les conséquences de l'inconséquente instabilité fiscale

jmi12

Contributeur régulier
Il est clair que beaucoup de souscriptions étaient en rapport avec la défiscalisation ISF, je pense que les rédacteurs oublient un effet de bord concernant les produits défiscalisant IR;
La majorité des souscriptions anti IR étaient faites conjointement à des souscriptions anti ISF; Les cgp prospectant sur la base de fichiers d'assujettis à l'ISF, peu de contribuables lambda, non soumis à l'isf ont maintenant connaissance de l'existence des produits fcpi anti-ir
l'ISF ayant disparu, les souscripteurs principaux anti -ir sont des reconductions , mais quais plus aucun cgp ne prospecte pour vendre du fcpi anti -IR; (un prospect ISF est une mine de commissions pour l'avenir, un prospect simplement fcpi ir est parfois négligé)


oui certains peuvent regretter
mais ce n'est pas mon cas; Il n'y a pas de déclin,au contraire; Dans pas mal de domaine nous sommes dans les premiers mondiaux ou dans les premiers; Certains peuvent se plaindre à juste titre d'être les laissés pour compte de notre progrès quasi commun;

@jim12 aucune attaque ou aucun sous entendu; juste je ne sais pas à quel moment on met l'apogée de la France pour en voir aujourd'hui son déclin? à moins que l'apogée était au moment ou les aides et la solidarité étaient les plus fortes?
Je ne regrette pas le temps des colonies que je n'ai pas connu, même si je ne fais plus partie des jeunes cadres dynamiques. Je ne suis pas non plus nostalgique d'une période où les aides et la solidarité étaient, selon vous, plus fortes, puisque je n'ai jamais bénéficié, comme beaucoup de gens de la classe moyenne de la solidarité. Et pour ce qui est de connaître le travail, je n'ai de leçon à recevoir de personne. En tant que fils d'un petit artisan, j'ai toujours travaillé avec mon père pendant toutes les vacances, parce que chez nous, à cette époque, cela était la norme. Je ne regrette pas cette éducation qui m'a donné des valeurs dont celle du travail, travail qu'on ne valorise pas assez en France. J'admets que vous puissiez avoir un avis différent.
Pour ce qui est de la situation économique et sociale francaise, si vous la trouvez flamboyante, c'est aussi votre droit. Il me semble quand même, à la lumière des indicateurs économiques et des multiples mouvements sociaux que ce n'est pas le paradis, mais j'admets que je peux me tromper.
Enfin, je précise que je ne me suis jamais plaint de ma situation matérielle, situation dont chacun est en grande partie responsable. Mais, il n'est pas interdit de s'inquiéter pour l'avenir de ses enfants et petits enfants.
Ceci dit, bien Cdt
 

moietmoi

Top contributeur
Ceci dit, bien Cdt
Bonjour, aucune intention d'attaque dans mon message ; c'était plutôt sur le terrain de l'humour, mais la vraie question c'est quelle était donc l'apogée puisque nous sommes en déclin..
Si déclin il y a , alors
-l'apogée était elle dans ce qui s'appelle les 30 glorieuses, dans la fin de la période de reconstruction au début de la guerre du pétrole, ou de la non convertibilité du dollar(1971), ou de la fin des prêts à taux zéro de la banque de France à l'état,; c'était une époque ou les laissés pour compte était tenus invisibles, et où la solidarité plus forte que maintenant était inscrite dans la constitution ou son préambule que j'aime à citer:
11. La Nation garantit à tous, notamment à l'enfant, à la mère et aux vieux travailleurs, la protection de la santé, la sécurité matérielle, le repos et les loisirs. Tout être humain qui, en raison de son âge, de son état physique ou mental, de la situation économique, se trouve dans l'incapacité de travailler a le droit d'obtenir de la collectivité des moyens convenables d'existence.
Ceci est inscrit dans la constitution il y a 73 ans... par De Gaulle. et ceci nous a accompagné lors de l'apogée car si il y a déclin, il y a eu apogée;
-Ou alors l'apogée se situe au moment où les finances se sont libérées de carcans trop vieux et qui ont contribué à la période de "l'agent roi" des années Mitterrand qui a vu la bourse s'enflammer, justement au moment où les aides diverses ont été élargies;
- ou alors l'apogée se situe à un autre moment qu 'il faudrait situer???? pour qu'il puisse y avoir déclin....
 
Dernière modification:

Blister

Contributeur
Évidemment et je rajouterai que tant qu'on ne touchera pas au modèle social français, champion de l'assistanat, on continuera à assister au lent déclin de la France.
Lorsqu'on regarde le volume des transactions immobilières et les prix de l'immobilier, je ne vois pas de déclin.
Il faut tout de même avoir la capacité financière d'acheter tous ces biens à ces prix.
Et même s'il y a endettement et taux bas, les banques acceptent de prêter car elles sont confiantes dans la capacité de remboursement des acquéreurs.
 

buffetophile

Modérateur
Staff cBanque
Lorsqu'on regarde le volume des transactions immobilières et les prix de l'immobilier, je ne vois pas de déclin.
il faut arrêter de penser " franco-français " et juste regarder comment ca se passe dans les pays voisins à niveau de vie comparable …...

tout le monde est d'accord pour dire que nous sommes le pays dans lequel les taxes et impôts sont les plus élevés pourtant nous avons des yellowmen . comment se fait il que dans les autres pays avec des prélèvements obligatoires moindres il n'y en ait pas .

s'il y avait une corrélation entre le niveau de prélèvements et l'équité sociale nous devrions etre le pays au monde avec les meilleurs services publics ...

or c'est loin d'être le cas....

si on prend la justice qui est à un niveau catastrophique de lenteur ( j'en suis à plus de 10ans de procédure pour un litige sur des malfaçons d'un artisan . 10ans et ce n'est pas fini ) et d'innéficacité.

l'enseignement n'est guère mieux . nos jeunes sont de plus en plus mal classés dans les classements internationaux .

pour ce qui est de la médecine , obtenir une réponse de la secrétaire pour prendre un RDV est déjà mission impossible .....donc le minimum pour obtenir une consult chez un spécialiste c'est entre 3 et 6 mois . hier une journaliste de france info a fait un reportage . elle voulait joindre un médecin pour une urgence . impossible d'avoir autre chose que des répondeurs ou des automates .

pas mieux en foot malgré les millions dépensés pour le PSG ...éliminés ...:devilish:

donc il faut arrêter de se gargariser , nous sommes effectivement dans une phase de déclin de nos services publics et pourtant nous avons les prélèvements les plus élevés au monde....il faudrait m'expliquer comment c'est possible .
 

jmi12

Contributeur régulier
Bonjour, aucune intention d'attaque dans mon message ; c'était plutôt sur le terrain de l'humour, mais la vraie question c'est quelle était donc l'apogée puisque nous sommes en déclin..
Si déclin il y a , alors
-l'apogée était elle dans ce qui s'appelle les 30 glorieuses, dans la fin de la période de reconstruction au début de la guerre du pétrole, ou de la non convertibilité du dollar(1971), ou de la fin des prêts à taux zéro de la banque de France à l'état,; c'était une époque ou les laissés pour compte était tenus invisibles, et où la solidarité plus forte que maintenant était inscrite dans la constitution ou son préambule que j'aime à citer:
11. La Nation garantit à tous, notamment à l'enfant, à la mère et aux vieux travailleurs, la protection de la santé, la sécurité matérielle, le repos et les loisirs. Tout être humain qui, en raison de son âge, de son état physique ou mental, de la situation économique, se trouve dans l'incapacité de travailler a le droit d'obtenir de la collectivité des moyens convenables d'existence.
Ceci est inscrit dans la constitution il y a 73 ans... par De Gaulle. et ceci nous a accompagné lors de l'apogée car si il y a déclin, il y a eu apogée;
-Ou alors l'apogée se situe au moment où les finances se sont libérées de carcans trop vieux et qui ont contribué à la période de "l'agent roi" des années Mitterrand qui a vu la bourse s'enflammer, justement au moment où les aides diverses ont été élargies;
- ou alors l'apogée se situe à un autre moment qu 'il faudrait situer???? pour qu'il puisse y avoir déclin....
Je n'ai pas l'intention de répondre à vos injonctions. Je ne vais pas dater l'apogée. Il me semble qu'il faut être aveugle pour ne pas voir un déclin, par rapport aux événements cités, mais ce n'est que mon avis et je n'ai pas l'intention de vous convaincre.
J'ai donné mon avis, c'est tout. Fin de la discussion pour moi.
 

Blister

Contributeur
donc il faut arrêter de se gargariser , nous sommes effectivement dans une phase de déclin de nos services publics et pourtant nous avons les prélèvements les plus élevés au monde....il faudrait m'expliquer comment c'est possible .
Si vous parlez du déclin des services publics, je suis totalement de votre avis.
Mon commentaire visait le patrimoine des français donc plutôt l'aspect financier.
Lorsqu'on parle de déclin, on peut viser beaucoup de types de déclins différents: déclin démographique, déclin technologique, déclin économique, déclin social et même déclin éthique et moral pour certains...
Tout dépend de ce qu'on l'entend par "déclin".
 

moietmoi

Top contributeur
Je n'ai pas l'intention de répondre à vos injonctions
aucune injonction de ma part, je m'interroge car il est courant d'entendre parler du déclin de notre pays et j'essaye de comprendre d'où nous chutons et depuis quand.. les réponses à ces questions permettant sans doute de modifier mon point de vue... mais comme nous sommes sur un forum patrimonial, mes interrogations sont peut être hors sujet donc je vous rejoins avec sérénité dans la fin de contribution à ce sujet;
 

moietmoi

Top contributeur
donc il faut arrêter de se gargariser , nous sommes effectivement dans une phase de déclin de nos services publics et pourtant nous avons les prélèvements les plus élevés au monde....il faudrait m'expliquer comment c'est possible
Sans doute parce que le transfert public vers le privé (avec ou sans mission de service public) n'est pas assumé par les dirigeants de tout bord, ce qui entraîne une incohérence totale entre les attentes et les réalisations:
le transfert est vu, du coté des gouvernants comme un moyen de faire baisser les engagements et les coûts immédiats, alors que le rôle des gouvernants devrait être de faire assurer par le privé un meilleur service rendu dans un cadre budgétaire donné; Ce qui amène finalement au résultat contradictoire d'une qualité dégradée et d'un coût en hausse;
 

baroudeur44

Contributeur
Le grand classique du "c'était mieux avant". En fonction du milieux social dans lequel on vit on peut voir une régression ou une amélioration. Moi je suis plutôt neutre sur ce point. Je bénéficie d'avantages en ayant une MLD, mais je préfèrerais ne pas avoir de MLD et ne pas avoir ces avantages la.
 

buffetophile

Modérateur
Staff cBanque
Je bénéficie d'avantages en ayant une MLD, mais je préfèrerais ne pas avoir de MLD et ne pas avoir ces avantages la.
le souci ne vient pas des ALD ...ceux qui sont en ALD ont de véritables pathologies .

le souci vient , hélas , du fait que grâce à la CPAM et aux mutuelles , désormais obligatoires , plus aucun patient ne paye quelque soin que ce soit de sa poche .
du coup les abus sont légions.

juste un petit exemple : l'autre jour la maman d'un jeune homme me dit qu'elle a consulté un ostéo pour son fils de 20 ans. celui ci s'est mis à faire de la musculation depuis 1 mois et il ne comprend pas pourquoi ses muscles ne grossissent pas . alors il a consulté un ostéo pour voir si tout allait bien ...:ROFLMAO::LOL::devilish:

heureusement la CPAM ne rembourse pas les consult d'ostéos mais les mutuelles oui . et des gens me disent : " je suis allé chez l'ostéo car la mutuelle me rembourse 2 consults par an , alors je les utilise"...et ensuite on s'étonne que les tarifs des mutuelles flambent...
 
Haut