Livret épargne industrie : Sarkozy et Bercy envisagent de ressusciter le Codevi

  • Par cBanque
usine
CC AF-Photography / Flickr

Selon Les Echos, le ministère de l'économie envisagerait de s'appuyer sur le Livret de développement durable, successeur du Codevi, pour mettre en œuvre la promesse de Nicolas Sarkozy de créer un livret d'épargne industrie.

Parmi les mesures annoncées jeudi pour soutenir l'industrie française, Nicolas Sarkozy a annoncé la création, d'ici septembre, d'un « nouveau véhicule d'épargne ». Selon des informations recueillies au ministère de l'économie par le quotidien Les Echos, ce véhicule devrait être le Livret de développement durable (LDD). Il y gagnerait alors un I, pour devenir le LDDI : livret de développement durable et industriel.

Il s'agirait alors d'un retour aux sources pour ce livret défiscalisé réformé en 2007. Il est en effet le successeur du Codevi (Compte pour le Développement Industriel) créé en 1983... pour financer les prêts au secteur industriel.

2 milliards d'euros d'argent frais

Actuellement, l'encours du LDD (environ 70 milliards d'euros fin janvier 2010) est à 70% centralisé par la Caisse des Dépôts, tandis que 30% sont conservés par les banques. Sur cette part, 80% doivent impérativement être réinjectés pour financer les dépenses de développement durable, mais aussi les PME.

Toujours selon Les Echos, Bercy envisagerait de faire grimper cette part à 90%. Le LDDI permettrait ainsi d'injecter environ 2 milliards d'euros d'argent frais dans l'économie, à destination des industriels.

A condition que l'encours du LDD se maintienne à son niveau actuel. Depuis un an en effet, il est en perte de vitesse. En 2009, son encours a diminué de 3,33 milliards d'euros. En cause, la concurrence du Livret A, dont la distribution a été généralisée à toutes les banques, mais aussi la baisse de son niveau de rémunération, actuellement de 1,25% net, son plus bas niveau historique.

Partager cet article :
Par la rédaction

© cbanque.com / VM / Mars 2010