psa

Livret à taux boosté : comment en profiter à fond ?

Rouages et tirelire
© freshidea - Fotolia.com

2%, 3% voire même plus : les taux boostés des livrets d’épargne restent attrayants. Dommage qu’ils ne durent pas… Toutefois, en déplaçant son argent d’un livret à un autre au gré des offres promotionnelles, il est possible de booster à plus long terme son épargne. Illustration.

Depuis la chute des taux d’intérêt, les livrets des banques ont largement perdu de leur superbe. Le compte sur livret du Crédit Agricole et celui de La Banque Postale servent 0,10%. ING rémunère son Livret Epargne Orange 0,05%. Dans ces conditions, concilier rendement et sécurité paraît de plus en plus difficile. Mais, tout n’est pas perdu ! En profitant successivement des offres de livrets boostés et en optimisant ses versements, vous pouvez redonner du peps à votre épargne. Pour quel gain ? D’après notre simulation, 2% bruts sur un an en plaçant 20 000 euros. Autrement dit, en jouant avec les promos des livrets, il est possible d’obtenir une performance semblable voire supérieure au fonds euros, dont le rendement moyen atteint 1,60% brut en 2018.

Le saut de livret pour doper le rendement de son épargne

Mais pour atteindre cet objectif, cela nécessite un peu d’organisation et surtout de la motivation ! Comme son nom l’indique, la technique du « saut de livret », présentée dans cet article, impose d’ouvrir plusieurs comptes successivement. De plus, les offres de bienvenue s'adressant aux épargnants ouvrant leur premier livret, il n'est possible d'utiliser qu'une seule fois cette technique par livret. Le saut de livret nécessite également d’être bien informé sur les offres du moment. En effet, la première étape consiste à faire le tour des promotions sur les livrets d’épargne. Cela ne devrait toutefois pas prendre trop de temps. Vous vous rendrez compte rapidement que seulement quelques enseignes proposent encore des taux promotionnels.

Voir les offres de livrets boostés en vigueur

Ainsi, 4 offres sortent actuellement du lot : le Livret Distingo de PSA Banque rémunéré 3,10% pendant 2 mois avec un bonus de 40 euros, le Livret + de Fortuneo et son taux de 2% pendant 4 mois, le Livret BforBank qui voit son rendement bondir à 2% les 2 premiers mois et enfin le Livret Epargne Orange d’ING rémunéré 3% dans la limite de 15 000 euros pendant 2 mois (1). Outre leur bonus de rendement, ces livrets présentent un autre avantage. Ils ne nécessitent pas d’ouvrir en parallèle un compte courant dans l’établissement. De fait, c’est donc en nous basant sur ces 4 offres que nous avons estimé ce que pourrait rapporter un saut de livret pratiqué au cours des 12 prochains mois, sur la base des offres promotionnelles qui ont été proposées en 2018.

Un gain brut estimé à 400 euros en 12 mois

Concrètement - en tenant compte des conditions d'ouverture et du minimum à conserver sur les livrets - le gain estimé au bout d’un an est de 406 euros bruts, soit l’équivalent d’un taux de 2,03% bruts. Il se compose notamment de 9 mois de période boostée, soit 18 quinzaines. Les 3 autres mois correspondant aux périodes où vous êtes obligé de laisser votre épargne même si celle-ci ne profite d'aucune bonification de taux (période pour obtenir la prime de 40 euros de PSA Banque) et au temps nécessaire pour ouvrir le livret d'épargne suivant. Nous avons estimé qu'une dizaine de jours étaient nécessaires pour switcher d'un support à un autre.

Pour perdre le moins possible d'intérêts, il peut être judicieux d'ouvrir en tout début de quinzaine le livret suivant avec le minimum requis (10 euros le plus souvent) et ensuite d'effectuer le versement complémentaire uniquement lorsque le livret est opérationnel. En sortant directement vos 20 000 euros pour ouvrir le nouveau support, il y a en effet le risque de perdre plusieurs quinzaines d'intérêts si la banque tarde à valider le dossier de souscription.

En savoir plus sur les livrets de PSA Banque, Fortuneo, BforBank et ING

Optimiser les opérations avec la règle des quinzaines

Par aileurs, dans notre simulation, les jours d’ouverture des livrets n’ont pas été sélectionnés au hasard. Les dates de versements et de retraits tiennent en effet compte de la règle des quinzaines. Il s’agit de la méthode utilisée pour calculer les intérêts dus à l’épargnant. Complexe et contraignante, elle s’avère le plus souvent pénalisante. Car entre le moment où l’investisseur effectue un versement et le moment où cet argent génère des intérêts, il peut s’écouler plusieurs jours. L’explication : les versements effectués entre le 1er et le 15 du mois sont rémunérés à partir du 16, tandis que ceux effectués entre le 16 et le 31 sont pris en compte à partir du 1er du mois suivant.

En conséquence, pour que l’épargne commence à travailler le plus rapidement possible, mieux vaut alimenter votre livret à la fin de la quinzaine, tout en assurant que les fonds arrivent sur le livret avant le 15 ou le 31 du mois. Inversement, il est conseillé d’effectuer vos retraits en début de quinzaine.

Le calendrier des périodes promotionnelles

Certaines enseignes ne proposent pas une offre commerciale toute l'année. En 2018, PSA Banque et Fortuneo ont alterné période de taux promo et période standard, le plus souvent comme suit :

  • Une période de taux promo qui dure 2 à 3 mois, puis un mois durant lequel uniquement le taux de base s'applique. Actuellement, le taux boosté de PSA Banque est de 3,10%. Il était en principe de 3,20% en 2018.
  • Chez Fortuneo, les périodes de taux boosté - 2% pendant 2 à 4 mois - sont entrecoupées d'une pause d'une dizaine de jours.

BforBank et ING proposent en permanence une offre de taux boosté. A noter, le taux promo actuel d'ING est plutôt élevé à 3%, l'enseigne proposant d'accoutumée du 2%. Quant à BforBank, son offre de bienvenue s'accompagne quelquefois d'un bonus supplémentaire de 50 euros versés si l'épargnant ouvre conjointement un compte courant ou si celui-ci maintient pendant plusieurs mois un encours important sur son livret.

(1) Offres en vigueur au 4 mars 2019.

Partager cet article :

© cbanque.com / MEF / Mars 2019