Nicolas Sarkozy

Actualités Nicolas Sarkozy

Michel Sapin en août 2014

Réforme de l'ISF : un « bouclier fiscal » à 5 milliards d'euros, estime Michel Sapin

Invité de Questions d'info LCP-franceinfo-Le Monde-AFP, Michel Sapin a évalué à « 5 milliards le bouclier fiscal de cette nouvelle majorité », qu'il a comparé au « 1 milliard » du « bouclier fiscal de Nicolas Sarkozy ». « Combien sur ces 5 milliards vont vers les 100 premières fortunes ? », a-t-il interrogé, demandant que « Bercy, le gouvernement, que le président de la République publient la somme dont vont bénéficier les 100 premiers bénéficiaires, les 100 premières fortunes de France », afin qu'on s'aperçoive de « la concentration considérable » de l'effet des mesures proposées.

Michel Sapin en 2014

Flat tax : Sapin dénonce une « injustice fiscale »

« Globalement c'est un bouclier fiscal qui est quatre fois plus élevé que celui de Nicolas Sarkozy », a-t-il jugé. Le prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30% (17,2% au titre des cotisations sociales et 12,8% au titre de l'impôt sur le revenu), parfois qualifié de « flat tax », sera mis en place sur les revenus mobiliers, à l'exception du Livret A, du PEA (épargne en actions) et de la majeure partie des contrats d'assurance vie. Cette réforme coûtera 1,3 milliard d'euros aux finances publiques en 2018 et 1,9 milliard en 2019, selon le gouvernement. Un chiffre sous-évalué, selon l'OFCE, qui évoque un impact de 4 milliards d'euros.

Un quartier de logements neufs

Prêt à taux zéro : où pourra-t-on bénéficier du PTZ en 2018 ?

L'histoire du PTZ est faite d'avancées et de reculs. En 2011, Nicolas Sarkozy lui avait accolé un « Plus » pour signifier le renforcement du dispositif. Son successeur, François Hollande, avait commencé par réduire la voilure, avant de lâcher à nouveau du lest en 2016. On ne sait pas encore tout du PTZ 2018 et de ses barèmes. Mais les premiers éléments dévoilés ce mercredi par le gouvernement ne laissent pas de place au doute : la portée du dispositif va être nettement réduite l'an prochain.

Emmanuel Macron

Optimisme des Français : un « effet Macron » ?

Parmi les causes de ce regain de confiance, l'Ifop (1) cite la reprise économique, la pause estivale, la « probable accoutumance au fait terroriste », mais aussi un climat plus porteur que sous François Hollande. Au début du quinquennat Hollande, en août 2012, seuls 32% des Français se disaient optimistes, 13 points de moins qu'aujourd'hui. En revanche, le climat est moins favorable que celui dont bénéficiaient Nicolas Sarkozy en août 2007 (50% d'optimistes) et Jacques Chirac en août 2002 (65%).

François Pérol en février 2017

Procès Pérol : l'ancien conseiller de Sarkozy relaxé en appel

L'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy François Pérol a été relaxé vendredi par la cour d'appel de Paris devant laquelle il avait comparu en mars, accusé de s'être rendu coupable de prise illégale d'intérêts en prenant la tête du groupe bancaire BPCE dont il avait suivi la création à l'Elysée.

Michel Sapin en 2014

Impôt à la source : Sapin dénonce le « simplisme » de Sarkozy

Dans un entretien accordé jeudi aux Echos, Nicolas Sarkozy assure que cette mesure sera « une simplification qui n'en sera pas une », ajoutant qu'il ne veut pas un président « qui augmente les tâches administratives des entreprises ». « Comment peut-on promettre (aux entreprises) un allègement des charges et commencer par accroître leurs contraintes en leur demandant de faire le travail de l'administration fiscale ? », se demande l'ancien chef de l'État.

Tapis de billets de 100 euros

Impôt sur le revenu : Sarkozy opposé au prélèvement à la source

« C'est une atteinte à la vie privée, l'employeur n'ayant pas à connaître la vie personnelle de ses salariés », juge également Nicolas Sarkozy. « Tout cela pour une simplification qui n'en sera pas une », affirme-t-il : « De très nombreux contribuables devront quand même continuer à faire une déclaration chaque année, ne serait-ce que pour tenir compte des pensions alimentaires ou des crédits et des réductions d'impôts », assure-t-il. Le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu doit entrer en application au 1er janvier 2018.

Forum Nicolas Sarkozy

Fiscalite des gains TEG

si il s'agit d'intérêts trop perçus ou frais aux dépens et pas de dédommagement, alors concernant la rp, je ne vois aucune implication fiscale( sauf déductions d 'intérêts sarkozy); ces sommes ayant été déjà déclarées en revenu;

Il y a 10 ans, la crise des subprimes.

Au sommet de Paris sur la crise financière, Nicolas Sarkozy, Angela Merkel, Gordon Brown et Silvio Berlusconi s'engagent à soutenir les banques européennes et appellent à un sommet international en vue d'une réforme du système financier mondial.

Donation au dernier vivant

A chaque RDV avec des conseillers en gestion, ils me demandent si nous avons établi une donation au dernier vivant. Je répond invariablement "non". En effet, il me semble que les réformes Sarkozy sur les droits de succession, notamment entre conjoint avait ôté le plus grand intérêt de cet acte.

programmes présidentiels ....

"Candidat à la primaire de gauche, Arnaud Montebourg, admire la "beauté de l'assurance vie, alliance entre la liberté et le civisme", comme il l'a dit devant le assises de l'Afer. Nicolas Sarkozy, lui, ne veut plus de fiscalité privilégiée: tous les revenus de l'épargne seraient taxés à 26%"

Autres articles

Livret A : taux, fonctionnement et réglementation

Jusqu'en 2008, le Livret A était distribué uniquement à la Caisse d'Épargne, à la Banque Postale et au Crédit Mutuel (sous le nom de Livret Bleu). Une situation de monopole jugée illégale par la Commission Européenne qui avait demandé à la France d'y mettre un terme. C'est la Loi de Modernisation de l'Économie, promulguée pendant l'été 2008 sous la présidence Sarkozy, qui a organisé la nouvelle règle du jeu de la distribution du Livret A par toutes les banques, à partir du 1er janvier 2009.