Taxe d'habitation

Actualités Taxe d'habitation

Le Maire lors de la présentation PLF2018 à l'Assemblée

Taxe d'habitation : le gouvernement en opération déminage

Invitée la veille de l'émission « Questions d'info », organisée par LCP, France info, Le Monde et l'AFP, Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'Intérieur, avait pourtant évoqué la possibilité d'un nouvel « impôt plus juste » face à la suppression de la taxe d'habitation. « Il faut parler de réforme fiscale et d'impôt plus juste », avait-elle déclaré, sans toutefois donner de calendrier précis pour la mise en place de la mesure. « Ca doit s'emboîter (avec) la fin de la taxe d'habitation », avait-elle simplement fait savoir.

Bruno Le Maire en 2017

Le Maire : « Pas de nouvel impôt » pour compenser la fin de la taxe d'habitation

Invitée jeudi de l'émission « Questions d'info », Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, avait évoqué la possibilité d'un nouvel « impôt plus juste » pour compenser la suppression de la taxe d'habitation. « Il faut parler de réforme fiscale et d'impôt plus juste », a déclaré jeudi la ministre, sans toutefois donner de calendrier précis pour la mise en place de la mesure. « Ca doit s'emboîter (avec) la fin de la taxe d'habitation », a-t-elle simplement fait savoir.

Taxe habitation

Un nouvel « impôt plus juste » va remplacer la taxe d'habitation

« Il faut parler de réforme fiscale et d'impôt plus juste », a déclaré jeudi Jacqueline Gourault lors de l'émission « Questions d'info » LCP-franceinfo-Le Monde-AFP. La disparition de la taxe d'habitation étant prévue sur 3 ans, « il y aura bien évidemment besoin de ressources pour les collectivités locales », a-t-elle précisé. La ministre n'a pas donné de calendrier précis pour la mise en place de la mesure devant compenser la fin de la taxe d'habitation. « Cela doit s'emboîter (avec) la fin…

Emmanuel Macron en Russie en 2017

La suppression de la taxe d'habitation pour tous les Français confirmée par Macron

Le budget 2018 amorce la fin de la taxe d'habitation pour 80% des ménages, par tiers, dont « un premier tiers l'année prochaine », « avec la perspective en 2020 d'une réforme en profondeur qui permettra de supprimer cet impôt pour la totalité de nos concitoyens », a déclaré le chef de l'Etat depuis son bureau de l'Elysée lors d'une cérémonie de signature en direct de la première loi de finances de son quinquennat.

Castaner lors de la présentation PLF2018

Suppression totale de la taxe d'habitation : « un objectif d'ici la fin du mandat »

« Emmanuel Macron avait déjà annoncé avec Bruno Le Maire qu'il faudrait élargir la suppression de la taxe d'habitation, tout simplement parce que c'est un impôt injuste et un impôt idiot », a dit Christophe Castaner. La réforme de la taxe d'habitation se traduira en 2018 par une première baisse de 30% concernant près de 80% des foyers actuellement assujettis à cet impôt. Deux étapes similaires suivront en 2019 et 2020, aboutissant à la suppression de cette taxe pour les ménages concernés. Le gouvernement a promis de compenser « à l'euro près » le manque à gagner pour les communes.

Conseil constitutionnel

Budget 2018 : la flat tax, l'IFI et la réforme de la taxe d'habitation validés par les Sages

Le Conseil constitutionnel a toutefois pris soin de préciser qu'il pourrait « réexaminer ces questions en fonction notamment de la façon dont sera traitée la situation des contribuables restant assujettis à la taxe d'habitation dans le cadre d'une réforme annoncée de la fiscalité locale ». Sur l'autonomie financière des collectivités territoriales, le Conseil a souligné que le dégrèvement contesté n'affectait pas l'assiette de la taxe d'habitation et ne remettait « pas en cause son caractère local ».

Un immeuble haussmanien à Paris

Taxe d'habitation : les députés votent la suppression d'ici à 2020 en commission

Alors que la majorité a défendu « une hausse du pouvoir d'achat » et « la suppression d'une taxe injuste », Les Républicains ont dénoncé « une mise sous tutelle » des communes et intercommunalités, dont les recettes proviennent à 36% de la taxe d'habitation. « Cela pose un problème d'équité puisque dans certaines communes modestes, seule une toute petite minorité des contribuables payera la taxe d'habitation. Seule cette petite minorité encaissera donc une éventuelle augmentation des taux », a notamment dénoncé Marc Le Fur (Finistère), soulignant que « l'État ne va compenser que dans la limite des taux votés en 2017 ».

Forum Taxe d'habitation

taxe habitation et vacance locative

Concernant le paiement de la taxe d'habitation, moi j'aurais dit personne, mais si effectivement c'est au bailleur de la payer, il y a peut être moyen de la déduire un peu comme les charges si on peut prouver que le bien était destiné à la location. [Message de lopali] Bonjour,

Petit problème avec ma taxe habitation

J'ai un petit problème à propos de ma taxe habitation, en effet la somme que j'ai dû payer est très différente de ce que je payais jusque là; le logement n'est plus le même (mais quasiment de même valeur) avec une place de parking cette fois ci (que je n'utilise jamais : je n'ai pas de voiture !).

Taxe d'habitation au proratat de l'occupation effective ?

Evidemment, je suis censé payer la taxe d'habitation des 2 logements, mais j'ai cru comprendre que certaines agences pouvait proposer un arrangement de proratisation de la taxe d'habitation, et aussi que si un logement est vide au 1er janvier, il était possible d'être exonéré ?

RFR et taxe d'habitation

Je viens de lire les déclarations de Gérald Darmanin sur les seuils d'exonération de la taxe d'habitation : 27 000 € de revenu fiscal de référence pour un célibataire, ce qui est mon cas.

Autres articles

PERP : fonctionnement et fiscalité

Les revenus de l'adhérent sont inférieurs à ceux permettant de bénéficier de l'exonération ou du plafonnement de la taxe d'habitation (soit, en 2017, justifier d'un revenu fiscal de référence inférieur à 35.694 euros pour un couple, ou à 25.180 euros pour une personne célibataire, en métropole).