Assurance-vie

Assurance vie : fonctionnement, simulation et comparaison

Comment fonctionne l'assurance vie et quels sont ses avantages ? Quelles différences entre gestion libre ou pilotée ? Quelles sont les dernières performances des fonds en euros ? Quelles conséquences en cas de rachat ? Retrouvez dans cette rubrique toute l'information pour comprendre et comparer sereinement les différentes offres d'assurance-vie.

Assurance vie - présentation et fonctionnement

Le souscripteur. C'est la personne qui souscrit le contrat. Il s'agit souvent de la même personne que l'assuré, sauf dans le cadre d'une ouverture d'assurance vie d'un parent à son enfant mineur ou d'un majeur protégé (tutelle, curatelle). En cas de contrat collectif ou de contrat groupe, la personne est un adhérent à une association qui est le souscripteur du contrat d'assurance-vie.

Fiscalité Assurance-vie

Changements à compter de 2018 (selon les mesures envisagées dans le cadre des lois de Finances de fin d'année) : la fiscalité des revenus de placement sera réformée avec notamment la généralisation du Prélèvement forfaitaire unique. Pour l'assurance-vie, ce PFU ne devrait toutefois concerner que les nouveaux versements au-delà de 150.000 € par personne ou 300.000 € pour un couple. La hausse de 1,7 point de la CSG portera également le taux des cotisations sociales à 17,2%.

Fiscalité assurance-vie en cas de décès

L'assurance-vie permet de bénéficier d'une fiscalité réduite sur la transmission d'un patrimoine financier lors d'un décès, du moins pour les versements avant 70 ans. La particularité est que le montant du contrat ne rentre pas dans l'actif successoral et n'est pas soumis au droit des successions (sauf exception) mais à celui du droit des assurances.

Actualités Assurance-vie

Des dossiers assurance-vie

Assurance-vie : pourquoi la flat tax fait polémique

L'assurance-vie dispose historiquement d'un cadre fiscal très avantageux, en comparaison de la fiscalité s'appliquant au reste du patrimoine. Les revenus tirés de l'assurance-vie sont soumis à l'impôt sur le revenu au moment du retrait. C'est au bout de 8 ans de détention qu'une assurance-vie permet à son détenteur de bénéficier de la fiscalité la plus avantageuse : impôt sur le revenu après abattement de 4 600 euros, ou prélèvement forfaitaire libératoire de 7,5% après abattement. En comptant les prélèvements sociaux (15,5%), l'imposition plafonne actuellement à 23%.

Un couple se dispute

Immobilier, assurance-vie, Perp : le match de l'épargne retraite

Mathieu Mars, de l'Institut du patrimoine, guide lui les particuliers vers l'assurance-vie pour accumuler leurs premières économies en vue de la retraite. Une fois le pécule devenu conséquent, il conseille de « dispatcher » ses avoirs : « Un produit de rente, type Perp ou Madelin, un investissement locatif pour toucher des loyers et défiscaliser, et de l'assurance-vie pour conserver une marge de souplesse financière ».

Des figurines autour d'un taux

L'assurance-vie bascule-t-elle réellement dans l'ère des unités de compte ?

Plus que le basculement de la collecte nette vers les UC, une autre statistique illustre bien l'évolution lente de l'assurance-vie : l'assurance-vie monosupport en euros ne représente plus que 31% des encours fin 2015 selon la FFA, contre 50% 10 ans plus tôt, car les rares assureurs qui en proposent encore finissent par se convertir aux UC. Dernières illustrations en date, mi-2016 puis début 2017 : les mutualistes Matmut et MIF ont stoppé la commercialisation de leur contrat phare, monosupport, pour mettre en avant une offre multisupports. La nouvelle ère, pour l'assurance-vie, c'est surtout la fin du tout fonds en euros.

Arnaud Chneiweiss

Assurance-vie : les assureurs veulent un couteau suisse encore plus polyvalent

A.C. : « Pour l'assurance-vie, la fiscalité sur les rentes est très pénalisante aujourd'hui par rapport à celle qui s'applique aux rachats de capital. Il faudrait un aménagement de la fiscalité sur les rentes pour relancer ce mode de fonctionnement, qui nous semble vertueux. Nous souhaitons aussi la mise en place d'un avantage fiscal spécifique à la dépendance : par exemple qu'un assuré puisse puiser dans son assurance-vie sans impôt s'il souhaite dédier ses fonds à un logement en Ehpad ou toute autre dépense liée à son état de perte d'autonomie. »

Forum Assurance-vie

quelle assurance-vie et banque ou en ligne ?

je viens d'hériter d'une assurance vie de ma mère décédée et la banque où elle était me propose de la réinvestir dans une autre assurance vie avec des frais d'entrée de 0.2% au lieu de 3% si je le fais dans les un an suivant la succession

PEL ? Assurance vie ?

Il me semble que le seul avantage qu'un PEL d'avril 2016 pourrait présenter actuellement face à l'assurance vie est celui de la prime d'Etat. Avec les chiffres donnés ci-dessus, sachant qu'elle serait de 50%, la prime serait d'environ 1100€ (je crois). D'après un simulateur, je gagnerais 800€ d'intérêts en plus en plaçant tout sur une assurance vie plutôt que sur un PEL, sur la même période.

PFU (flat tax) et assurance vie

- les produits des contrats d’assurance vie afférents à de nouveaux versements (primes versées à compter du 27 septembre 2017). Conformément aux engagements du Président de la République, le taux forfaitaire dérogatoire de 7,5 % continuera de s’appliquer aux produits contenus dans un rachat opéré par un même assuré sur un contrat d’une durée supérieure à 6 ans (contrats souscrits entre le 1er janvier 1983 et le 31 décembre 1989) ou 8 ans (contrats souscrits depuis 1990)…

Conseils pour assurance vie et autres placements

Je poste ici car je pense qu'il est important de me constituer une assurance vie, mais j'aimerais également des conseils pour l'ouverture d'un PEL, chose qui semble interessante à faire avant janvier 2018... Ou me proposer tout autre placement plus en accord avec ma situation.