foncier.
Le montant d'un crédit viager hypothécaire était le résultat d'une conjugaison entre la valeur du bien + l'âge de l'emprunteur au moment de la signature du contrat.
Je pense que compte tenu de l'âge de votre mère cette solution n'aurait pas été envisageable au Crédit Financier qui me semble-t-il limitait la souscription à 70 ans.

Il semblerait toutefois que certains opérateurs étrangers puissent intervenir (notamment depuis l'Allemagne),
Si l'intervenant/prêteur est en Allemagne cela signifie que le contrat sera en allemand (probable) et que s'appliquera le droit allemand. Sauf à lire et à écrire l'allemand parfaitement, la lecture du contrat nécessitera l'intervention d'un interprète qui maîtrise le droit bancaire et les calculs financiers. Il est possible d'en trouver un, mais cela à un coût.

En cas de problème dans le déroulement il faudra avoir un avocat allemand + un avocat français + une interprète judiciaire ! Les couts seraient alors importants.

Comme évoqué dans mes précédents messages j'ai connu dans le détail plusieurs financements et aucun des emprunteurs n'est satisfait de ce type de financement. Tous les héritiers pour chacun des dossiers ont été obligés de vendre le bien immobilier. Ils était dans l'incapacité de rembourser (rapidement) le montant du capital prêté et les inférêts à l'époque à 8.95 % capitalisés annuellement sur une durée supérieure à 8 ans, pour les cas que j'ai connus.

Je me pose une question pourquoi ne pas envisager pour votre mère, une vente en viager avec paiement d'un bouquet et le versement d'une rente mensuelle ?
 
Haut