defiscalisation-mode-demploi.com : Découvrez ce que la déficalisation peut vous rapporter

Retraites : « tout le monde » doit entrer en même temps dans la réforme (Medef)

Logo Medef
DR

Le président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux a affirmé mercredi que l'organisation patronale ne soutiendrait pas une réforme des retraites qui ne s'appliquerait pas à tous les salariés en même temps.

« Il y a deux conditions pour qu'on soutienne cette réforme », a prévenu sur RMC le patron du Medef, évoquant une mesure d'allongement de la durée du travail dès 2025 et le fait « qu'on rentre tous ensemble dans cette réforme ».

« Si le gouvernement (...) fait rentrer les gens plus tard, alors il faut que tout le monde rentre (plus tard) y compris les salariés du privé », a-t-il insisté.

« Il ne faudrait pas qu'on fasse rentrer les salariés du privé en premier pour qu'en 2040, 2050 ou 2060 les autres rentrent. Ca se serait une injustice formidable », a encore défendu M. Roux de Bézieux.

Alors que la réforme des retraites, visant notamment à mettre fin aux régimes spéciaux, suscite des critiques dans les secteurs concernés, en particulier à la SNCF, une des pistes évoquées, baptisée « clause grand-père », consisterait à réserver les effets de la réforme aux seuls nouveaux entrants.

Le président Emmanuel Macron a semblé se rallier à cette solution lundi, tandis que le haut-commissaire aux Retraites Jean-Paul Delevoye s'est déclaré à titre « personnel » peu favorable à cette option.

Partager cet article :

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 Agence France-Presse.

Commentaires

Me prévenir en cas de nouveau commentaire
Publié le 6 novembre 2019 à 13h46 - #1Petit louis
  • Homme
  • 67 ans

A bas la retraite universelle par points !!!
Dernièrement,la CGC indiquait que celle-ci visait à diminuer les pensions(Fillon l'avait déjà exprimé le 9 mars 2016 lors d'une invitation de la Fondation Concorde, et devant patrons, experts,universitaires...).
Dont acte.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?01
Publié le 7 novembre 2019 à 09h52 - #2Djack
  • Homme

Il faut tout de même rappeler que la retraite complémentaire des salariés du privé (AGIRC/ARRCO) est déjà un système par points.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10
Publié le 7 novembre 2019 à 10h12 - #3Petit louis
  • Homme
  • 67 ans

...exact !Mais, il s'agit d'un système par répartition.
Et puis, dans le système voulu par le pouvoir en place,ce régime paritaire n'a plus vocation à exister.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?01
Publié le 7 novembre 2019 à 11h15 - #4Djack
  • Homme

D'après ce que je lis dans le commentaire de la CGC ("diminution des pensions")... je comprends que ce dont ils parlent est la limitation de l'assiette de cotisation sur les salaires à 120000€/an , et donc des pensions versées pour ces "happy fews", charge à eux de compléter par un dispositif individuel par capitalisation. Ce n'est à mon humble avis pas le souci principal.
Un régime par points n'est pas un régime par capitalisation (cf dispositif AGIRC/ARRCO).

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10
Publié le 7 novembre 2019 à 11h40 - #5Petit louis
  • Homme
  • 67 ans

Vrai ce que dit la CGC.
Alors qu' actuellement, les pensions sont basées sur les 25 meilleures années, dans le privé,
avec les points, ce sera sur toute la durée de cotisations(40, 41,42 ans...).Ipso facto, cela amène à la baisse...sachant qu'avant 1993, la pension était calculée sur les 10 meilleures années.
Et, au final, la valeur du point d'une vie de travail sera cadrée financièrement par
les gouvernements.
Et puis,toute la politique de Macron, c'est l'individualisation des droits(contre les droits collectifs).Tout ce qui a été acquis au cours des 50 dernières années est dégagé.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?01
Publié le 7 novembre 2019 à 12h01 - #6Djack
  • Homme

Quelques précisions en ce qui concerne le système actuel des retraites du privé:
Pour le régime général (CNAV), ce sont effectivement les 25 "meilleures" années qui comptent, sachant que l'assiette des cotisations est limitée par le plafond de la Sécurité sociale (40524€/an ou 3377€/mois) ... et que la revalorisation des années passées ne vous permet pas d'atteindre la pension max qui serait de 50% de ce plafond (si vous avez tous vos trimestres et que votre salaire a toujours été supérieur au Plafond).
En ce qui concerne le régime complémentaire obligatoire (AGIRC/ARRCO) pour lequel les cotisations s'appliquent à la totalité du salaire, les points sont bien accumulés et pris en compte pour l'ensemble de votre carrière (et non pas sur les 25 meilleures années comme pour la CNAV).

Trouvez-vous ce commentaire utile ?20
Publié le 7 novembre 2019 à 12h35 - #7Petit louis
  • Homme
  • 67 ans

Bonne précision.
Personnellement, il m'apparaît préférable d'améliorer les 42 régimes de retraite existants plutôt que de tout balayer.
Il faut réécouter F. Fillon, un fin connaisseur en matière de retraites, qui a contribué aux contre-réformes de celles-ci en 2003 et 2010 !
Sur le site de la Fondation Concorde(Think thank libéral) en date du 10 mars 2016.
Merci M.Fillon pour ce superbe éclairage !!!

Trouvez-vous ce commentaire utile ?01

Ajouter un commentaire