Livret Zesto : changement de stratégie pour RCI Banque

Logo du Livret Zesto, de RCI Banque
DR

A contre-courant du marché, RCI Banque a choisi de relever le taux de base de son Livret Zesto, de 1,50% à 1,70% le 1er septembre dernier. Une évolution révélatrice d’un changement de stratégie de la marque.

Depuis son arrivée sur le segment de l’épargne grand public, en février 2012, la filiale bancaire du constructeur automobile Renault avait pris l’habitude d’offrir à ses nouveaux clients des rémunérations supérieures de plusieurs points au taux de base affiché par son Livret Zesto, pendant 3, 4 voire 6 mois. Une pratique héritée de ses prédécesseurs - le Livret BforBank et le Livret Epargne Orange d’ING Direct, notamment - déjà lancés dans cette course aux taux canon. Depuis le début de l’année 2015, toutefois, ces périodes de promotion se sont d’abord espacées, avant d’être mises entre parenthèses fin juin.

Valoriser la relation à plus long-terme

RCI Banque n’a pas pour autant abandonné son produit phare. Depuis le 1er septembre, le Livret Zesto bénéficie au contraire d’un taux de base relevé de 0,20 point, passant de 1,50% à 1,70% brut. Une revalorisation qui peut surprendre, à contre-courant de la tendance d’un marché caractérisé depuis de longs mois par la litanie des baisses de taux. Selon l’indicateur des taux de livrets bancaires de cBanque, le rendement moyen des super-livrets (hors périodes de promotion) a ainsi reculé de 1,1 point depuis son dernier pic en date, passant de 2,13% en mars 2012 à 1,02% actuellement. Et rien n’indique qu'un retournement de tendance soit pour demain.

Comment expliquer ce choix de RCI Banque ? Par un changement de stratégie. Plutôt que d’afficher des taux promo de moins en moins canon - la dernière promotion du Livret Zesto culminait à 3,50% pendant trois mois -, la filiale de Renault a fait le choix de repositionner son taux de base par rapport à la concurrence. A 1,70%, le Livret Zesto affiche en effet le meilleur rendement du marché et distance le Livret Distingo de PSA Banque (1,50%) et le Livret Hello (1,40%). RCI Banque valorise du même coup la relation à long-terme plutôt que l'opportunisme des adeptes du « saut de livrets ». Elle peut aussi espérer convaincre certains épargnants de reporter sur le livret Zesto des liquidités restées sur un compte courant ou un livret peu rémunéré, voire sur un Livret A dont le taux a baissé au 1er août.

Lire aussi : « Les Français laissent dormir leur argent sur leur compte courant »

Les taux boostés en déclin ?

Le choix de RCI Banque annonce-t-il un déclin plus général des taux boostés à durée limitée, au profit des taux de base ? Il est encore trop tôt pour généraliser le phénomène. Comme RCI Banque, son principal concurrent, PSA Banque n’a plus proposé de promotions depuis l’été 2014. Pour autant, la filiale bancaire de Peugeot-Citroën n’a pas encore revalorisé le taux de base du Livret Distingo, abaissé à 1,50% depuis le 1er avril 2015.

D’autres enseignes continuent à s’appuyer sur les taux boostés : c’est le cas de Hello Bank (3% pendant 3 mois + 80 euros pour l’ouverture conjointe d’un compte courant), de Cetelem (2,10% pendant 12 fois 12 mois) ou encore du Livret Epargne Orange d’ING Direct (3% pendant 2 mois). le Livret Bforbank, de son côté, reste le mieux-disant du marché, avec un taux boosté de 3,30% pendant trois mois et une prime de 50 euros. Toutefois, à l’occasion du renouvellement de son offre au 1er septembre, la banque en ligne a durci les conditions d’accès à cette prime : de 2.000 euros, l’encours minimum à maintenir sur le compte au moins 5 mois est passé à 20.000 euros. Une condition qui ne s’applique pas, il faut le noter, si le nouveau client choisit d’ouvrir en même temps un compte courant Bforbank.

Assez diverses dans leurs formes, toutes ces offres (à l’exception d’ING Direct) ont un point commun : elles expirent à la mi-septembre. Les enseignes choisiront-elles alors de maintenir leur stratégie, ou de s’inspirer de celle de Zesto ? Réponse dans deux semaines.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM avec FV et MdB / Septembre 2015