Conseil création SCI

#1
Bonjour,

Je dispose aujourd'hui d'un bien immobilier dans une copropriété loué.

A ce jour il me reste 14 années de remboursement de prêt (450€ / mois).
J'ai des charges qui s'élèvent à environ 100€ / mois.

Le loyer est de 615€. Je ne génère plus de déficit et me trouve donc avec un revenu foncier de 3500€ taxable.

Ma problématique aujourd'hui est que je préfère continuer à investir plutôt qu'augmenter mes impôts...
En commençant mes recherches je me dis que le première chose à faire serait de créer une SCI pour y transférer mon bien et passer à l'impôt sur le société. De ma compréhension, je pourrai déduire mon remboursement de prêt avec cette opération.

Quid du coût ? Outre les frais de dossiers, pouvez vous me confirmer que le coûts sont équivalents au frais qu'engendre l'achat d'un bien ? Soit environ 8% de la valeur du bien ?

De vos expériences, est-ce selon vous une idée à exploiter ?

Merci.
 

buffetophile

Modérateur
Staff cBanque
#2
3 choses .
1°)créer une SCI ce sont des frais et des frais de gestion.
2°) dans une SCI à l'IS tu amortis le bien ce qui permet certes d'éluder l’impôt . en contre partie en cas de revente le bien étant amorti fiscalement tu vas avoir un énorme impot sur la PV en cas de revente .
3°) créer une SCI répond à une problématique successorale , si c'est juste pour éviter l'impot mieux vaut investir dans des SCPi de déficit foncier . on en parle dans le blog à Buffeto
 
#3
3 choses .
1°)créer une SCI ce sont des frais et des frais de gestion.
2°) dans une SCI à l'IS tu amortis le bien ce qui permet certes d'éluder l’impôt . en contre partie en cas de revente le bien étant amorti fiscalement tu vas avoir un énorme impot sur la PV en cas de revente .
3°) créer une SCI répond à une problématique successorale , si c'est juste pour éviter l'impot mieux vaut investir dans des SCPi de déficit foncier . on en parle dans le blog à Buffeto
Merci pour votre retour.
Pas forcement uniquement pour éviter l’impôt, enfin indirectement oui mais plutôt mettre cet argent dans un second bien.

Dans le cas n°2 à combien s'élève l'impôt sur la PV ?
 

moietmoi

Contributeur régulier
#5
Dans le cas n°2 à combien s'élève l'impôt sur la PV ?
Buffetophile a dit:
2°) dans une SCI à l'IS tu amortis le bien ce qui permet certes d'éluder l’impôt . en contre partie en cas de revente le bien étant amorti fiscalement tu vas avoir un énorme impot sur la PV en cas de revente
tout à fait!!!!
Pour une sci à l'IS , si tu vends l'immeuble, la plus value est égale à la valeur de cession- la valeur nette comptable, et ceci est une plus value professionnelle, elle est donc ajouté au bénéfice de la société, et la société paye l'impôt sur ses bénéfices;
Puis, si les associés voulent toucher leur part du gateau, il y a distribution de dividendes, et chaque associé est imposé à l'IR en fonction de la nouvelle loi 2018 sur l'imposition des dividendes;
 
#6
tout à fait!!!!
Pour une sci à l'IS , si tu vends l'immeuble, la plus value est égale à la valeur de cession- la valeur nette comptable, et ceci est une plus value professionnelle, elle est donc ajouté au bénéfice de la société, et la société paye l'impôt sur ses bénéfices;
Puis, si les associés voulent toucher leur part du gateau, il y a distribution de dividendes, et chaque associé est imposé à l'IR en fonction de la nouvelle loi 2018 sur l'imposition des dividendes;
Alors sur ce point, effectivement ça fait réfléchir. Donc impôt sur la PV et impôt sur le revenu lors de la redistribution. Je pense, qu'en l'état, il vaut mieux que je reste dans la situation actuelle.

Merci à tous les deux pour vos retours.
 
Haut