Principaux chiffres : France et Europe

Il existe en France quelque 720 établissements de crédits, dont près de 400 établissements bancaires, agréés par le CECEI (Comité des établissements de crédit et des entreprises d’investissement) (chiffres 2008).

Une place importante dans l’économie française

L’activité bancaire représentait en 2008, 43,5 milliards €, soit 2,4 % du Produit Intérieur Brut (le fameux PIB) contre 2,5 en 2006 et en 2007 et 2,7 % en moyenne sur ces dix dernières années. L’ensemble des institutions financières (banque et assurance) représentait en 2008 4,6 % du PIB.

Mesurer l’activité des banques est délicat. La comptabilité nationale (qui donne une vision d’ensemble des agents économiques et permet de mesurer le poids d’un secteur) mesure mal à ce jour certains éléments de l’activité bancaire. La comptabilité bancaire appréhende mieux les ressources des banques issues de leurs activités sur les marchés. Là où la comptabilité nationale indique 43,5 milliards €, la comptabilité bancaire aboutit à 72,5 milliards €

Le secteur bancaire emploie environ 390 000 personnes (chiffres FBF 2008). C’est le troisième employeur privé français. Compte tenu de la démographie des emplois, il réalise environ 30 000 embauches par an. En 2008, le taux d’embauche est de près de 8 %, contre 11 % l’année précédente. Près des deux tiers des recrutements concernent des jeunes de moins de 30 ans. Près de 60 % des embauchés sont des femmes. Les banques recrutent à tous les niveaux de qualification : 15 % environ des embauches se font à un niveau inférieur au bac à bac ou à bac +1 ; un peu plus de 40 % à un niveau bac +2 ou bac +3 et 44 % à bac+4 ou plus. La part du secteur bancaire par rapport à l’emploi total est relativement faible mais il est plus que compensé par un niveau élevé de salaire moyen.

L’importance économique du secteur bancaire se mesure également par le taux élevé de bancarisation de la population. Comme le souligne le CECEI « l’accès généralisé des entreprises et surtout des particuliers aux services bancaires constitue l’une des caractéristiques économiques et même culturelles de la France de l’après-guerre ». Cela se traduit en chiffres significatifs : 72 millions de comptes, 149 millions de comptes à terme et sur livrets ; 39 700 agences et 51 700 distributeurs automatiques de billets (DAB) qui irriguent le territoire national ; 1 864 milliards d’€ d’encours de crédits distribués fin 2009, soit l’équivalent de plus de 90 % du PIB.

Autre indicateur : Le poids des entreprises bancaires françaises dans la capitalisation boursière de la place de Paris. Début 2010, le poids du secteur financier dans le CAC 40 est de 17,5 % et celui du seul secteur bancaire 13,75 %. Ils sont respectivement d’environ 16,30 % et 8,5 % dans l’indice SBF 250 qui représente 65 % des capitalisations cotées à Paris. Cela traduit le fait que le secteur bancaire et financier français est concentré, composé de grosses entreprises de dimensions internationales et qu’il recourt massivement aux capitaux du public. On compte 3 groupes bancaires français dans les 50 plus grosses capitalisations boursières mondiales du secteur. Cela n’est pas sans effet sur la rentabilité financière que les banques doivent afficher et d’autre part cela rend les marchés actions très sensibles aux résultats financiers des banques.

Europe

Le poids économique du secteur bancaire et financier est variable selon les pays européens. Mesuré par le poids du secteur dans le PIB, la France est un peu en-dessous de la moyenne (4,6 contre 4,9 %). En Allemagne on est à 3,8 % soit une baisse de 1,5 point en 10 ans. L’Italie est à 5,3 %, le Luxembourg à 29 % et l’Irlande à 10 %. Mesuré par le nombre des emplois et pour le seul secteur bancaire c’est l’Allemagne qui vient nettement en tête : 675 000 emplois recensés par la Fédération bancaire européenne, loin devant le Royaume uni (440 000 emplois), la France (390 000), l’Italie (320 000) et l’Espagne (278 000).

1999200020012002200320042005200620072008Moyenne sur la
période
Zone euro (seize pays)5,14,94,84,95,15,25,25,15,04,95,0
Allemagne5,34,24,14,44,75,14,74,54,03,84,5
France4,85,14,54,84,94,94,94,94,74,64,8
Italie4,54,74,84,64,84,74,84,85,25,44,8
Luxembourg23,825,021,220,723,222,825,829,628,229,024,9
Irlande7,07,37,77,69,39,810,110,310,610,29,0
Source Eurostat

© Lafinancepourtous 2010 / Droits réservés