Mobilité

Mobilité bancaire / changement de banque

Grâce au mandat de mobilité, mis en œuvre dans le cadre de la loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques, dite loi Macron, le client qui souhaite changer de banque principale est dispensé d'une étape autrefois pénible : prévenir les émetteurs de prélèvements et de virements de son changement de domiciliation bancaire.

Compte bancaire : réglementation 2017 à 2019

La loi Macron a prévu une évolution du service d'aide à la mobilité bancaire. A compter du 6 février 2017, un mandat de mobilité pourra être signé par un client dans sa nouvelle banque et lui permettra de faire transférer depuis l'ancienne, ses virements et prélèvements, de manière automatisée. Le décret du 29 janvier 2016 précise les modalités de transfert des virements et instaure un délai de 10 jours pour la prise en compte, par les émetteurs de ces virements (employeur, CPAM, CAF…), d'un changement d'identité bancaire. Plus d'information sur le changement de banque.

Changer de banque : comment faire ?

Le recours au mandat de mobilité Macron n'a toutefois rien d'obligatoire et vous pouvez choisir d'effectuer le changement de domiciliation vous-même en fonction de vos besoins. Ou avoir recours au service d'aide à la mobilité à la carte de votre banque, qui permet de choisir les organismes pour lesquels le changement de domiciliation doit être pratiqué.

Le microcrédit personnel ou social

Mais rien n'interdit de l'utiliser pour acquérir des biens matériels, à condition cependant que l'achat ait un rapport avec l'emploi ou la mobilité professionnelle. Les appareils électroménagers de première nécessité (réfrigérateur, plaques chauffantes, etc.), un ordinateur ou des lunettes peuvent ainsi être financés via un microcrédit personnel. En 2016, hors emploi et mobilité, ce dispositif couvrait des dépenses liées au logement (12%), à l'éducation et à la formation (3%) ou à la santé (1%).

Actualités Mobilité

Sablier et pièces de monnaie

Changement de banque : pas de révolution avec la loi Macron

Entré en vigueur le 6 février 2017, le volet mobilité bancaire de la Loi Macron avait pour ambition de permettre aux particuliers de changer de banque plus facilement et de mettre en concurrence les banques de détail. Pour y parvenir, la loi a introduit un mandat de mobilité qui, une fois signé, permet à une personne de déléguer à sa nouvelle banque la prise en charge de son changement de domiciliation bancaire : transférer ses opérations récurrentes et informer les émetteurs de virements et de prélèvements de ses nouvelles coordonnées bancaires. Objectif : qu'en 22 jours ouvrés le changement de compte principal soit effectif. Mais la révolution annoncée se fait pour l'heure attendre.

Une sortie de secours

Loi Macron : 1,2 million de demandes de changement de banque traitées

Selon les réseaux bancaires, 45% à 60% des demandes de mobilité bancaire ont abouti à la clôture du compte concerné, indique le rapport. En cas de fermeture de compte, « tous les établissements conservent dans leur base les coordonnées fournies par le client et lui écrivent en cas d'incident (chèques ou prélèvements) arrivant sur le compte pendant les 13 mois après la mobilité », est-il précisé.

Trousseau de clés

Immobilier : les députés approuvent le nouveau bail mobilité

Les députés ont approuvé dimanche soir le nouveau bail mobilité de un à dix mois, destiné aux personnes en formation, études supérieures, stage, apprentissage ou mission temporaire professionnelle, mais dénoncé par la gauche comme un « bail précarité ».

Relevé de compte

Mobilité bancaire : un an après la loi Macron, le big bang se fait attendre

Selon plusieurs experts interrogés par l'AFP, les demandes de mobilité bancaire ont profité jusqu'à présent pour une large part aux banques en lignes, généralement moins gourmandes en frais et commissions que les établissements traditionnels. Sur ce plan, l'arrivée sur le marché de jeunes acteurs venus du numérique ou d'autres univers économiques, comme Orange Bank ou la néobanque allemande N26, pourrait conduire à populariser davantage le dispositif de mobilité bancaire, les nouveaux venus s'étant juré de tailler des croupières aux établissements traditionnels.

Forum Mobilité

Mobilité bancaire

Et bah ... A confirmer par la suite, mais 2 jours après j'ai reçu des courriers des créanciers qui me confirment la prise en compte du nouveau rib.. [Message de lebnet] Voici mon test du mandat de mobilité proposé par Boursorama. Dans un premier temps, voici les différentes étapes lors la mise en place de ce mandat de mobilité :

est-on obligé d'avoir orangebank comme banque principale ?

on verra bien... [Message de C6BIEN] soit c un bug soit c orange qui a décidé de passer les ouvertures en mobilité bancaire. ceci dit la mobilit est un mandat donné par le client à sa nouvelle banque et cocher la case signifie OUI je le veux ! donc après ils traiterons puisque vous avez coché (ou ne pouvez pas faire autrement mais faut le prouver après)... [Message de chrishouv] Ayant ouvert mon compte J-1 avant la date officielle, j'avais coché la mobilité bancaire car je ne pouvais pas passer à la phase suivante.

Conditions de location PTZ 2018

Une des conditions de la mise en location du bien quand on est dans un des cas particuliers ne me semble pas clair. Tous les articles parlant du PTZ stipulent que le bien ne peut être loué pour une durée de plus de 6 ans si on est par exemple dans le cas de la mobilité professionnelle.

[VEFA] Mobilité professionnelle : revente avant la fin des travaux, après, ou locatio

[Message de infosvefa] Bonjour à tous, J'ai signé un contrat de réservation (pas encore l'acte de vente, qui est prévu en novembre 2017) pour un appartement en VEFA en région parisienne. Je vais probablement changer d'employeur et travailler à environ 80km de cet appartement. La question du devenir de cet investissement se pose donc... Déjà, quelques informations sur le montage du dossier d'acquisition : - acquisition en VEFA pour livraison fin 2019 au prix de 200 000€ (TVA incluse de 20%) -…