Comment devenir courtier en rachat de crédit ?

Boogotop

Nouveau membre
#1
Bonjour à tout le monde, et bienvenue à moi :D
Oui, je suis en effet tout nouveau chez vous :)

A la recherche d'une idée de création d'entreprise, je me suis réveillé ce matin avec une superbe idée : devenir courtier en rachat de crédit pour les banques...

J'ai déjà eu affaire personnellement avec une entreprise qui a racheté mes crédits et j'ai conseillé cela à plusieurs personnes de mon entourage. Et à l'heure où l'on parle tant de "pouvoir d'achat", je trouve que c'est un bon moyen de se refaire une petite santé financière...

Peut-être penserez vous qu'il y en a déjà trop sur le net ? Peut être bien, sauf que je vis dans les départements d'outre mer et qu'ici tout coute beaucoup plus cher, qu'il y a beaucoup plus de chomage et que les gens connaissent beaucoup plus de problèmes bancaires. Et bien entendu, quasiment aucune société de rachat en métropole acceptent des dossiers en dehors de la France.

Je pense qu'il y a quelque chose à faire à ce niveau...

Voilà pour la mise en situation.

Je n'ai malheureusement pas appris grand chose tout au long de ma navigation d'aujourd'hui, sinon qu'il me faut créer une société, avoir une assurance responsabilité civile interessante, et qu'il faut signer des conventions avec les banques de la place.

Maintenant, mes questions :
1/ en plus de ma forte motivation et de mon sens de la gestion financière (personnel), de quoi ais-je besoin d'autre ?
2/ j'ai lu par ci qu'une formation était obligatoire, par là que c'était recommandé, et par ailleurs que n'importe qui pouvait devenir courtier... Qu'en est-il réellement, sachant que je n'ai pas du tout de formation en finance. Je suis plutôt développeur de sites web...
3/ est-ce que les banques demandent certaines références en finances pour accepter de collaborer (formation spécialisée, expériences professionnelles...) ?

Et si vous avez d'autres informations ou conseils à m'apporter, ou si vous voulez bien partager votre expérience dans ce domaine, je suis aussi preneur ;)

Merci à tous pour votre aide...
 

Pierrealb

Contributeur régulier
#2
Le monde de la finance est un monde dur, surtout pour un intermédiaire, vous serez d'office entre le "marteau et l'enclume".
Il est très difficile de contenter tout le monde et de grapiller sa part dans le système.

Le client voulant payer le moins possible mais la banque aussi, difficile dans ce contexte de faire son trou, surtout sans avoir un minimum "d'adresse" ou de personne responsable au niveau des banques.

En dehors de ça, la motivation c'est très bien mais faut aussi voir d'autres paramètres, la disponibilité (oubliez d'emblée les 35 heures) et surtout savoir "perdre" des affaires et du temps.
C'est un monde de "requin ou tout est "permis" dans la limite du légal.

Pour le reste une bonne formation dans la finance, les contrats, les placements, le juridique qui s'y rapporte, bref un melting pot de métiers aussi divers et variés.

Pour le stage et la formaion c'est un minimum, sans un bon carnet d'adresse vous n'irez nul part et c'est là que vous les trouverez.

Je ne suis pas courtier mais dans mon domaine, je représente la banque (puisque c'est moi qui paie les services), les commerciaux peuvent parfois faire des trucs de ouf mais n'oubliez pas une chose, que ce soit une banque ou une grande administration, le donneur d'ordre a aussi des règles, et il faut souvent s'en accomoder, c'est celui qui à l'argent qui dirige toujours les négotiations.
Ce sera à vous d'être le plus à même à offrir "un plus" dans la négotiation.

Bon courage
 
#3
bonjour,
Moi je suis courtier, depuis 5 ans.
Aucune formation bancaire, mais une expérience professionnelle variée.
Pour réussir : oublier les 35H00....être disponible, accepté la concurrence, être sérieux et honnête, respecter les clients comme les banques et un + qui ne porte pas de nom !
J'en ai vu beaucoup qui avaient tout celà sans le +....et ça ne s'explique pas.
C'est un métier qui est devenu très difficile. Personnellment je m'en sors bien graceà mes 5 années d'exp. Mais je ne me lancerai pas maintenant. il y en a trop !

C'est un métier délicat : on est concurrent avec ses partenaires..un monde pourri ! lol

Mais tellement enrichissant, que je ne changerai pas !

A+
 

kenko82

Contributeur régulier
#4
je pense en effet que le marché est saturé. Etant donné que les organisme de credits ...bien souvent des filialles de banques on déja crée leur propres filliales de rachat de crédits.

On joue aux poupées russes, le seul intervenant qui a son trou a faire c'est celui qui à une RELLEE expérience dans le domaine et un serieux carnet d'adresse.

Ce n'est pas comme les "conseillers en gestion de patrimoine" qui faisaent du De Robien et qui deux mois avant étaient chef de chantier dans le batiment. ;)

Pis la meilleur facon de creer sa boite c'est d'avoir L'IDEE que les autres n'ont pas encore eu 1000 fois et surtout les gros.

Pis à la base les "racheteur de credits" n'ont jamais eu besoin de passer par de tels organismes.

Je serais vous j'oublierais cette idée.
 
#5
Bonjour,

Il ne faut pas se decourager !
De plus c'est une activité qui ne demande pas d'investissement au préalable.
Pour commencer je demarcherai les agences immobilieres de votre ville afin d'avoir des contacts et voir leurs attentes. Bien sur vous allez être confronté à un grand nombre de confrere ( ou de concurrent, lol ) mais sachez bien qu'en moyenne un courtier ( une personne ) ne travaille qu'avez 5 agences. Sachez trouver 5 commerciaux ou directeur d'agence immobiliere et expliquez leurs votre desir d'être courtier.
Je suis tout à fait d'accord avec ce qui est dit. C'est un secteur tres concurrentiel .Toutefois cela depend bien entendu du secteur géographique où vous vous situez.
Pour réussir outre ce qui est dit plus haut il faut s'inscrire à la CCI de votre ville et dans un premier temps travailler de chez vous afin de minimiser les depences.
Il faut aussi demarcher les banques pour avoir des contrats d'apporteur d'affaire.
En moyenne au bout de 2 ans d'activités vous allez rencontrer 10 clients par mois et finaliser 5 dossiers.
Tout cela suffit pour gagner sa vie si vous le faites à plein temps et donc sans autres activités à coté.

Bonne chance.
 

ICF62

Contributeur régulier
#6
Bonsoir,

attention , la question porte sur le rachat de crédit....

autrement dit : le traitement du surendettement....

CPALOIS est courtier en prêts immobiliers ( tout comme moi ) et nos cursus sont similaires.

pour le rachat de crédit pour les clients surrendettés la plupart du temps c'est le passage par un prêt à taux révisable avec aussi un risque majeur pour le pauvre client.

la bearimmo est l'image même de l'absence de scrupule vis à vis des clients.

cette banque arrive il y a deux ans, fait n'importe quoi et plie bagage.


les clients restent avec leurs prêts qui ont bien entendu augmentés ( car avec taux d'appel ) et aussi parfois sousrits sans assurances.


bien cordialement
 

kenko82

Contributeur régulier
#7
Enfin pour etre réaliste tout ces nouveaux métier ne font que révéler le fait qu'aujourd'hui notre systeme c'est le serpent qui se mort la queue.

Notre politique nous incite a ressembler aux USA ou à la GB ou le taux d'épargne est nul et culpabilise les ménages francais qui épargne car ces derniers seraient les reponsables de la non reprise de la consommation et donc en partie de la croissance.

Quand allons nous finir par nous réveiller non de deos.
 

Pierrealb

Contributeur régulier
#8
Vu la crise subprime américaine, je préfère le modèle français, sinon nos rues seraient remplies de sans abris ou les gents comme en angleterre devraient cumuler 2 voir 3 emplois pour vivre correctement.

Ce genre de système est excécrable pour le monsieur tout le monde, on est pas tous des Bill Gate.
Même dans ce cas se serait pas bon faute d'endettement les banques fermeraient.
 
#9
Bonsoir,
il faut bien sur un minimum de connaissance dans le rachat de crédits.
Par l'expérience de votre restructuration vous avez du appendre certain critères.
C'est un domaine très technique. eligible ou non éligible? quels critères pour locataires et propriétaires? que peut-on ou ne pas regrouper?
A cela effectivement 1 personne sur 6 serait potentiellement éligible. Les 5 autres "pertes de temps".
Il existe un bon forum à la matière, je vous invite donc à consulter régulièrement forum-rachatdecrédits. Bon courage.
 
Haut