Livret d'épargne : ces taux qui baissent début juillet

Businessman sous une flèche peinte sur un tableau noir
© gearstd - Fotolia.com

Alors que le mercure grimpe en ce début d’été, la météo des taux est bien morose concernant les produits d’épargne. Ces dernières semaines, plusieurs banques ont en effet prévenu qu’elles allaient abaisser la rémunération de leurs livrets.

C’est le cas du Crédit Mutuel Nord Europe qui revoit largement sa politique de taux d’intérêt. Au 1er juillet, l’enseigne ne va pas diminuer le rendement d’un mais de trois de ses livrets. Le Livret Excellence - support qui prend la suite du Livret A une fois que ce dernier atteint son plafond – tout comme le Livret d’épargne pour les Autres – son livret de partage - vont voir leur rémunération divisée par 2. Ainsi, le taux du Livret Excellence passe à 0,10% et celui du livret solidaire à 0,25%. Qui plus est, ce rendement est servi brut, soit avant déduction des prélèvements sociaux et fiscaux.

Dans ce Crédit Mutuel implanté au nord de la France, ce repli estival des taux affecte aussi le Livret Jeune. En général plutôt protégé des évolutions compte tenu de la faiblesse des sommes en jeu – le Livret Jeune est plafonné à 1 600 euros - ce livret réglementé destiné aux moins de 25 ans va ainsi passer à 1,30%, contre 1,40% avant le 1er juillet. Petite consolation néanmoins : le Livret Jeune n’est pas imposable. Du coup, les intérêts générés arrivent en totalité dans la poche des épargnants !

Les livrets de la Nef et de PSA Banque aussi concernés

A l’instar du Crédit Mutuel Nord Europe, la Nef a aussi prévenu ses clients que le taux de son livret frôlerait bientôt le 0%. A partir du 1er juillet, il passe à 0,05% précisément. A priori, pas de quoi refroidir ses épargnants. Banque éthique oblige, ils la plébiscitent d’abord pour s’assurer que leur argent sert une noble cause, plutôt que pour la politique de rémunération en vigueur. A noter, le Compte à terme Nef est aussi touché. Les comptes ouverts à partir de lundi rapporteront de 0,10% pour un engagement sur 12 mois, à 0,20% si l’épargnant bloque ses fonds pendant 7 ans. Auparavant, la rémunération maximale pouvait atteindre 0,30%.

Lire aussi : Auto, prix du gaz... Ce qui change pour votre pouvoir d'achat au 1er juillet

En revanche, s’agissant du Livret Distingo de PSA Banque, la pilule risque d’être plus difficile à avaler. Rare livret bancaire à proposer encore un taux de base à 1%, il gratifiera désormais ses détenteurs de 0,80% d’intérêt dès le 1er juillet. Notez toutefois que sa bonification à 3% pendant deux mois, assortie d’une éventuelle prime de 40 euros, reste d’actualité. Et ce, au moins pour les épargnants ouvrant leur premier livret Distingo avant fin juillet.

Consulter notre comparateur de livrets de banque

Partager cet article :

© cbanque.com / MEF / Juin 2019