Jacquet métal service et Rubis :-\

darksight

Membre
Je déterre ce sujet.
En effet Rubis m'interesse. Le cours est actuellement à quasi -20% par rapport à janvier et remonte progressivement la pente. Serait-ce le bon moment d'acheter et faire une PV dans plusieurs mois ?
Sans compter que Rubis est généreux niveau dividende !
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Rubis est une défensive, même si son récent parcours boursier ne le laisse pas supposer :

Rubis_02_11_2018.gif

Traditionnellement prudente, la société vient de subir 2 contre-performances avec l'Iran (pouvaient-ils savoir il y a 1 an que Trump allait mettre en place un embargo contre l'Iran 1 an plus tard?), et la Turquie.
2018, année de transition, 2019 devrait être plus favorable, font remarquer des bureaux d'analyses comme Berenberg et Goldman Sachs. Lesquels sont repassés acheteurs du titre.

Le rendement est élevé, autour de 3,75%. Habituellement, c'est ce qui motive l'intérêt pour le titre.
Il y a un beau support horizontal à 43,20€.
Les cours ont réagi à son contact. Le RSI est entre 2 eaux. Il y a donc de la marge pour que le rattrapage continue.
Quant à savoir si une PV est à la clé dans quelques mois... Personne ne peut le dire!
 

Izo

Membre
Belle baisse de rubis ce matin après un CA du 3e trimestre en hausse mais pas fou fou apparemment. Je suis bien tenté d’en prendre un peu mais si un connaisseur passe par là je suis preneur d’un avis.
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Belle baisse de rubis ce matin après un CA du 3e trimestre en hausse mais pas fou fou apparemment. Je suis bien tenté d’en prendre un peu mais si un connaisseur passe par là je suis preneur d’un avis.
Ne préfèreriez-vous pas une voyante plutôt?
Les marchés sont devenus hyper nerveux et tout écart par rapport à ce qui était espéré se solde par des -10 ou -20%.
Sans parler des small caps qui se sont faites démolir sans qu'une raison économique en soit la cause.
Je prends une valeur comme Solution 30 qui vient d'annoncer un 3ème trimestre avec une hausse de sa croissance de 60%, et sur une base de comparaison qui était déjà élevée... Le titre ne fait rien du tout, il perd même 20% depuis 3 mois!
Alors, quand les résultats annoncés ne sont pas du goût des investisseurs, ça dévisse.
Les chiffres de Rubis sont bons, le CA a augmenté de 11%.
Mais, les prévisions tablaient sur un chiffre légèrement meilleur!
Rubis reste une valeur de grande qualité. Elle a été pénalisée par un certain nombre de facteurs exceptionnels, qui ne devraient donc pas se reproduire. Les analystes restent positifs sur la valeur en estimant que 2018 est une année de transition.
C'est là que je vous propose de chercher une voyante!!
Quand bien même la valeur est de qualité, le moindre prétexte est raison suffisante pour provoquer des dégagements.
Revenue sur des niveaux attractifs, rien ne nous garantit qu'elle ne sera pas 10% plus bas dans 3 mois!
Tout autant que l'inverse.
A vous de prendre une décision dans un marché qui est est devenu impossible à appréhender en ce moment.
 
  • J'aime
Reactions: Izo

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Bien joué... C'est dur, n'est-ce pas, de franchir le pas?
On est tous confrontés aux mêmes questionnements quand le moment d'investir se précise.
 

trickster

Contributeur régulier
J'étais très tenté par Rubis également.
Mais vu la nervosité des marchés comme le dit Poam, je me dis que ça pourrait encore baisser à cause de la chute de la demande de pétrole ...
Je sais pas si mon raisonnement, n'hésitez pas à me corriger si je me trompe !
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Rubis n'est pas vraiment sensible aux cours du pétrole.
70% de son activité réside dans la distribution d'hydrocarbures.
Les transports, le chauffage : autant de satellites de l'économie d'un pays qui font partie des biens de première nécessité, comme le médical ou l'alimentation de base. Il reste vrai qu'un prix du pétrole élevé va réduire la consommation... On le voit avec le prix à la pompe actuellement... Et qu'un pétrole qui baisse va encourager sa consommation, entrainant plus de distribution. Ce sont des fluctuations qui sont à la marge!
Les 2 aventures turque et iranienne ont largement contribué aux mauvais résultats actuels.
Pour l'Iran, ils sont comme Total, ils ne pouvaient pas prévoir ce qui allait arriver.
Le dossier iranien est clos.
Si la distribution n'évolue que peu, mais offre un profil très défensif à la valeur, Rubis tire sa croissance de ses acquisitions. Et elle vient d'en réaliser 2 en quelques jours.
Rubis va reprendre des actifs de distribution GPL de Repsol à Madères et aux Açores.
Rubis va aussi mettre la main sur la société KenolKobil (Kenya) par voie d'OPA.
C'est une acquisition importante dans une zone géographique en forte expansion.
Et ce, sans surpayer l'acquisition puisque, d'après Oddo, elle sera relutive immédiatement d'environ 7% sur le bénéfice par action de Rubis.
C'est très positif.... Mais quand ça veut pas, ça veut pas!!
Peut-être est-ce, d'ailleurs, dans ces moments là que l'on réalise les meilleures affaires en bourse.
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Bonne nouvelle pour Rubis, peut-être l'avez-vous lue :
Un accord, "préliminaire", a été conclu entre l'Irak et le gouvernement régional du Kurdistan pour la reprise des exportations de pétrole de Kirkouk (Irak) vers le port turc de Ceyhan qui se trouve à Dörtyol.
Rubis possède le plus grand terminal de stockage du port de Dörtyol (19% de la capacité de stockage du groupe), qui dépend fortement des importations de pétrole brut et des exportations de produits raffinés depuis, et vers le Kurdistan irakien.
Des 300 000 barils/jour exportés entre 2014-2017, l'activité a chuté de plus de 80% pour Rubis.
C'est l'un des 2 gros problèmes auxquels l'entreprise a dû faire face cette année.
"L'assouplissement des relations entre Erbil (Kurdistan) et Bagdad (Irak) ainsi que la reprise des exportations de pétrole sont de bonnes nouvelles pour Rubis, qui devrait capter une part importante des volumes d'exportation à l'avenir." peut-on lire dans un communiqué.

Il sera intéressant de suivre l'évolution des cours ces prochains mois.
Graphiquement, les cours ont repris un peu de hauteur mais restent contenus dans un canal baissier que l'on peut maintenant matérialiser (en violet) sur le graphique.
Le support horizontal à 43,20€ a bien joué son rôle à 2 reprises ces dernières semaines.
Les indicateurs sont proches du surachat... Laissant penser que le mouvement de balancier sur les cours va s'inverser. Si c'est le cas, ce sera l'occasion de voir si le support joue une nouvelle fois son rôle.

Graphique en UT jour :

Rubis_30_11_2018.gif
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Graphiquement, les cours ont repris un peu de hauteur mais restent contenus dans un canal baissier que l'on peut maintenant matérialiser (en violet) sur le graphique.
Le support horizontal à 43,20€ a bien joué son rôle à 2 reprises ces dernières semaines.
Les indicateurs sont proches du surachat... Laissant penser que le mouvement de balancier sur les cours va s'inverser. Si c'est le cas, ce sera l'occasion de voir si le support joue une nouvelle fois son rôle.
2 mois plus tard, on peut dire que le commentaire fait en novembre s'est réalisé.


Graphique UT jour :

Rubis_18_01_2019.gif

Le canal baissier à laissé place à un rectangle de compression, ou de consolidation des cours.
Le support à 43,20€ a parfaitement joué son rôle.
Les cours ont repris de la hauteur et on débordé par le haut le rectangle horizontal.
Ils sont maintenant à proximité d'une nouvelle résistance à 52,30€.
Les indicateurs arrivant en surachat, il est probable que la résistance arrête la progression des cours et entraine une phase de consolidation avant d'être rompue à son tour.

2019 se présente mieux que 2018 qui a été une année difficile, impactée par plusieurs éléments exceptionnels.
Certains analystes ont d'ailleurs placé le point bas de l'automne 2018 comme étant un bon point d'entrée sur le titre.
Point positif très récent : Le projet d'OPA de Rubis sur KenolKobil Plc vient d'être approuvé par les autorités compétentes.
 
Haut