Refus de financement après accord de principe, votre avis ?

#1
Bonjour,

dans un précédent sujet j'avais évoqué mon projet d'investissement locatif.

Une banque mieux placée que ma banque principale me proposait un financement si je mettais un salaire sur les 2 chez elles, voire le rachat de mon crédit sur ma résidence principale aux mêmes conditions (1,45 % sur 20 ans).

Après des premiers échanges par mail, mon dossier est parti chez le gestionnaire de patrimoine, qui a souhaité me rencontrer, et après études de toutes les pièces c'était ok pour lui pour tout racheter, j'avais même demandé le décompte à ma banque actuelle...

Et là, surprise : un mail qui me dit ceci

" Bonjour Monsieur,

Je viens d’avoir un retour de ma Direction concernant l’étude de vos dossiers de financement.
Malheureusement je ne pourrai y réserver une suite favorable, tant pour le rachat des encours de la résidence principale que pour le financement de la SCI.
En effet la proportion de revenus locatifs semble trop importante par rapport aux revenus d’activité

Je reste à votre disposition pour toutes informations complémentaires "


Qu'en pensez-vous ? J'ai répondu que j'étais vraiment surpris.

Sachant, qu'au départ il était ok pour financer uniquement le locatif. Et même si on ne prend pas en compte le loyer qui rentrerait, le crédit immo + celui de ma RP ne me fais même pas arriver à 33 % d'endettement...

D'avance merci pour vos avis précieux.
 

Aristide

Top contributeur
#2
Bonjour,

Un accord de principe n'engage pas du tout la banque; elle n'est engagée que par l'envoi d'une offre préalable de prêt dans les conditions de fond et de forme exigées par la réglementation.

Cdt
 
#3
Bonjour,

Un accord de principe n'engage pas du tout la banque; elle n'est engagée que par l'envoi d'une offre préalable de prêt dans les conditions de fond et de forme exigées par la réglementation.

Cdt
Bonsoir,

Oui je suis tout à fait d'accord.

Mais pourquoi autant d'échanges, de mail,ce et avoir demandé le decompte à ma banque actuelle pour ne rien financer du tout ?
 
#5
Bonjour,

Certainement afin de réaliser l’étude de votre dossier par les services compétents.
Donc ca veut dire que la personne que j'ai eu en face de moi n'était pas habiitée à confirmer la faisabilité des projets.

Dans ces moments la,que les personnes ne disent pas " aucun problème pour nous on vous suit "
 
#7
Les commerciaux sont souvent plus optimistes que les responsables des risques.
Oui, peut être manque d'expérience aussi, il était assez jeune mais bon.

Pourquoi est ce que cela bloque que les revenus locatifs soient trop importants par rapport aux salaires ?

Je trouve ca non valable comme reponse

On serait à 780 euros de revenus locatifs pour 2800 euros de salaires... C'est pas non plus l'Amérique si j'ose dire.
 

paal

Top contributeur
#8
Pourquoi est ce que cela bloque que les revenus locatifs soient trop importants par rapport aux salaires ?

On serait à 780 euros de revenus locatifs pour 2800 euros de salaires... C'est pas non plus l'Amérique si j'ose dire.
Vos revenus locatifs représentent tout de même 22% (780 / 3580) de l'ensemble de vos revenus, à condition que ces revenus soient perçus ....

Or avec les loyers, on se trouve en permanence dans une éventuelle situation de carence locative ..... ; et ça, un banquier n'aime pas ....
 

moietmoi

Top contributeur
#9
En effet la proportion de revenus locatifs semble trop importante par rapport aux revenus d’activité
Bonjour,
déjà, dans votre désarroi, vous pouvez avoir une consolation, la banque vous donne une raison; Dans 99% des cas de refus les banques ne s'embarrassent pas à motiver leurs décisions..
les conseillers en banque filtrent en éliminant les cas négatifs les plus visibles, mais n'ont aucun pouvoir de décision;
Les banques n'ont pas toutes la même analyse du risque locatif
Or avec les loyers, on se trouve en permanence dans une éventuelle situation de carence locative
Oui, mais les périodes de carences locatives sont statistiquement plus courtes que les carences de travail appelées chomage, même en cdi.....
Ma banque principale n'a pas été sensible a cet argument, alors qu'une banque mutualiste a validé cet argument...
 

hargneux

Contributeur régulier
#10
C'est un motif de refus assez classique, mais l'approche risque peut être différent d'une enseigne à l'autre, un refus ici ne veut pas forcément dire un refus là bas
 
Haut