Immobilier : une location subie dans 1 cas sur 2 !

bail location
© herreneck - Fotolia.com

La France, un pays de propriétaires ? Six Français sur dix sont propriétaires de leur résidence principale selon l’Insee. Pour les autres, la location est une contrainte, plus qu'un choix, dans 52% des cas.

Louer, volontairement, plutôt qu’acheter sa résidence principale reste le fait d’une minorité. 48% des locataires, précisément, selon un sondage réalisé par l’institut Harris Interactive à la demande du Conseil supérieur du notariat (1) et publié pour la première édition de la « semaine de l’immobilier », du lundi 30 septembre au 5 octobre.

Dans plus d’un cas sur deux, 52% très exactement, les locataires vivent donc le fait de louer comme une « situation subie » : s’ils le pouvaient, les locataires interrogés achèteraient leur résidence principale. Pourquoi ? Trois quarts des personnes concernées expliquent qu’ils subissent la location immobilière car « ils n’ont pas les moyens » d’acheter leur logement. L’instabilité des situations personnelle ou professionnelle est un autre élément d’explication de cette location « subie ». Cette situation contrainte concerne majoritairement des femmes, et des foyers disposant d’un revenu modeste : 1 200 à 2 300 euros par mois.

Acheter sa résidence principale, un choix financier

A contrario, la location « choisie » est motivée par l'attachement à sa résidence actuelle (38% des sondés), au fait de n’avoir « pas envie » de devenir propriétaire (29%), à la volonté de souhaiter rester « mobile » (26%), ou parce que les locataires interrogées avouent louer à des conditions financières avantageuses (24%).

C’est d’ailleurs avant tout « pour des raisons financières que l’on fait le choix de devenir propriétaire », constatent les notaires, en commentaire de cette étude sur « les multiples facettes de l’achat immobilier ». 75% des Français interrogés jugent d’ailleurs qu’« être locataire, c’est jeter de l’argent par les fenêtres » et pensent, à 72%, qu’il faut « absolument être propriétaire avant la retraite ».

Premier achat immobilier à 32 ans, en moyenne

Les notaires constatent d’ailleurs que les propriétaires réalisent leur premier achat immobilier « de plus en plus jeune » : « 71% des personnes interrogées déclarent avoir acquis leur résidence principale entre 25 et 40 ans, avec un pic d’acquisition qui se situe entre 25 et 30 ans (41%) ». En moyenne, la résidence principale est acquise à 32 ans. Un logement qui ne restera pas nécessairement la résidence principale des acquéreurs ad vitam æternam : en moyenne, selon l’étude des notaires, les Français changent de logement 5 fois au cours de leur vie.

(1) Etude réalisée en ligne par Harris Interactive, du 28 juin au 8 juillet 2019, à la demande des Notaires de France, auprès d’un échantillon représentatif de 1 505 Français majeurs.

Partager cet article :

© cbanque.com / MoneyVox / BL / Septembre 2019