IFI - Impôt sur la fortune immobilière

Actualités IFI

Une villa luxueuse

Impôt sur la fortune immobilière : Bercy accorde un délai pour la déclaration 2018

« La Direction générale des finances publiques a décidé d'octroyer un délai supplémentaire pour les contribuables redevables de l'impôt sur la fortune immobilière (IFI) et de fixer la nouvelle date limite de dépôt des déclarations au 15 juin », annonce le ministre de l'Action et des Comptes publics ce mercredi dans un communiqué. « Les contribuables pourront ainsi déposer leur déclaration IFI (dématérialisée ou papier) jusqu'au 15 juin inclus, sans que cela n'entraîne l'application d'une sanction pour retard déclaratif. »

Macron en 2018 en interview Mediapart-BFM-RMC

Fiscalité du patrimoine : Hollande critique Macron sur l'IFI et la flat tax

Emmanuel Macron est-il le « président des riches » ? « Non ce n'est pas vrai, il est le président des très riches », a répondu François Hollande, invité de l'émission Quotidien. La réforme de l'ISF, devenu un impôt sur la fortune immobilière (IFI), aboutit à alléger davantage la charge fiscale pour les « plus riches » que pour les « riches », dans la mesure où leur patrimoine se compose dans une moindre proportion de biens immobiliers, a analysé François Hollande. En outre, la taxation des revenus des capitaux a été abaissée à 30% maximum par le gouvernement d'Emmanuel Macron, quand la part supérieure des revenus du travail peut s'élever à 45%, a rappelé l'ancien président.

Des conseillers financiers

FIP-FCPI : l'ISF a drainé plus de la moitié de la collecte 2017

L'impôt de solidarité pour la fortune a laissé place à l'impôt sur la fortune immobilière (IFI). Recentré sur l'immobilier, ce « nouvel ISF » ne peut désormais plus être réduit en investissant dans les PME. Le législateur avait tout de même prévu un mécanisme de transition : les investissements réalisés jusqu'à la fin de l'année 2017 ouvrent droit à l'habituelle réduction d'impôt, exceptionnellement reportée sur l'IFI 2018.

Rue de la Paix à Paris

Excellente année 2017 pour l'immobilier de luxe en France, malgré l'IFI

Des acheteurs français résidant dans l'Hexagone ou, « de plus en plus », des « expatriés qui retournent en France, soit de Londres à cause du Brexit, soit d'Asie et du Moyen-Orient », ont animé le marché, constate Sotheby's. « La perspective de l'impôt sur la fortune immobilière (IFI) n'a visiblement pas été un frein », constate Barnes. En dépit de la « polémique » suscitée par la mesure, Sotheby's n'a « pas vu d'impact négatif sur les transactions immobilières de prestige ».

Une rue de Toulouse

Les députés votent la transformation de l'ISF en impôt sur la fortune immobilière

L'ISF, que paient aujourd'hui 351.000 foyers dont le patrimoine dépasse 1,3 million d'euros, sera remplacé par un « impôt sur la fortune immobilière » (IFI), de façon à exempter de taxes les valeurs mobilières et les placements (actions, assurance-vie...).

Une villa luxueuse

Impôt sur la fortune immobilière : à quoi ressemblera le nouvel ISF ?

Avec le fonctionnement encore en vigueur à ce jour, l'assiette imposable étant identique (3,56 millions d'euros grâce à l'abattement résidence principale de 240 000 euros), l'ISF est de 21 290 euros chacun des deux contribuables. Avec le nouvel impôt sur la fortune immobilière, en vigueur à partir de 2018 si le projet de loi est voté dans ce sens, le contribuable B s'acquittera d'un IFI de 21 290 euros, comme avant. En revanche, le contribuable A ne sera pas redevable à l'IFI.

Le Maire lors de la présentation PLF2018 à l'Assemblée

L'impôt sur la fortune immobilière rapportera 850 millions d'euros selon Bercy

L'impôt sur la fortune immobilière (IFI) « devrait rapporter 850 millions d'euros », a déclaré Bruno Le Maire devant la Commission des finances de l'Assemblée nationale, à l'occasion de la présentation par le gouvernement du projet de loi de finances (PLF) 2018. « On a aujourd'hui 330.000 redevables de l'ISF pour une recette de 4,1 milliards d'euros », a-t-il détaillé. Avec le recentrage de l'impôt sur le seul patrimoine immobilier - ce qui exempte de taxes les valeurs mobilières et les placements - le nombre de redevables « devrait diminuer d'environ 40% », à environ 150 000 personnes, a-t-il ajouté.

Forum IFI

aie l'IFI

reste les parts de scpi en nue pro .... hors de l'assiette; [Message de paal] Oui, comme tout ce qui est déclarable au nom de l'usufruitier [Message de jodel140] CQFD, je me demande simplement si en 2018 on paiera l'ISF ou l'IFI. J'ai posté la question par ailleurs, sans déclencher l'intérêt que qui que ce soit ... [Message de moietmoi] la loi de finance sera publié le 30/31 décembre comme chaque année; avec application au 1er janvier; la règle pour l'assiette de l ifi sera vraisemblablement inchangée: l'assiette est composée du patrimoine taxable au 1er janvier;

Achat de parts SCPI pertinente ou non?

J'avais aussi réfléchis à la nue propriété mais toutes les scpi ne le propose pas et au bout des 5,8 ou 10 années sera t-il aisé de revendre mes parts? Puisque dans 10 ans j'aurais certainement le même taux d'imposition ou plus (je me le souhaite) et si j'ai gardé les PiNel mes revenus fonciers seront taxés sans plus aucune réduction d'impôt! [Message de buffetophile] justement ....d'abord je ne parle pas de l'ISF mais de l'IFI .

Comment faire pour bien défiscaliser ses revenus en France 2018

maintenant tu seras d'accord avec moi, pour dire que les solutions de défiscalisations ne sont pas les mêmes pour un couple avec 2 enfants en bas ages, qui a un revenu de l'ordre de 60 000 euros et d'un célibataire de 50 ans ayant lancer sa start up gagnant 300 000 euros annuels et ayant déjà du patrimoine à l'IFI

Autres articles

FCPI et défiscalisation

L'ISF a été supprimé en 2018 pour être remplacé par l'impôt sur la fortune immobilière (ou IFI) qui ne permet cette réduction que pour les investissements réalisés avant la fin 2017, de manière transitoire.

Le contrat de capitalisation

Pour l'impôt sur la fortune (qui a été supprimé en 2018 pour être remplacé par l'impôt sur la fortune immobilière ou IFI), le contrat de capitalisation présentait un avantage : c'était la valeur nominale du contrat (c'est-à-dire le montant total net des primes versées) qui était à déclarer. Les plus-values du contrat ne rentraient pas dans la base d'imposition à l'ISF.