BforBank

Banque : un comparateur tente un « achat groupé » pour limiter les frais

selectra
Capture d'écran - Selectra

Le comparateur Selectra, spécialiste des achats groupés et des offres d’énergie, innove en tentant un « achat groupé » pour les services bancaires.

Un « plan com’ » bien ficelé ! Selectra lance, ce mardi, son premier « achat groupé de services bancaires » : ce lancement a été relayé dans la matinale de RTL, et Le Parisien lui a consacré une page dans son dossier « Argent ». Le concept ? A l’image des achats groupés menés par ce comparateur pour les offres énergie et télécoms, Selectra enregistre dans un premier temps les inscriptions des consommateurs potentiellement intéressés. Gratuitement et sans engagement. Puis le site va lancer un appel d’offres auprès des banques. Libre à elles de proposer ou non une offre alléchante pour ce groupe de consommateurs. Le site va ensuite retenir les offres les plus attractives, et les proposer aux internautes inscrits. Là encore : libre à eux de saisir l’offre proposée.

Pour s’inscrire à cet achat groupé, il suffit de répondre à une vingtaine de questions : identité, niveau de revenus, email, téléphone, type de services bancaires souhaités… Selectra en profite, à la fin de la souscription, pour vous proposer d’être contacté pour ses offres d’achats groupés liées aux dépenses énergétiques, aux box télécoms, et pour vous inscrire à sa newsletter de bons plans. Habituellement, « 25% des clients présents au lancement d’un achat groupé » souscrivent à l’offre retenue, dans le secteur de l’énergie, et « 10% » dans le secteur des télécoms, selon Xavier Pinon, cofondateur de Selectra, cité dans Le Parisien. Le modèle économique de ces opérations repose sur l'importance du taux de souscription : le comparateur est rémunéré en fonction du nombre de clients « gagnés » pour la banque.

L’appel aux banques lancé « vers la fin mars »

Dans le quotidien francilien les responsables de Selectra estiment pouvoir obtenir un effort sur les frais de tenue de compte ou sur les cartes bancaires premium de la part des banques traditionnelles, avec un réseau d'agences. Quid des banques en ligne, qui proposent déjà des comptes courants et cartes bancaires à frais réduits ? Le comparateur espère obtenir de leur part « des primes de bienvenue très attractives, de plusieurs centaines d’euros, bien au-delà de ce qui se fait actuellement ». En l’occurrence, la norme des primes de bienvenue, pour l’ouverture d’un compte courant dans une banque en ligne, est de 80 euros actuellement. Une somme qui fait office de maximum puisque la réglementation limite à 80 euros la prime à l’ouverture de compte bancaire.

Des primes supérieures à 80 euros ne sont envisageables, d’un point de vue réglementaire, qu’en cas de souscription d’un produit annexe – par exemple un livret bancaire fiscalisé - : dans ce cas les primes peuvent effectivement grimper plus haut. Les banques en ligne proposent d’ailleurs d’ores et déjà des offres de bienvenue dépassant les 100 euros avec ce type de cumul. Selon Le Parisien, le résultat de l’appel d’offres de Selectra sera connu « vers la fin mars ». Les inscrits pourront alors savoir à quel point les banques peuvent se montrer généreuses pour un « achat groupé ».

Lire aussi : 5 astuces pour réduire la facture sans changer de banque

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Février 2019